Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Dimanche 21 Février 2010

Le bien-cuit Pauline Banville-Pérusse récolte 51 500 $!

Pauline Banville-Pérusse a été l'objet des assauts répétés de ses rôtisseurs lors du bien-cuit de la Fondation Saint-Louis-Maillet, le samedi 20 février.
Agrandir l'image
Soirée de réjouissances, samedi, au Centre des congrès d'Edmundston. Le 14e bien-cuit de la Fondation Saint-Louis-Maillet, mettant en vedette la « victime » Pauline Banville-Pérusse, s'est soldé par un succès retentissant avec une récolte de 51 500 $.

Plus de 400 personnes ont pris part à cet évènement annuel visant à recueillir des fonds afin d'aider financièrement les étudiantes et étudiants de l'Université de Moncton, campus d'Edmundston (UMCE).

Personnalité très connue pour son engagement au sein de nombreuses associations, autant dans le Nord-Ouest que sur la scène provinciale, Mme Banville-Pérusse a été « rôtie » à point par une équipe de quatre cuisinières et cuisiniers qui ont dévoilé les petits secrets, les bons coups et des faits parfois cocasses de la « victime ».

Lorsque la présidente du comité organisateur du bien-cuit, Chantal Thériault, a annoncé la somme amassée, les convives ont réagi vivement devant cet élan de générosité extraordinaire des gens du nord-ouest du Nouveau-Brunswick.

Mme Banville-Pérusse avait le dernier droit de parole et n'a pas manqué de décocher quelques flèches épicées et amicales à l'endroit de ses rôtisseurs Don Banville (son frère cadet), sœur Lorraine Soucy et ses amis Albert Martin et Adrienne « Gus » Roy.

La soirée s'est déroulée sous le thème d'un couronnement royal. Le maitre de cérémonie Jeannot Castonguay s'est déguisé en fou de la reine et a su dérider les spectateurs par un texte habilement préparé par le poète Albert Roy.

Véritable moulin à paroles, Adrienne « Gus » Roy, considérée comme une sœur par Pauline Banville-Pérusse, a provoqué des rires multiples dans la salle par une prestation théâtrale digne des grands humoristes.

Au terme de la soirée, Mme Banville-Pérusse n'a pas caché sa surprise d'avoir été choisie la « victime » du bien-cuit 2010. Elle a toutefois indiqué que l'évènement lui était cher car il permet d'accroitre le nombre de bourses offertes aux étudiantes et étudiants inscrits à l'UMCE.

Le bien-cuit 2010 vient au deuxième rang pour les fonds recueillis depuis ses débuts en 1989. L'an dernier, le bien-cuit Don-Bélanger avait permis d'amasser 64 000 $.

La population et la communauté d'affaires du nord-ouest du Nouveau-Brunswick ont fait preuve d'une très grande générosité au cours des deux dernières fins de semaine en offrant à la Fondation Saint-Louis-Maillet près de 100 000 $ en dons. Le 13 février dernier, la Fondation a reçu 45 702 $ à l'occasion du radiothon « Opération Edmundston-Haïti » visant à venir en aide financièrement aux étudiantes et étudiants haïtiens inscrits à l'UMCE.

Une femme engagée
Mme Banville-Pérusse est actuellement membre du Conseil des gouverneurs de l'Université de Moncton. Activiste en développement culturel communautaire depuis plus de 25 ans, elle est très bien connue pour son engagement au sein de nombreuses associations, autant dans le Nord-Ouest que sur la scène provinciale.

Native de Grand-Sault, Mme Banville-Pérusse a étudié au collège Maillet de Saint-Basile au début des années 1970 et est titulaire d'un diplôme de secrétariat juridique de cette institution. En 1993, elle a obtenu un baccalauréat avec concentrations en administration et en français du Centre universitaire Saint-Louis-Maillet, connu aujourd'hui comme le campus d'Edmundston de l'Université de Moncton.

Mariée à George S. Pérusse, le couple a deux enfants, Edith et Alain. Depuis 2002, Mme Banville-Pérusse est directrice générale des Œuvres de l'Hôtel-Dieu Saint-Joseph de Saint-Basile. Auparavant, de 1994 à 2002, elle était directrice générale de la Fondation de ces mêmes Œuvres.

Voici les personnalités qui ont précédé Pauline Banville-Pérusse à titre de « victimes » du bien-cuit de la Fondation Saint-Louis-Maillet : Marcel Sormany, Jean-Maurice Simard, Gilles Lapointe, Gérald Clavette, Jeannot Castonguay, Percy Mockler, Bert Martin, Jeannot Volpé, Madeleine Dubé, Paul Albert, Mgr Gérard Dionne, Jean-Guy Poitras et Don Bélanger.

- 30 -

Source : Hugues Chiasson, coordonnateur des communications à l'UMCE (506-737-5034 - b)
Renseignements : Rino Castonguay, directeur de la Fondation Saint-Louis-Maillet (506-737-5000 - b)
Autres photos (haute résolution) :Photo 1 Photo 2 Photo 3
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.