Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Jeudi 25 Mars 2010

Le Groupe Littoral et vie facilite l'adaptation aux changements climatiques à Bouctouche

En 2009, le Groupe de recherche Littoral et vie de l'Université de Moncton, spécialisé en éducation relative à l'environnement, a entrepris des ateliers avec des employés et des partenaires de la ville Bouctouche afin de les aider à proposer des mesures d'adaptation aux impacts locaux de l'élévation du niveau de la mer.

Les chercheurs impliqués sont les professeurs Diane Pruneau, Viktor Freiman, Sylvie Blain, Pierre-Yves Barbier, Paul Deguire, Mathieu Lang et Evgueni Vichnevetski, ainsi que les chercheurs Joanne Langis, Jimmy Therrien et Jackie Kerry.

Dans le cadre de ce projet subventionné par le CRSH, le FFE, la FESR et la FINB, les chercheurs de Littoral et vie ont jusqu'à présent animé quatre ateliers avec les gens de Bouctouche. Le but était d'inciter les participants à proposer des mesures d'adaptation efficaces. Pendant les ateliers, ce sont les participants qui ont orienté le travail sur l'adaptation. Le rôle des chercheurs était de les accompagner et de répondre à leurs besoins d'information.

Les participants ont choisi de concentrer leurs efforts sur les impacts de l'élévation du niveau de la mer. C'est avec habileté et détermination qu'ils ont envisagé toutes les facettes du problème, identifiant les zones où l'adaptation est prioritaire. Ils ont proposé des mesures d'adaptation à plusieurs impacts ressortis dans ces zones.

Un dépliant renfermant ces idées d'adaptation sera bientôt distribué à d'autres communautés côtières de la province. De même, les participants ont commencé à implanter certaines des mesures d'adaptation suggérées; ils ont préparé une grande carte de Bouctouche où sont illustrées leurs prédictions quant aux impacts de l'élévation du niveau de la mer sur les résidences, les commerces et autres infrastructures. Ils ont aussi préparé une demande de subvention pour se procurer des fonds pour la préparation d'une carte de leurs infrastructures souterraines.

L'aspect recherche du projet consistait à identifier les compétences démontrées par les participants pendant le processus d'adaptation. Le but à long terme est de développer des stratégies pédagogiques qui permettent de renforcer ces compétences d'adaptation chez d'autres groupes sociaux qui doivent aussi se protéger des changements climatiques : les agriculteurs, les jeunes, les aînés, etc.

Pendant les ateliers, les participants ont manifesté d'excellentes compétences de résolution de problèmes. En effet, ils mettent en évidence plusieurs composantes clés du problème comme les lieux vulnérables, l'état des infrastructures, la topographie du terrain, les impacts sur les écosystèmes ou encore la mentalité de la population. Ils identifient aussi des contraintes qu'ils rencontreront pendant leurs tentatives d'adaptation. De même, ils démontrent des compétences marquées de pensée prospective (penser à l'avenir), de prédiction des risques, d'analyse de vulnérabilité ainsi qu'une bonne connaissance de leur milieu. Ces diverses compétences leur permettent de proposer et d'évaluer de nombreuses solutions d'adaptation qui s'avèrent potentiellement efficaces et parfois originales.

Les participants démontrent finalement des compétences liées à l'action environnementale telles que la planification stratégique et la communication avec le public.

Les chercheurs concluent que les citoyens sont capables de trouver des façons de s'adapter aux impacts locaux des changements climatiques. Un accompagnement pédagogique centré sur le renforcement des compétences manifestées par les participants de Bouctouche (résolution de problèmes, pensée prospective, prédiction des risques...) est souhaitable.

De plus, étant donné la nouveauté des notions d'adaptation, de résilience et de vulnérabilité, l'accompagnement doit notamment comprendre l'emploi de techniques de représentation visuelle (cartes, schémas..) et le développement chez les participants de connaissances sur les mesures d'adaptation.

-30-

Renseignements :
Jimmy Therrien, au 858-4405, jimmy.therrien@umoncton.ca
Diane Pruneau, au 858-4264, diane.pruneau@umoncton.ca
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.