Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Lundi 01 Novembre 2010

Lucidité passagère est à l'affiche au Ciné-Campus

Le drame Lucidité passagère est à l'affiche au Ciné-Campus, les jeudi 4 et vendredi 5 novembre à 20 heures dans la salle de projection 163 du pavillon Jacqueline-Bouchard au Campus de Moncton.

Véronique ne cache rien en amour. Mathieu est simplement un brin fatigué. Fred peut s’adapter à tous les genres de femmes. Rémi doit trouver ce qui l’allume dans la vie. Ce n’est que dans de brefs instants de lucidité que l’on parvient à voir le monde tel qu’il est. Des histoires naissent en parallèle : des gens « normaux» qui vivent une existence ordinaire. Des couples se forment, d’autres se disloquent, des amis se confrontent… Puis, des croisements surviennent, les quêtes s’opposent, les secrets se révèlent. Les petits drames de la vie contemporaine côtoient les grands. Et il y a l’art pour sublimer tout ça.

Ping-pong relationnel voyageant du comique au tragique sur un ton toujours réaliste, ce film choral adapté d’une pièce de théâtre est une incursion dans l’intimité de jeunes adultes urbains qui pataugent dans l’incertitude à un moment charnière de leur existence. Tôt ou tard, ce que l'on fuit nous rattrape. La réalité frappe alors comme un coup de poing sur la gueule : Pourquoi faut-il attendre la crise pour vivre pleinement?

Lucidité passagère est une adaptation de la pièce de théâtre du même nom, écrite par Martin Thibaudeau et coécrite par George Spiridakis.

Le Ciné-Campus est présenté par le Service des loisirs socioculturels. Les billets sont en vente à l’entrée à compter de 19 h 30 le jour de la présentation du film, 5 $ pour les étudiants et étudiantes et 7 $ pour les autres.

Rendez-vous de l’ONF en Acadie
Le dimanche 7 novembre, les Rendez-vous de l'ONF en Acadie présentent Pas de pays sans paysans, de la réalisatrice Ève Lamont (2005, 89 minutes).

L’agriculture est en crise partout sur la planète. L’agro-industrie favorise la course à la production au détriment de l’environnement et de la survie des fermes. À l’opposé, un courant de résistance ralliant agriculteurs et consommateurs proclame qu’il est possible de cultiver tout en respectant l’autonomie des paysans et la biodiversité.

Ce film sera précédé du court film d’animation Du Big Bang à mardi matin, du réalisateur Claude Cloutier (2000, 6 minutes).

Les projections débutent dès 19 heures dans la même salle de projection et l’entrée est libre.

-30-
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.