Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Vendredi 24 Septembre 2010

De Moscou à Moncton : Bruno Pelletier charme encore

Bruno Pelletier
Agrandir l'image
Après une série de spectacles à Moscou où il y faisait la promotion de son album Microphonium, le chanteur Bruno Pelletier fera un arrêt à Moncton, le samedi 9 octobre à 20 heures au Théâtre Capitol.

Après une performance des plus époustouflantes l’année dernière, il revient dans la région afin d’émouvoir son public à nouveau.

Une feuille de route impressionnante
Originaire de Charlesbourg, en banlieue de Québec, Bruno Pelletier aurait tout aussi bien pu opter pour une carrière dans le sport. Cependant sa passion pour la musique aura pris le dessus.

Dans les années 1980, il arpente le circuit des bars apprend les rudiments du métier d’artiste à titre de chanteur dans différentes formations rock. Au début des années 1990, il a enfin son premier contrat de disque et lance un premier album éponyme. Il se voit ensuite offrir des rôles dans différentes revues musicales et opéras rock telles que La légende de Jimmy, de Luc Plamondon.

Malgré le succès modeste de ce spectacle, le talent de Bruno Pelletier impressionne. M. Plamondon lui offrira le rôle de Johnny Rockfort dans une nouvelle mouture parisienne de Starmania, rôle qu’il interprétera pendant deux ans, soit plus de 400 fois. Il en profitera également pour travailler sur son deuxième album, Défaire l’amour.

C’est toutefois l’album Miserere sorti en 1997 qui le hissera au sommet des palmarès avec plus de 250 000 exemplaires vendus. Ses efforts seront récompensés au Gala de l’ADISQ en 1998 où il obtient le prix Félix Artiste masculin de l'année. 1998 et 1999 seront les années Notre-Dame de Paris. Le spectacle dans lequel Bruno incarne le poète Gringoire est un véritable triomphe. Le titre Le temps des cathédrales, qu'il interprète brillamment, lui permet de se hisser au sommet des palmarès et de se faire connaître dans toute la francophonie.

En 1999, le quatrième album studio D'autres rives est simultanément lancé en Europe et au Québec. Cette sortie sera appuyée par une imposante tournée qui lui permettra de se produire pour la toute première fois en tant qu'artiste solo sur plusieurs scènes prestigieuses d'Europe dont l'Olympia de Paris, La Cigale et Le Bataclan. Il lance en 2002, Un monde à l'envers. En 2004, on lui propose le rôle-titre du spectacle musical Dracula -Entre l'amour et la mort. Le spectacle, présenté pour la toute première fois en 2006, est un franc succès et l'impose comme une figure incontournable de ce genre au Québec.

En 2009, il nous revient avec Microphonium, première réalisation de matériel original en six ans. Cette même année aura aussi été marquée par le passage triomphal de l'artiste au mythique théâtre Estrade de Moscou. Ce passage fort remarqué en Russie lui vaudra de retourner chez nos amis de l'Est prochainement. Il a offert quelques spectacles en Ukraine en mai 2010 et jouera quelques dates à Moscou quelques jours avant de revenir à Moncton.

En 2011 l'artiste mettra entre parenthèse sa carrière solo le temps d'endosser le rôle de Napoléon dans le très attendu opéra-folk, Les filles de Caleb. Avec la vente de plus de deux millions d'unités dans la francophonie, Bruno Pelletier, triple récipiendaire du prix Félix Interprète masculin de l'année, compte, sans conteste parmi les artistes les plus marquants de sa génération.

Les billets sont en vente dans le réseau de billetterie du Grand Moncton, 25 $ pour les étudiants et 30 $ pour les autres personnes (frais de service en sus). C’est une présentation du Service des loisirs socioculturels de l’Université de Moncton.

Renseignements : 858-4554
Programmation 2010-2011 du Service des loisirs socioculturels de l’U de M
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.