Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mardi 06 Mars 2012

Conférences J.-Fernand-Landry - Droits de l’enfant : des défis internationaux, des solutions d’ici

Agrandir l'image
La Faculté de droit de l’Université de Moncton et sa doyenne, Odette Snow, vous invitent à assister à la septième des Conférences J.-Fernand-Landry, intitulée « Les droits de l’enfant : des défis internationaux, des solutions d’ici », prononcée par Bernard Richard, premier Défenseur des enfants et de la jeunesse du Nouveau-Brunswick, le jeudi 22 mars à 19 heures dans la salle 142 du pavillon Adrien-J.-Cormier au campus de Moncton.

Homme de conviction, Bernard Richard a oeuvré tout au long de sa carrière à promouvoir l’égalité et la justice. Animé par le désir de trouver des solutions à des problèmes complexes, il travaille inlassablement à créer un monde meilleur, tant chez lui qu’à l’étranger.

Bernard Richard, c.r.
Après avoir obtenu le baccalauréat en psychologie de l’Université de Moncton et le baccalauréat en droit de l’University of New Brunswick, il ne tarde pas à mettre sa formation au service de sa communauté, d’abord comme travailleur social et avocat de pratique privée, et ensuite comme homme politique et leader. Élu pour la première fois à l’Assemblée législative du Nouveau-Brunswick en septembre 1991, il y siège pendant plus de 12 ans à différents titres, dont ceux de ministre, de chef de l’Opposition officielle et de leader parlementaire. En 2004, il devient le sixième Ombudsman du Nouveau-Brunswick et est élu en 2007 président du Conseil canadien des ombudsmans parlementaires.

En novembre 2006, il est nommé le premier Défenseur des enfants et de la jeunesse du Nouveau-Brunswick. Dans le cadre de ces fonctions, il travaille non seulement aux droits des enfants au Nouveau-Brunswick mais aussi dans le monde lorsqu’il organise un symposium international portant sur les droits de l’enfant qui se tient à Moncton en 2010.

Après avoir quitté ses fonctions d’Ombudsman et de Défenseur des enfants et de la jeunesse du Nouveau-Brunswick au printemps 2011, il maintient son haut niveau d’engagement dans sa communauté. Il accepte notamment de faire l’examen des mandats et des activités des hauts fonctionnaires de l’Assemblée législative du Nouveau-Brunswick, et de poursuivre son travail bénévole comme président du conseil d’administration de Plan Canada, une ONG qui soutient la justice sociale envers les enfants dans les pays en développement. En outre, ses services sont retenus par l’Office du protecteur du citoyen et de la citoyenne d’Haïti pour un projet d’élaboration d’un nouveau code de protection de l’enfant.

Au fil des ans, Bernard Richard a reçu de nombreux prix et distinctions dont le prix de la Fondation Muriel McQueen Fergusson et celui de la Dr. David Stephen Memorial Foundation pour son travail dans les domaines de la prévention de la violence et de la violence envers les enfants respectivement.

L’Ordre du mérite des diplômées et diplômés de l’Université de Moncton lui a été décerné en 2011.

Me J. Fernand Landry, c.r. (1947-2000)
Le regretté collègue et ami Fernand Landry possédait les baccalauréats ès arts de l’Université de Moncton, ès sciences sociales de l’Université d’Ottawa et en droit de l’University of New Brunswick, ainsi que la maîtrise en droit de l’Université Harvard.

Après avoir enseigné le droit à l’University of New Brunswick, il s’est joint à Aldéa, son épouse, et à Me Pierre P. Tremblay pour fonder le cabinet d’avocats Tremblay Landry Landry et s’est alors vu confier par l’Université de Moncton la responsabilité de coordonner l’établissement de sa nouvelle Faculté de droit. Il deviendra plus tard sous-ministre du premier ministre Frank McKenna.

C’est pendant son mandat de doyen de la Faculté de droit que sera réalisée la construction du nouveau pavillon Adrien-J.-Cormier. Il sera ensuite vice-recteur à l’administration et aux ressources humaines de l’Université de Moncton, puis directeur général du 8e Sommet de la Francophonie en 1999 à Moncton.

Il aura été président de la Société Nationale de l’Acadie, du Barreau du Nouveau-Brunswick, du Programme canadien de contestation judiciaire et du conseil d’administration d’Assomption Vie. Son importante contribution à l’épanouissement de la Francophonie canadienne et de l’Acadie fait l’unanimité.

Une réception suivra.

Renseignements : 506-863-2132.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.