Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mardi 25 Janvier 2011

Victoria Volkanova est membre du comité scientifique du deuxième congrès mondial de l’AIFBD-IFLA

Agrandir l'image
Victoria Volkanova, bibliothécaire et chef du Service des systèmes informatisés à la Bibliothèque Champlain, est membre du comité scientifique du deuxième congrès mondial de l’Association internationale francophone des bibliothécaires et documentalistes (AIFBD-IFLA), qui aura lieu du 9 au 12 août à l’Université des Antilles et de la Guyane en Martinique.

Profitant de la tenue à Porto-Rico du congrès mondial des bibliothèques et de l’information, l’Association internationale francophone des bibliothécaires et documentalistes organise son deuxième congrès en Martinique avec comme thème « Francophonies, bibliothèques et développement durable ». Il s’agit évidemment, avant cette importante réunion annuelle internationale des bibliothécaires, de permettre aux francophones et francophiles du monde entier de se réunir quelques jours pour faire le point entre eux sur la réalité des bibliothèques et centres de documentation dans les différents pays de la Francophonie.

Le choix du thème retenu est bien sûr lié à l’actualité mondiale, mais surtout à la nécessité de débattre des enjeux sous-tendant les problématiques environnementales à la société et l’évolution de nos métiers. En effet, les spécialistes de toutes les disciplines mènent une réflexion et proposent des stratégies visant à protéger notre planète, protéger notre environnement et modifier les activités humaines pour contribuer à cette démarche globale. Or qu’en est-il aujourd’hui au sein des bibliothèques et centres de documentation francophones ? Et quelles pistes se dessinent pour l’avenir ?

Dans le cadre de la gestion de l’information et de ses différents supports, l’AIFBD pense qu’il s’agit de prendre en compte l'impact écologique de l'activité des bibliothèques, notamment en ce qui concerne la consommation d'énergie et l'importance accordée à l'isolation thermique du bâtiment, à l'éclairage, au choix du revêtement des murs, du sol et des systèmes de ventilation, en plus d’encourager et d’accompagner un changement de mentalité de la part des professionnels en intégrant dans les missions et les modes de travail une logique différente. Il faudrait aussi opter pour une démarche participative associant l'ensemble des personnels à la réflexion sur le développement de leur milieu de travail, et favoriser un travail en réseau et en partenariat avec d'autres structures documentaires ou d'information surtout à l'ère des TIC et d'Internet.

Dans cette même optique, il faudrait mettre la bibliothèque au service du développement durable et cela exige un nouvel état d'esprit car elle est non seulement ce lieu de médiation et de sensibilisation à l'information mais aussi au développement durable. Enfin, il faudrait faire du changement climatique un débat social au sein des bibliothèques, et du monde francophone un moteur de développement durable appliqué aux bibliothèques.

Ce deuxième congrès de l’AIFBD vise essentiellement à permettre le partage des savoirs en bibliothéconomie / documentation, à stimuler la recherche et la réflexion sur les bibliothèques / centres de documentation francophones, et bien entendu à favoriser le réseautage entre bibliothécaires et documentalistes francophones de tous les pays.

Renseignements : Victoria Volkanova, au 858-4458.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.