Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mardi 01 Mars 2011

Le professeur Alain Patoine à l'Aquatic Sciences Meeting à San Juan, Puerto Rico

Agrandir l'image
Alain Patoine, professeur en gestion intégrée des zones côtières à l’UMCS, s’est joint à plus de 1 700 chercheurs scientifiques provenant des quatre coins du monde à l’occasion de l’Aquatic Sciences Meeting organisée par l’American Society of Limnology and Oceanography (ASLO) qui avait lieu du 13 au 18 février 2011 à San Juan, capitale du Puerto Rico.

Le professeur Patoine y a présenté ses travaux sur les cyanobactéries, ces algues microscopiques qui sont à la fois capables de «fertiliser» les milieux aquatiques en y injectant l’azote de l’atmosphère et de produire des «chocs toxiques» en sécrétant des substances néfastes pour la faune aquatique. Ses conclusions soulignent l’importance encore trop peu reconnue de contrôler non seulement la pollution par le phosphore (souvent prise en charge par les systèmes municipaux de traitement des eaux usées) mais aussi celle par l’azote (plus difficile et plus coûteuse à traiter par les usines d’épuration des eaux).

Les chercheurs scientifiques présents au congrès y ont présenté les résultats de leurs plus récents travaux portant sur la chimie, la biologie et l’écologie des zones côtières, des lacs et des océans. Plus de 70 thèmes de recherche ont été couverts par 12 sessions de conférences parallèles quotidiennes. Parmi les thèmes abordés, on retrouve les cycles du carbone et de l’azote, les mécanismes qui maintiennent la biodiversité ainsi que le fonctionnement des chaînes alimentaires aquatiques. Il a aussi été question du rôle important que joue la recherche scientifique quand vient le temps de gérer des crises environnementales comme celle qui a fait suite à l’accident pétrolier de la plateforme Deepwater Horizon dans le golfe du Mexique il y a bientôt un an. L’acidification des océans, la prolifération d’algues toxiques et la dégradation des milieux aquatiques sont aussi des sujets préoccupants dont il a été question et pour lesquels la recherche scientifique apporte des pistes de solution.

La rencontre est une occasion pour tous les participants de présenter les fruits de leurs travaux de recherche et de recevoir des commentaires constructifs. Elle permet également à chacun de prendre le pouls des écosystèmes aquatiques à la grandeur de la planète et d’acquérir les plus récentes connaissances concernant le fonctionnement des zones côtières, des lacs et des océans. Comme tous les autres congrès professionnels du genre, la rencontre offre aussi l’occasion d’étendre son réseau de contacts, de recruter des étudiants aux cycles supérieurs et d’apporter son expertise à des projets d’ici et d’ailleurs.
Source : Service des communications, Campus de Shippagan
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.