Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mercredi 10 Novembre 2010

Futurs professionnels de la santé : tout a commencé à l’UMCE

Quelques diplômés de l’UMCE, étudiant présentement au Centre de formation médicale du Nouveau-Brunswick, sont revenus à leur alma mater récemment afin de s’entretenir avec le décanat des Études du Campus. De gauche à droite, François Pelletier, directeur des Services aux étudiants de l’UMCE, les étudiants Christian Campagna, d’Edmundston, Roxanne Ouellet, de Saint-Hilaire, Marie-Claude Lavigne-Albert, d’Edmundston, Jonathan Picard, d’Edmundston, Christian Couturier, de Saint-Hilaire, et Jacques Paul Couturier, doyen des Études de l’UMCE.
Agrandir l'image
Le campus d’Edmundston de l’Université de Moncton (UMCE) continue d’exceller dans la formation préparatoire des futurs professionnels de la santé. Douze anciennes et anciens de l’UMCE ont en effet entrepris en septembre 2010 leur première année d’études dans un programme des professions de la santé des universités québécoises en vertu de l’Entente Québec–Nouveau-Brunswick.

De ce nombre figurent plusieurs diplômés du printemps 2010, issus du programme préparatoire en sciences de la santé (DSS).

Huit d’entre eux ont opté pour des études en médecine, soit Christian Campagna, d’Edmundston (Université de Sherbrooke), Christian Couturier, de Saint-Hilaire (Université de Sherbrooke), Alain Gervais, de la communauté rurale de Saint-André (Université de Montréal), Marie-Claude Lavigne-Albert, d’Edmundston (Université de Sherbrooke), François Michaud, d’Edmundston (Université de Sherbrooke), Vincent Moreau, de Saint-Jacques (Université Laval), Roxanne Ouellet, de Saint-Hilaire (Université de Sherbrooke), et Jonathan Picard, d’Edmundston (Université de Sherbrooke).

Mira Deschênes, de Saint-Basile, poursuit ses études en médecine dentaire à l’Université Laval. Sonia Couturier, de Saint-Jacques, et Jason Talbot, de Kedgwick, sont inscrits en pharmacie à l’Université de Montréal et à l’Université Laval respectivement. Janie Côté, de la communauté rurale de Saint-André, étudie pour sa part en optométrie à l’Université de Montréal.

Les étudiantes et étudiants inscrits à l’Université de Sherbrooke font leurs études au campus de Moncton au Centre de formation médicale du Nouveau-Brunswick.

« Nous sommes très heureux des résultats de placement de nos diplômées et diplômés du DSS. Cette année, nous notons également que des anciennes et anciens d’autres programmes ont mérité une place de choix parmi les domaines de professions de la santé », a déclaré le doyen des Études de l’UMCE, Jacques Paul Couturier.

« Notre taux de placement élevé dans les universités québécoises est certainement le reflet de l’excellence de notre programme préparatoire en sciences de la santé et des autres programmes de sciences. Au campus d’Edmundston, nous nous démarquons par une approche d’accompagnement visant la réussite des étudiantes et étudiants », a expliqué M. Couturier.

« Mon passage à l’UMCE m’a permis de m’adapter au milieu universitaire sans pour autant me déstabiliser. Donc, j’y retiens une multitude de choses. Mis à part mes connaissances acquises à l’UMCE, je suis devenu beaucoup plus responsable et dévoué à mes études », a raconté l’étudiant Jonathan Picard.

« Je crois que l’UMCE, étant un petit campus, permet d’avoir un encadrement unique et très personnel de la part des professeurs, a-t-il renchéri. De plus, la qualité de l’enseignement est très bonne. L’UMCE est un bon tremplin pour les étudiants qui ne sont pas confortables à l’idée de partir pour une grande université, loin de chez soi. La proximité des professeurs et la relation professeurs/élèves rend l’adaptation beaucoup plus facile. »

Jonathan Picard se plait dans son nouvel environnement au Centre de formation médicale du Nouveau-Brunswick, situé au campus de Moncton, lequel est administré par l’Université de Sherbrooke.

« Jusqu’à maintenant, a signalé l’étudiant d’Edmundston, je me trouve choyé et privilégié d’avoir droit à une éducation d’aussi bonne qualité qui, non seulement, me forme afin de devenir médecin mais me donne aussi l’occasion de rester chez moi au Nouveau-Brunswick. De plus, une chose que j’apprécie vraiment est que l’on peut sentir que l’administration travaille extrêmement fort pour que l’on se sente chez nous au Centre de formation et que l’on reçoive une éducation de bonne qualité et que nous n’ayons pas moins, sinon plus, d’opportunités d’apprentissage (exposition clinique) que les autres campus de l’Université de Sherbrooke. »

Par ailleurs, six autres diplômées et diplômés de 2010 du programme préparatoires en sciences de la santé poursuivent leurs études dans le domaine des sciences au campus de Moncton ou dans des universités québécoises.

- 30 -

Source : Hugues Chiasson, coordonnateur des communications à l'UMCE (506 737-5034 - b)
Source : Service des communications, Campus d'Edmundston
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.