Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mercredi 23 Mars 2011

ONF en Acadie : on part « À la dérive » avec Jean Lemire et Patricio Henriquez

À l’affiche aux Rendez vous de l’ONF, on part« À la dérive » avec les cinéastes Jean Lemire et Patricio Henriquez, qui s’inquiètent du réchauffement planétaire. Ce film de 52 minutes était à l’affiche pour la première fois en 2003 et les enjeux qu’il présente sont encore, sinon d’autant plus d’actualité. C’est à voir le lundi 28 mars à 19 heures dans la salle de projection 163 du pavillon Jacqueline-Bouchard.

Le court métrage animé « Kaj Pindal » de Les Drew (1966, 10 minutes) précédera la projection principale.
L’entrée est libre.

À la dérive
De plus en plus inquiets face aux effets du réchauffement planétaire, les spécialistes des variations climatiques sonnent l'alarme. Avec la hausse accélérée du niveau des océans, des îles entières sont aujourd'hui menacées d'être englouties. Que ce soit à Shismaref en Alaska ou dans l'archipel océanien de Tuvalu, le sentiment d'urgence devient chaque jour plus imminent. Explorant la portée sociale du phénomène, « À la dérive » trace un parallèle entre les réalités vécues par les habitants de ces deux endroits situés aux extrêmes du spectre climatique. Face à la disparition probable de leurs terres ancestrales, ces populations en sursis partagent les mêmes préoccupations.

Tout au long de ce film, des sommités scientifiques telles que la Dre Cynthia E. Rosenzweig, du Columbia University Earth Institute, et le Dr Michael Oppenheimer, de l'Université de Princeton, viennent confirmer la réalité du réchauffement planétaire, rappelant l'urgence de diminuer la consommation de carburants fossiles afin de limiter son impact sur les générations à venir. Mais les grandes puissances ont elles vraiment une volonté d'agir?

Kaj Pindal
Les Martiens regardent la Terre et découvrent avec stupéfaction qu’elle est habitée par une société impliquée dans une ronde où la vitesse semble jouer un rôle de premier plan. Mais quelles sont les raisons de vivre de ces étranges Terriens dans ce paradis d’engins de tracteurs?

-30-
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.