Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Lundi 14 Mars 2011

Marie-Michèle Doucet et Jean-Philippe Michaud sont les récipiendaires du prix Vo-Van

Marie-Michèle Doucet
Agrandir l'image
La Faculté des études supérieures et de la recherche rompt avec la tradition et décerne deux Prix Vo-Van, l’un à Marie-Michèle Doucet et l’autre à Jean-Philippe Michaud.

Mme Doucet a fait sa thèse de maîtrise en histoire sous la direction de la professeure Joceline Chabot. Elle est inscrite au doctorat en histoire à l’Université de Montréal où elle est auxiliaire d’enseignement.

M. Michaud a complété sa thèse de maîtrise en biologie sous la direction du professeur Gaétan Moreau. Il occupe actuellement le poste d’enquêteur à la Gendarmerie royale du Canada à High River, en Alberta.

L’attribution des prix aura lieu le vendredi 25 mars à 11 h 30 dans la salle 136 du pavillon Léopold-Taillon lors d’une séance publique pendant laquelle les personnes lauréates feront une présentation de leurs travaux de recherche. La cérémonie sera suivie d’une réception.

Thèse de maîtrise de Marie-Michèle Doucet
Héros et héroïnes : stéréotypes et représentations genrés dans la littérature patriotique de la Grande Guerre en France (1914-1919)

Depuis une trentaine d’années, les chercheurs s’intéressent à une approche « genrée » de l’histoire. L’historien qui privilégie ce type d’approche s’intéresse aux rapports sociaux entre les hommes et les femmes ainsi qu’à toutes les formes de symbolismes sexués qui contribuent à la construction des identités sexuelles.

L’historiographie de la Première Guerre mondiale a connu des avancées considérables depuis quelques années. Dans ce cadre, de nombreux chercheurs ont montré que la guerre n’était pas seulement une entreprise masculine. L’historiographie des femmes et de la Première Guerre mondiale a ouvert un débat portant sur la continuité ou la rupture des rôles traditionnels par rapport à la situation d’avant-guerre.

Les premiers travaux d’historiens concernant le rôle et la place des femmes dans la Grande Guerre étaient centrés sur l’histoire du travail féminin et de son évolution dans le cadre d’une guerre totale. Ces chercheurs ont insisté sur l’aspect émancipateur de la Grande Guerre sur les femmes. Toutefois, depuis les années 1980, certains chercheurs contestent cette thèse de la guerre émancipatrice.

Après une relecture critique des sources et une approche plus genrée, ces études insistent sur le caractère provisoire et superficiel des changements opérés dans le cadre de la Grande Guerre. L’historienne F. Thébaud explique que par sa nature et par le traumatisme qu’elle engendre, la guerre paraît plutôt conservatrice, voire régressive, en matière de rapports entre les sexes.

C’est dans ce cadre que s’inscrit le projet de recherche qui sera précédé d’une analyse genrée du thème de l’héroïsme masculin et féminin dans la littérature patriotique et la presse populaire en France durant la Première Guerre mondiale (1914-1918).

Inscrite dans le champ de l’histoire culturelle et des représentations, la recherche vise d’une part à définir quelles sont les qualités que les contemporains associent à l’héroïsme masculin comparativement à l’héroïsme féminin et, d’autre part, à analyser si ces représentations de l’héroïsme en temps de guerre ressortent des stéréotypes liés au genre ou si, dans une certaine mesure, elles déplacent les frontières associées aux genres.

L’analyse des représentations de l’héroïsme de guerre a été réalisée à partir d’un corpus constitué de 20 ouvrages relevant de la littérature patriotique publiés entre 1914, année de l’entrée en guerre, et 1919, année où se déroule à la fois une démobilisation militaire, mais aussi une démobilisation culturelle.

À ce premier corpus, on a ajouté des articles parus dans la presse populaire de l’époque traitant du thème des héros et héroïnes de guerre. À partir de la méthode critique propre à l’histoire, on a donc fait une analyse comparée du discours entourant l’héroïsme des hommes et celui des femmes en temps de guerre dans les journaux et les livres parus entre 1915 et 1919.

Thèse de maîtrise de Jean-Philippe Michaud
La vie après la mort : étude de la succession hétérotrophe sur les carcasses de porcs domestiques dans le sud-est du Nouveau-Brunswick

L’entomologie médico-légale est définie comme l’application de l’entomologie à des cas criminels. La principale application de l’entomologie médico-légale consiste à estimer l’intervalle post-mortem (IPM), soit le temps écoulé depuis la mort.

Une approche pour estimer l’IPM est de comparer l’assemblage d’insectes retrouvé sur la victime avec celui retrouvé dans des études expérimentales faites dans la même région à l’aide de carcasses de porcs domestiques, le meilleur modèle pour reproduire la décomposition humaine.

Les études précédentes contiennent pour la plupart une description de la succession des insectes sur des carcasses, accompagnée des stades de décomposition. Ces derniers reflètent l’apparence physique de la carcasse et n’ont pas d’utilité reconnue à part la discussion de résultats. En supposant que le patron de succession est prévisible, il est possible d’établir l’IPM par comparaison avec les études descriptives disponibles.

Cependant, considérant que la composition taxinomique est affectée par la région géographique, l’habitat et la période de l’année, il apparaît nécessaire de développer des bases de données qui tiennent compte de ces variables à tout endroit où de telles données pourraient être utilisées. Ce type d’étude n’avait jamais été effectué au Nouveau-Brunswick. De plus, considérant la nature variable du climat, des populations d’arthropodes, de la dynamique des communautés et aussi la variation associée au mode d’exposition des cadavres humains, l’inférence ne peut pas être supportée par des études descriptives. Il est donc nécessaire d’évaluer de façon statistique la validité du patron de succession des insectes en tant qu’indicateur de l’IPM.

Les objectifs de cette étude étaient d’évaluer la composition taxinomique des assemblages d’arthropodes des deux habitats dominants retrouvés dans l’écorégion des Basses terres des Maritimes, au Nouveau-Brunswick, soit la forêt acadienne et les champs agricoles; vérifier la prévisibilité des stades de décomposition et évaluer leur potentiel en tant qu’indicateur de l’IPM et ce, indépendamment du patron de succession des insectes; développer une approche statistique qui permettrait d’analyser des phénomènes reliés à la décomposition tout en tenant compte de la variabilité climatique; et appliquer cette dernière pour vérifier la prévisibilité du patron de succession hétérotrophe et, par le fait même, évaluer la validité de son utilisation en tant qu’indicateur de l’IPM.

Du printemps 2007 au printemps 2008, des carcasses de porcs domestiques ont été exposées séquentiellement dans les deux habitats de l’écorégion. Au total, 131 espèces d’insectes de deux ordres, 18 familles et 74 genres ont été collectées.

La composition taxinomique des diptères n’était pas influencée par l’habitat mais variait en fonction du temps de l’année (i.e., saison). Au contraire, les coléoptères n’étaient pas influencés par (le temps de l’année) mais des différences reliées à l’habitat ont été détectées. En se basant sur la température et un indice innovateur développé par régression multiple, on a été en mesure de prédire les stades de décomposition des carcasses exposées dans les champs agricoles, ce qui suggère que les stades de décomposition des carcasses exposées dans les champs agricoles, ce qui suggère que les stades de décomposition eux-mêmes pourraient potentiellement être utilisés pour estimer l’IPM.

Ensuite, nous avons tenté de déterminer si la succession hétérotrophe était prévisible au point d’être utilisée comme indicateur de l’IPM. Les résultats indiquent que des 131 espèces/genres identifiés, seulement trois espèces et un genre ont montré un patron de succession prévisible par rapport à la température et l’habitat. Nos résultats soulignent l’importance de la variabilité non-expliquée qui affecte les patrons de colonisation/visite des carcasses par les insectes, ce qui va à l’encontre de la supposition fondamentale de prévisibilité de la succession hétérotrophe.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.