Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mardi 14 Juin 2011

Stéphanie Frenette reçoit une bourse d’excellence du Consortium national de formation en santé

La photo nous fait voir Stéphanie Frenette au moment de recevoir la bourse nationale d’excellence du Consortium national de formation en santé (CNFS) et le certificat de reconnaissance décerné par le ministère de Santé Canada. Madame Frenette est accompagnée de Neil Boucher, vice-recteur à l’enseignement et à la recherche, à gauche, et de Roger Farley, directeur exécutif du Bureau d’appui aux communautés de langue officielle (BACLO) – Santé Canada, à droite.
Agrandir l'image
Lors de son assemblée générale annuelle tenue récemment au Collège universitaire de Saint-Boniface au Manitoba, le Consortium national de formation en santé (CNFS) a remis une bourse d’excellence de 1000 $ à une étudiante ou un étudiant de chacun de ses établissements membres. Les candidats retenus sont des personnes exceptionnellement méritantes qui s’engagent à poursuivre des études dans un programme de santé, qui démontrent un engagement envers une collectivité francophone en situation minoritaire et qui participent activement à la vie étudiante au sein de leur établissement.

À l’Université de Moncton, le comité de sélection a choisi Stéphanie Frenette comme bénéficiaire. Originaire de Robertville, elle est étudiante de première année à la maîtrise en travail social et se distingue tant par son excellence académique que son engagement exemplaire au sein de la communauté. Parmi les projets qui lui tiennent à cœur, mentionnons le Centre d’accueil et d’intégration des immigrants francophones du Moncton métropolitain (CAIIM) où elle travaille comme bénévole.

Dans ses travaux universitaires, elle a un intérêt marqué pour les enjeux touchant les francophones en milieu minoritaire. Son mémoire de maîtrise porte spécifiquement sur l’identité des hommes homosexuels en région rurale francophone du Nouveau-Brunswick. Elle a aussi participé en mai l'année dernière à un projet interculturel de l’École de travail social qui a eu lieu au Maroc où elle a présenté une affiche de son projet de mémoire.

De plus, Mme Frenette organise cette année, en collaboration avec le professeur Charles Gaucher de l’École de travail social, un voyage en France qui a pour but de sensibiliser les personnes participantes aux défis et aux enjeux que rencontrent les personnes sourdes d’ici et d’ailleurs.

En plus d’agir à titre d’assistante de recherche pour le professeur Gaucher, elle est aussi représentante de sa classe au sein du Comité d’études supérieures du programme de maîtrise en travail social.

Pour sa part, le professeur Gaucher ne tarit pas d’éloges à l’égard de la bénéficiaire. «Stéphanie Frenette est une étudiante ayant autant d’excellentes aptitudes au travail de réflexion que de terrain, souligne-t-il. Elle possède une acuité intellectuelle qui lui permet d’analyser des problèmes sociaux tout en se positionnant par rapport à ceux-ci. Elle a également démontré qu’elle pouvait s’intégrer facilement dans des contextes interculturels divers et relativiser sa propre position face à des enjeux culturels qui lui étaient étrangers tout en étant une personne profondément engagée dans sa communauté. Finalement, dit-il, elle fait preuve d’une grande curiosité qui la pousse constamment à s’interroger sur des problématiques complexes, dont la santé des francophones. »

Le CNFS est un regroupement pancanadien de 11 établissements d’enseignement universitaire et collégial offrant des programmes de formation en français dans diverses disciplines de la santé, et de cinq partenaires régionaux qui facilitent l'accès à ces programmes de formation. Le CNFS compte également un secrétariat national situé à Ottawa qui joue un rôle de leadership, de développement et de coordination. Cette alliance stratégique permet d’accroître la présence et l’apport de professionnels de la santé et de chercheurs francophones afin d’améliorer l’offre de services de santé en français de qualité et adaptés aux besoins des communautés francophones en situation minoritaire. Les programmes et initiatives du CNFS sont possibles grâce au financement et à la collaboration soutenus de Santé Canada dans le cadre de la Feuille de route sur la dualité linguistique.

Renseignements : 858-4788; mai.savoie@umoncton.ca
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.