Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Jeudi 08 Mars 2012

La Journée internationale des femmes, une occasion de rappeler nos revendications

Soulignée le 8 mars, la Journée internationale des femmes, officialisée en 1977 par les Nations-Unis, est l’occasion de faire un bilan de la situation de la femme dans notre société.

Selon Lise Savoie, professeure à l’École de travail social de l’Université de Moncton, la Journée internationale des femmes a toujours sa raison d’être car il y a encore énormément d’inégalités. « Pour moi, dit-elle, le 8 mars est une journée de mobilisation pour les femmes et l’occasion de rappeler nos revendications. »

Possédant le baccalauréat en travail social, la maîtrise en orientation et, depuis 2011, le doctorat en éducation de l’Université de Moncton, la professeure Savoie s’intéresse aux enjeux féministes, plus précisément à l’intervention féministe, aux femmes et l’éducation, aux théories féministes et à l’alphabétisation.

Sa thèse de doctorat portait d’ailleurs sur la trajectoire sociale de femmes qui ont participé à un programme d’alphabétisation, une démarche qui supposait une transformation et une réappropriation de leur vie. « Je voulais savoir en quoi cette expérience changeait leurs rapports sociaux, dit-elle. Ces femmes sont devenues capables de dire ce qu’elles veulent, de s’affirmer et d’exprimer qui elles sont. - Maintenant, je suis une femme - avait lancé l’une des participantes, se rappelle la professeure. L’alphabétisation de ces femmes était bien plus qu’un apprentissage formel, mais bien une source de libération et d’émancipation pour les participantes. »

« Alors que l’alphabétisation est l’une des réalités qui affectent la vie de certaines femmes, il ne faut pas passer sous silence les autres enjeux qui sont tous aussi importants, ajoute-t-elle. L’équité en matière d’emploi, la conciliation famille-travail, la question de l’hypersexualisation des jeunes filles et les médias sociaux qui ouvrent la porte à une panoplie de nouveaux défis méritent un regard critique. Il y a aussi la pauvreté, la violence faite aux femmes et la question de l’avortement qui sont toujours d’actualité. Le dossier de la précarité d’emploi des femmes doit aussi nous préoccuper avec la grande majorité des emplois liés aux soins des personnes qui sont occupés par des femmes et qui restent des emplois précaires. »

« On doit aussi se préoccuper du financement des regroupements féministes qui a considérablement été réduit sinon complètement éliminé. Les groupes de femmes permettent de revendiquer les droits des femmes. Éliminer ces organismes en coupant leur financement, c’est en quelque sorte enlever aux femmes leurs moyens de revendications et leur enlever leur voix. »

« Les gains faits par les femmes au cours de décennies restent toujours fragiles. Étant donné les acquis, on a l’impression que tout est égal entre les hommes et les femmes. Ce discours que l’on entend rend donc invisibles les inégalités encore existantes. Comme professeure qui enseigne des cours portant sur les enjeux féministes, je remarque encore un stigma autour du féminisme. Certains ont l’impression que l’égalité est acquise et se demandent pourquoi il faut encore parler des droits des femmes, pourquoi il faut donner des cours à ce sujet. Pourtant, il y a très peu de cours offerts sur les enjeux féministes. À mon avis, il devrait y en avoir davantage. »

À l’occasion de la Journée internationale des femmes, Lise Savoie exprime le souhait que les femmes qui travaillent, peu importe leur secteur d’emploi, obtiennent l’équité salariale. De plus, elle souhaite que l’on puisse dépasser l’égalité formelle pour connaître une véritable égalité entre les hommes et les femmes. Enfin, elle conclut avec le souhait que les femmes puissent s’émanciper dans toutes les sphères de leur vie.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.