Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Jeudi 18 Mars 2010

Deux causeries-midi du CRDE

Diane LeBreton, professeure au Département d'enseignement au secondaire et des ressources humaines, prononcera une conférence, intitulée L'approche orientante dès le primaire : est-ce une pratique gagnante ?, le mardi 23 mars, de midi à 13 heures, dans le local B-225 du pavillon Jeanne-de-Valois du Campus de Moncton de l'Université de Moncton.

Cette causerie-midi a pour but de faire connaître les résultats d'une étude pilote portant sur l'implantation de l'approche orientante au sein de 15 écoles primaires francophones du Nouveau-Brunswick.

De façon plus spécifique, il sera surtout question des bienfaits de cette approche et des défis rencontrés au cours de son implantation du point de vue des élèves, des conseillers et conseillères en orientation, du personnel enseignant et des différents gestionnaires impliqués dans le projet.

Les personnes participantes seront invitées à réfléchir à une approche pédagogique qui tente de rendre l'apprentissage des matières scolaires signifiant tout en mobilisant chez les élèves leur désir de s'engager dans une démarche de développement vie-carrière.

Natasha Prévost, anthropologue et chercheuse au Centre de recherche et de développement en éducation, prononcera une conférence, intitulée La citoyenneté planétaire, le jardin écologique et ses ramifications sociales dans les écoles, le jeudi 25 mars de midi à 13 heures dans le local B-125 du pavillon Jeanne-de-Valois.

La citoyenneté planétaire, le jardin écologique et ses ramifications sociales dans les écoles est un projet de recherche qui touche dans un premier temps l'éducation. Pour être plus précis, il s'agit du développement de politiques curriculaires en matière d'éducation intégrale.

L'éducation intégrale cherche à surmonter la fragmentation disciplinaire des connaissances en s'affirmant comme démarche écologique, politique et pédagogique. La transformation de la cour d'école en écosystème, en jardin écologique, encouragera l'inter et la trans disciplinarité en démontrant clairement à quel point les différents éléments d'un écosystème sont inter-reliés. Sans cette relation, cette interdépendance, cet échange, l'écosystème entre en déséquilibre et ne produit plus à son plein potentiel.

L'écologie humaine n'est pas différente. Les ramifications sociales du jardin écologique sont les élèves de l'école, son personnel et la communauté environnante. La solidarité sociale est fondamentale pour vivre en communauté et les relations entre les individus doivent être stimulées pour des projets communs d'amélioration de la qualité de vie.

-30-

Renseignements : Gaëtane Goguen, au 858-4277
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.