Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Vendredi 25 Novembre 2011

Des révoltes des peuples arabes au mouvement social mondial

La photo nous fait voir, de gauche à droite, Mourad Ali-Khodja, directeur du GRICC et du Département de sociologie; Leyla Sall, professeur au Département de sociologie; Christophe Traisnel, professeur au Département de science politique; Marie-Noëlle Ryan, professeure au Département de philosophie; Jean-François Thibault, professeur au Département de science politique et vice-doyen de la Faculté des arts et des sciences sociales; et Katharina McEvoy, étudiante finissante en information-communication.
Agrandir l'image
Le Groupe de recherche interdisciplinaire sur les cultures en contact (GRICC) de la Faculté des arts et des sciences sociales a repris la formule des ateliers-débats qui consiste à s’interroger à chaud sur des questions d’actualité et aux dimensions interculturelles qu’elles recouvrent.

Le GRICC a proposé une table ronde ayant comme thème « Des révoltes des peuples arabes au mouvement social mondial » au campus de Moncton et le prétexte à ce premier atelier-débat était fourni par les mobilisations populaires actuelles. De la révolte du peuple tunisien à l’occupation de la Place Tahrir en Égypte, à celle de la Puerta Del Sol des Indignados en Espagne au mouvement « Occupy Wall Street », il y avait lieu de s’interroger sur leur portée et leur signification, tant du point de vue socioéconomique, politique qu’interculturel et ce, sans pour autant confondre ou assimiler ces mouvements de revendications qui atteignent aujourd’hui plus de 80 pays.

Animée par Jean François Thibault, professeur au Département de science politique et vice-doyen de la Faculté des arts et des sciences sociales, cette table ronde regroupait aussi Katharina McEvoy, étudiante finissante en information-communication et l’une des organisatrices du mouvement « Occupons Moncton »; Marie-Noëlle Ryan, professeure au Département de philosophie et des sciences religieuses; Leyla Sall, professeur au Département de sociologie; et Christophe Traisnel, professeur au Département de science politique.

-30-
















Le 25 novembre 2011


LÉGENDE

La photo nous fait voir, de gauche à droite, Mourad Ali-Khodja, directeur du GRICC et du Département de sociologie; Leyla Sall, professeur au Département de sociologie; Christophe Traisnel, professeur au Département de science politique; Marie-Noëlle Ryan, professeure au Département de philosophie; Jean-François Thibault, professeur au Département de science politique et vice-doyen de la Faculté des arts et des sciences sociales; et Katharina McEvoy, étudiante finissante en information-communication.

-30-
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.