Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mardi 11 Octobre 2011

L’Université de Moncton décernera quatre grades honorifiques lors de la 59e cérémonie de Collation des diplômes

John Ralston Saul, docteur d'honneur ès lettres
Agrandir l'image
L’Université de Moncton décernera un doctorat honorifique et trois éméritats à des personnes qui se sont distinguées grâce à un apport exceptionnel à leur domaine respectif. Les titres honorifiques seront remis lors de la cérémonie de Collation des diplômes qui aura lieu le vendredi 21 octobre à 14 heures au gymnase du Ceps Louis-J.-Robichaud au Campus de Moncton.

Yvon Fontaine, recteur et vice-chancelier, remettra un doctorat d’honneur ès lettres à l’écrivain et essayiste John Ralston Saul. Réal Allard et Catalina Ferrer deviendront professeur et professeure émérites en sciences de l’éducation alors que Roger Bourque recevra un éméritat en administration des affaires.

John Ralston Saul
Docteur d’honneur ès lettres

Né à Ottawa, John Ralston Saul est un écrivain, essayiste et philosophe bien connu au Canada et à l’étranger. Il a étudié à l'Université McGill et au King's College de Londres où il a obtenu le doctorat.

Fervent défenseur de la liberté d'expression, monsieur Saul est considéré comme l’un des grands intellectuels du Canada. Il a exercé une influence croissante sur la pensée politique et économique contemporaine. Il a signé une dizaine d’essais portant sur des questions philosophiques, culturelles et linguistiques. Il est également l’auteur de cinq romans et ses œuvres ont été traduites dans plus de 20 langues dans 30 pays. Ses travaux lui ont d’ailleurs valu de nombreuses récompenses nationales et internationales.

De tous ses livres, c’est sa trilogie philosophique qui est la mieux connue : « Les bâtards de Voltaire : La dictature de la raison en Occident » (1992); « Le Compagnon du doute » (1994) et « La civilisation inconsciente » (1995). Il a par la suite publié une réflexion sur cette trilogie, « Vers l'équilibre : six qualités du nouvel humanisme » (2001).

Dans l’un de ses livres les plus récents, « Mon pays métis » (2008), il poursuit son exploration de la psyché canadienne. Il défend dans cet essai l’idée que nous formons une société métisse, construite sur les principes amérindiens de paix, de justice et de bon gouvernement.

Monsieur Saul est directeur de la collection Extraordinary Canadians, publiée chez Penguin, une série de 18 biographies de grands personnages canadiens écrites par des auteurs contemporains de renom. Son dernier livre, une biographie de Louis-Hippolyte LaFontaine et Robert Baldwin, est sa contribution à cette collection.

John Ralston Saul est l’un des principaux catalyseurs de la création du Festival Frye, le seul festival littéraire international bilingue au Canada et avec lequel l’Université de Moncton et la Faculté des arts et des sciences sociales ont développé des relations fructueuses.

Il siège au sein de nombreux organismes nationaux et internationaux. Il est notamment fondateur et président honoraire de « Le Français pour l'Avenir / French for the future », un organisme qui fait la promotion du français auprès des élèves du secondaire, et fondateur et président du conseil consultatif de la série de conférences LaFontaine-Baldwin, qui encourage le débat sur une approche égalitaire et inclusive de notre démocratie. Il est Compagnon de l'Ordre du Canada et Chevalier des arts et des lettres de France.

Réal Allard
Professeur émérite en sciences de l’éducation

Possédant le Doctorat en psychologie de l’Université de Montréal, la Maîtrise en psychologie, le Baccalauréat en éducation et le Baccalauréat ès arts de l’Université d’Ottawa, Réal Allard fait figure de pionnier à la Faculté des sciences de l’éducation.

Monsieur Allard a joint le corps professoral de l’Université de Moncton en 1969. Professeur titulaire à la Faculté des sciences de l’éducation depuis 1989, il a joué un rôle déterminant dans le développement de la recherche en éducation au Nouveau-Brunswick. Il a été directeur du Centre de recherche et de développement en éducation pendant plus de dix ans et il a été aux premières loges lors de la création du doctorat en éducation.

Très actif en recherche, il a signé plus de 40 articles arbitrés, 25 chapitres de livres et près d’une quarantaine de monographies. De plus, il a agi comme arbitre pour plusieurs revues savantes, canadiennes et internationales. La majorité de ses recherches ont été réalisées dans quatre champs d’études, le développement bilingue en milieu minoritaire, l’insertion socioprofessionnelle des jeunes, l’intention de devenir entrepreneur et les projets postsecondaires des élèves des communautés de langue officielle (francophone et anglophone) en situation minoritaire.

Dans chacun de ces domaines, il a participé à l’élaboration de modèles théoriques, soit le Modèle des déterminants du bilinguisme additif et du bilinguisme soustractif, le Modèle macroscopique des facteurs déterminants de l’insertion socioprofessionnelle des jeunes, et le Modèle macroscopique des déterminants sociaux et psychologiques de l’intention de devenir entrepreneur. Le quatrième modèle développé étudie les relations entre les vécus familiaux, scolaires et communautaires et les intentions de poursuivre des études postsecondaires.

Véritable sommité des questions relatives à l’éducation en milieu minoritaire francophone, l’expertise de monsieur Allard a été reconnue tant à l’échelle régionale que nationale et internationale. Il a été invité à présenter plus d’une centaine de communications scientifiques aux quatre coins du monde au cours des trois dernières décennies.

On reconnaît chez monsieur Allard une curiosité et un désir de perfectionnement constants. Ces caractéristiques essentielles d’un excellent formateur se sont manifestées tout au long de sa carrière. Exigeant, il incite ses étudiantes et ses étudiants à se dépasser. Sa capacité à favoriser l’éclosion d’un esprit critique du corps étudiant constitue l’une de ses principales forces, particulièrement dans les cours du troisième cycle.

Le professeur Allard a été membre du conseil de la Faculté des études supérieures et de la recherche, président du conseil d’administration du CRDE, membre du Comité des études supérieures (doctorat) en éducation et membre du Comité des études supérieures et de la recherche de la Faculté des sciences de l’éducation. Il a siégé à de nombreux comités facultaires, départementaux et syndicaux. Il a agi comme consultant sur des dossiers spécifiques auprès du vice-recteur à l’enseignement et à la recherche et du vice-recteur à l’administration et aux ressources humaines.

Il a été membre fondateur du Conseil de l’aménagement linguistique du Nouveau-Brunswick, du groupe Solidarité Acadie-Québec et du Réseau d’appui à l’intégration des enfants des ayants droit au système éducatif francophone.

En tant que professeur associé depuis 1998, il est toujours un contributeur important aux études supérieures en éducation et en orientation. Il codirige actuellement cinq thèses de doctorat, dirige la revue Minorités linguistiques et société et il est chercheur associé au CRDE et à l’Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques.

Roger Bourque
Professeur émérite en administration des affaires

Pendant plus de 30 ans, Roger Bourque a fait preuve d’excellence en enseignement et a contribué au rayonnement de l’Université de Moncton en occupant des fonctions administratives et en s’impliquant au sein de sa communauté.

Il a notamment été directeur du Département de comptabilité pendant deux mandats et vice-doyen de la Faculté d’administration pendant deux mandats également. Tout au long de sa brillante carrière, il a démontré une capacité de conseiller et de guider les étudiantes et les étudiants, de même qu’un intérêt marqué pour leur réussite.

Il a été pour plusieurs un véritable modèle et un mentor. Plusieurs étudiantes et étudiants n’hésitent pas à dire qu’ ils ont reçu le titre de comptable général accrédité grâce à son encouragement et à son encadrement.

Le professeur Bourque a été coauteur du livre « Posséder mon entreprise : une approche dynamique à la création d'une entreprise » et du guide pour réaliser le plan d’affaires ainsi que du manuel d’évaluation utilisé dans le cours « Posséder mon entreprise ». Il a d’ailleurs joué un rôle clé dans la mise sur pied de ce cours fort apprécié, diffusé à la télévision au Canada atlantique et qui a été suivi par plus de 6 000 personnes. Ce projet majeur, réalisé en collaboration avec l’Université Laval, avait alors obtenu un financement de 500 000 $ des instances gouvernementales.

Monsieur Bourque a été l’instigateur des premiers projets de mobilité étudiante internationale de la Faculté d’administration, en collaboration avec l’Université de Poitiers. En 1992, il a mis sur pied un programme d’échange étudiant pour des stages en entreprise. Il a également instauré un programme d’échange étudiant similaire avec Saint-Pierre-et-Miquelon.

Soucieux de la réussite des étudiantes et des étudiants, il s’est fortement impliqué dans le programme de bachotage de l’Association des comptables généraux accrédités du Canada. Conséquemment, le taux de réussite à l’examen national des CGA a été de 100 % pour de nombreuses années. Grâce à sa participation active au sein l’Association des comptables généraux accrédités du Nouveau-Brunswick, il a favorisé le développement de la Faculté d’administration. Il a été un ardent défenseur du français en affaires et en comptabilité au Nouveau-Brunswick.

Très actif au sein de sa Faculté, il a notamment été secrétaire du Conseil de la Faculté d’administration et secrétaire du Département de comptabilité, tout comme responsable du comité social, membre du comité de la bibliothèque, responsable du comité CGA, responsable des relations avec les associations comptables CA et CMA et membre du Comité de recrutement étudiant.

Le professeur Bourque a été très impliqué au sein de son association professionnelle. Il a été membre du conseil d’administration de l’Association des comptables généraux accrédités du Nouveau-Brunswick de 1981 à 1985 avant de prendre la présidence en 1986. Il a également été membre du Comité national de recherche de CGA Canada en 1984 et a siégé au Comité de formation professionnelle de CGA Canada en 1986. Il a été membre du conseil d’administration et de l’exécutif de CGA Atlantique en 1987 et a siégé au sein du Comité des normes comptables de CGA Canada la même année.

En 1990, sa contribution exemplaire a été soulignée formellement par l’Association des comptables généraux accrédités du Canada qui lui a décerné la désignation FCGA (Fellow), attribuée à l’échelle nationale aux personnes ayant contribué de façon exceptionnelle au développement de la profession comptable au Canada. Il a été nommé membre à vie en 2002.

Catalina Ferrer
Professeure émérite en sciences de l’éducation

La professeure Catalina Ferrer possède le Baccalauréat en éducation préscolaire de l’Université du Chili et la Maîtrise ès arts (mention psychopédagogie) de l’Université Laval. Elle a fait des études de 3e cycle en éducation à la Universidad Academia Humanismo Cristiano au Chili.

À la suite du coup d’État au Chili en 1973, elle immigre au Canada où elle a poursuivi ses études avant de devenir chargée de cours et assistante de recherche à l’Université Laval.

C’est en 1979 qu’elle joint le corps professoral de la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Moncton. Elle enseignera principalement au niveau du Baccalauréat en éducation préscolaire et du Baccalauréat en éducation primaire et secondaire. Elle donnera aussi des cours au niveau de la maîtrise. Depuis 2005, elle est professeure associée.

Guidée par sa passion pour l’éducation, la professeure Ferrer est devenue une pionnière dans le domaine de l’éducation préscolaire au Nouveau-Brunswick et une chef de file dans le domaine de la pédagogie jouissant d’une renommée internationale. Pendant plus de 30 ans, elle a pu transmettre sa passion inébranlable pour l’éducation à plusieurs générations d’étudiantes et d’étudiants, tout comme sa foi en la vie et en la possibilité d’un monde meilleur ainsi que sa conviction profonde dans notre pouvoir de la transformer ensemble.

À la Faculté des sciences de l’éducation, elle a non seulement donné plus de 20 différents cours, elle en a développé de nouveaux en matière d’éducation aux droits de la personne et d’éducation à la citoyenneté.

Elle a été responsable du Groupe de recherche sur l’éducation dans une perspective mondiale pendant 13 ans. Elle a été l’instigatrice du Centre de documentation en éducation planétaire et dans l’élaboration d’un projet éducatif de la Faculté, soit la pédagogie actualisante.

Madame Ferrer a réalisé l’ensemble de ses projets de recherche dans le but de contribuer à la transformation de l’éducation universitaire, scolaire et préscolaire. Dans cet esprit, elle a conçu deux modèles théoriques-pratiques : le modèle d’éducation à la citoyenneté démocratique dans une perspective planétaire pour la formation universitaire, et le modèle d’éducation pour les droits humains et la paix à l’école, du préscolaire à la 12e année.

Elle est l’auteure de plus d’une cinquantaine de publications arbitrées et de deux guides pédagogiques pour l’école.

Oratrice appréciée, la professeure Ferrer a donné une centaine de communications scientifiques et de nombreuses conférences en Atlantique, en Ontario et au Québec ainsi que sur la scène internationale, en Bolivie, au Chili en Espagne et en France. Elle a aussi animé plusieurs stages de perfectionnement organisés par l’Association canadienne d’éducation de langue française. Elle est l’instigatrice de nombreux colloques portant sur les défis en éducation et elle a collaboré étroitement avec le ministère de l’Éducation du Nouveau-Brunswick et d’autres organismes à vocation éducative.

Sa contribution professionnelle en enseignement et en recherche a été soulignée dans trois ouvrages majeurs dont « Femmes pédagogues du 20e et du 21e siècle ». Ce livre, publié en France sous la direction de Jean Houssaye, consacre un chapitre à l’œuvre de madame Ferrer.

Elle a été très active auprès d’organismes œuvrant dans le domaine de l’éducation et des droits humains, notamment la Coalition pour les droits des enfants et des jeunes au N.-B., le Réseau acadien de solidarité internationale, le Centre atlantique des droits humains, le Conseil francophone d’éducation interculturelle, Développement et Paix ou encore Solidarité avec les peuples de l’Amérique latine.

Catalina Ferrer a été une très grande éducatrice au sens le plus noble de la fonction d’éduquer, soit celle de conduire, d’élever et de former.
Autres photos (haute résolution) :Photo 1 Photo 2 Photo 3
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.