Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Lundi 11 Avril 2011

Le professeur Michel Johnson obtient une subvention de 2,6 millions de dollars pour étudier le mieux-être des conducteurs professionnels

Dans la photo, Michel Johnson, à gauche, est accompagné du ministre du Revenu national, ministre de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique et ministre de la porte d’entrée de l’Atlantique, Keith Ashfield.
Agrandir l'image
Michel Johnson, professeur à l’École de kinésiologie et de récréologie de l’Université de Moncton, a obtenu une subvention importante de l’Agence de promotion économique du Canada atlantique qui permettra d’analyser les compétences en matière de conduite, de santé, d’attitude et d’attention, et de fournir aux conducteurs professionnels des recommandations particulières liées à leur style de vie.

Ce projet, dont les coûts estimatifs s’élèvent à 2,6 millions de dollars, recevra environ 1,8 million de dollars du Fonds d’innovation de l’Atlantique sur une période de trois ans. Il devrait permettre d’élaborer une application logicielle commerciale, notamment la trousse d’outils du conducteur en santé, qui fournit une méthode d’évaluation et d’intervention adaptée aux conditions de travail uniques du conducteur professionnel. Cette initiative représente un projet modèle de collaboration entre l’Université de Moncton, le Collège communautaire du Nouveau-Brunswick et l’Atlantic Provinces Trucking Association.

Parmi les retombées anticipées, il convient de souligner la collaboration de cinq universités canadiennes, la participation de 1 000 conducteurs professionnels échelonnée sur une période de trois ans et la mise sur pied d’un laboratoire de biopsychologie unique en Amérique du Nord. De plus, un laboratoire mobile circulera dans les provinces de l’Atlantique et sera muni d’un simulateur de conduite camion et d’équipements biopsychologiques.

Paul Bourque, doyen de la Faculté des sciences de la santé et des services communautaires, s’est dit particulièrement enchanté de cette annonce. « Cet apport financier inestimable permettra une collaboration interdisciplinaire entre professeurs et étudiants de premier et deuxième cycles, l’embauche de dix personnes et le développement d’un axe national de recherche tout à fait original, dit-il. J’estime aussi que les implications de cette étude sont potentiellement nombreuses, à la fois pour le bien-être des conducteurs et l’essor de l’industrie du camionnage. »

Jean-Guy Vienneau, directeur par intérim, se dit lui aussi très heureux de l’octroi de cette subvention qui marque un tournant important dans l’histoire de l’École de kinésiologie et de récréologie. « D’une part, mentionne-t-il, elle facilitera un virage définitif vers des productions intellectuelles reconnues dans le domaine de la santé et du mieux-être et d’autre part, elle incitera davantage de professeurs et d’étudiants à mieux s’acquitter de leur obligation de faire avancer leur discipline au moyen d’études innovatrices. »

Bien qu’en début de carrière, Michel Johnson compte déjà à son actif une vingtaine de publications et de communications. En particulier, il est coauteur d’un réputé manuel portant sur la physiologie de l’exercice et le vieillissement. En plus de posséder de l’expertise dans le développement des modèles interdisciplinaires de conduite automobile, il s’intéresse depuis plusieurs années aux méthodes d’entraînement des athlètes de haut niveau. Mentionnons aussi sa participation à des équipes de recherche ayant déjà obtenu d’importantes subventions, dont l’une totalisait plus de six millions de dollars (Instituts de recherche en santé du Canada) et portant justement sur les habitudes de conduite des personnes âgées.

M. Johnson enseigne à l’Université de Moncton depuis janvier 2010. Il possède le doctorat en physiologie de l’exercice de l’University of Western Ontario, la maîtrise en science de l’activité physique de l’Université Laval et le baccalauréat en études multidisciplinaires de l’Université de Moncton. De 2007 à 2009, il a été tour à tour professeur adjoint à la Nipissing University et à la Lakehead University. C’est d’ailleurs à Lakehead qu’il a déjà occupé les fonctions de directeur adjoint d’un centre de recherche consacré exclusivement à la conduite sécuritaire.

Rappelant que ce projet bénéficiera de la collaboration de Sarah Pakzad, de l’École de psychologie, Slimane Belbraouet, de l’École des sciences des aliments, de nutrition et d'études familiales, et Mathieu Bélanger, du Centre de formation médicale du Nouveau-Brunswick). Participeront également au projet quelques professeurs de l’École de kinésiologie et de récréologie, Chantale Brun, Roger LeBlanc, Charles Babineau et Horia-Daniel Iancu.

Renseignements : 858-4811.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.