Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Jeudi 25 Mars 2010

L'analyse de l'arsenic et de ses composés organiques dans le réseau trophique marin du Saint-Laurent

À l'invitation du Département de chimie et biochimie, Richard Saint-Louis, du Laboratoire de chimie marine et spectrométrie de masse de l'Institut des sciences de la mer de l'Université du Québec à Rimouski, prononcera une conférence, intitulée Application de la HPLC-ICP-MS à l'analyse de l'arsenic et de ses composés organiques dans le réseau trophique marin du Saint-Laurent (Canada) : du krill à la baleine bleue, le mercredi 31 mars à 11 h 30 dans le local A-002 du pavillon Rémi-Rossignol au Campus de Moncton de l'Université de Moncton.

L'arsenic se retrouve naturellement dans les organismes marins à des concentrations de l'ordre du microgramme par gramme de tissus. Bien que ce niveau de concentration soit élevé, il est reconnu que l'arsenic est présent dans la faune et la flore marine surtout en tant que complexes organiques; plus de 40 composés différents ont été identifiés.

L'arsenic dit organique est beaucoup moins toxique que l'arsenic inorganique et représente jusqu'à 95 pour cent de l'arsenic total accumulé dans les tissus. La méthode analytique utilisée à l'ISMER pour la quantification des composés de l'arsenic est la chromatographie liquide couplée à la spectrométrie de masse avec une ionisation avec une torche à plasma. La confirmation de l'identité des composés de l'arsenic est possible avec un spectromètre de masse avec ionisation à pression atmosphérique qui permet d'obtenir de l'information sur la structure moléculaire.

L'étude sur la distribution de l'arsenic dans le réseau trophique marin du Saint-Laurent (zooplancton, poissons, tortue marine et mammifères marins) montre que la concentration d'arsenic dans les tissus décroît du zooplancton vers le béluga. Par contre, le nombre d'espèces chimiques de l'arsenic augmente des proies vers les prédateurs. Au-delà de la compréhension de la chimie complexe de l'arsenic dans l'océan, l'identification des espèces de l'arsenic est nécessaire dans la surveillance de l'innocuité des produits de la mer introduits sur le marché.

Bienvenue à tous et à toutes.

-30-

Renseignements : 858-4331.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.