Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mardi 15 Février 2011

ONF en Acadie : documentaire portant sur les conséquences psychologiques de la guerre à Dubrovnik

À l’affiche aux Rendez-vous de l’ONF en Acadie cette semaine, un documentaire sur les conséquences psychologiques de la guerre : on plonge au cœur de la ville de Dubrovnik avec « Les chevaliers d'Orlando », de la cinéaste Jelena Popović (2007, 50 minutes). Pour oublier le conflit, des anciens combattants troquent leur kalachnikov pour le paintball.

Avant la séance principale, on présente le court métrage d'animation « Les journaux », de Lipsett de Theodore Ushev (2010, 14 minutes).

Ces films seront présentés le lundi 21 février à compter de 19 heures dans la salle de projection 163 du pavillon Jacqueline-Bouchard. L’entrée est libre.

Les chevaliers d'Orlando
La réalisatrice Jelena Popović a passé les plus beaux étés de son enfance à Dubrovnik, véritable perle sur la mer Adriatique. Mais en octobre 1991, ce petit paradis terrestre se transforme en enfer. En réaction à la déclaration unilatérale d’indépendance de la Croatie, l’Armée fédérale yougoslave attaque et encercle la ville. Quinze ans après la fin du conflit, les combats ont laissé des traces indélébiles. Mais aussi des marques de balles… de peinture! En effet, pour oublier la guerre, les vieux amis de Jelena ont troqué la kalachnikov pour la carabine à pression… et jouent au paintball.

Armée de sa caméra, la cinéaste les suit dans les ruines de l’hôtel Orlando, haut lieu de violents combats en 1991. Mêlant habilement des plans d’archives du conflit aux images chaotiques de ces étranges soldats de pacotille, elle nous entraîne dans une troublante réflexion sur la guerre et ses répercussions. L’homme aurait-il fait de l’entreprise militaire un vaste espace ludique?

Née en Bosnie-Herzégovine en 1972, Jelena Popović est étudiante en physique théorique à l’Université de Sarajevo lorsque le conflit yougoslave éclate. Quittant son pays en 1992, elle immigre au Canada deux and plus tard. Installée à Montréal, elle complète des études en cinéma à l’Université du Québec. Lancée en 1999, son premier film, « Galapagos », scrute les relations humaines en temps de conflit armé.

Les journaux de Lipsett
C’est une descente dans le maelström des angoisses d’Arthur Lipsett, célèbre cinéaste expérimental canadien, mort à 49 ans. Journal intime transfiguré en bombardement d’images et de sons, exploration d’une prodigieuse frénésie créatrice, tableau illustrant la chute vertigineuse d’un artiste dans la dépression et la folie, « Les journaux de Lipsett » est l’occasion pour Ushev de renouveler son esthétique pour coller au plus près du génie tutoyant la folie.

Le film a été présenté au Festival international du cinéma francophone en Acadie l’automne dernier et est en nomination pour un prix Jutra dans la catégorie Meilleur film d’animation.

-30-
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.