Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mercredi 17 Février 2010

L'Université de Moncton fait des recommandations dans le dossier de la restructuration des services de santé au Nouveau-Brunswick

L'Université de Moncton a fait connaître ses recommandations par rapport à la restructuration des services de santé au Nouveau-Brunswick.

Le recteur, Yvon Fontaine, a indiqué que depuis la mise en œuvre de cette réforme en 2008, l'Université a suivi de près l'évolution du dossier et, avec les préoccupations exprimées en partie par Égalité Santé en français et par d'autres intervenants, elle a jugé nécessaire de faire valoir son point de vue. M. Fontaine a rappelé que le gouvernement lui-même a senti le besoin d'examiner les préoccupations de la communauté en demandant à Gino LeBlanc d'écouter les points de vue et de faire rapport.

« Le dossier a été abordé en tenant compte de la mission de l'Université, c'est-à-dire qu'il faut s'assurer que les étudiants et étudiantes puissent continuer de faire leurs études universitaires en français, y inclus les stages et internats dans les établissements de santé », a précisé M. Fontaine.

« L'Université de Moncton est appelée à jouer un rôle de plus en plus important dans la formation de professionnels de la santé et pour ce faire, il faut préserver un espace francophone pour accueillir nos étudiants et étudiantes, a ajouté le recteur. C'est pourquoi la présence d'établissements de langue française est d'importance capitale. »

M. Fontaine a rappelé que la Charte canadienne des droits et libertés et la Loi reconnaissant l'égalité des deux communautés linguistiques officielles au Nouveau‐Brunswick garantissent le droit à des institutions d'enseignement distinctes et que cette dernière loi, de surcroît, garantit à la communauté francophone et acadienne de la province le droit à des institutions homogènes dans le domaine social afin d'assurer son développement et son épanouissement.

« L'Université de Moncton constitue l'une des plus importantes institutions homogènes de langue française au Nouveau‐Brunswick, a déclaré M. Fontaine. Dès le début des années 2000, nous avons identifié, dans sa mission, la santé comme un axe prioritaire de développement et nous souhaitons, dans les années à venir, étendre son rôle et ses interventions dans les formations et les activités de recherche en santé. »

« Puisque les établissements de santé jouent un rôle essentiel dans la formation des professionnelles et des professionnels de la santé, ces établissements doivent tenir compte de la réalité linguistique francophone de la province et, en particulier, afin d'assurer que notre université puisse accomplir sa mission en tant qu'institution de langue française, » a-t-il poursuivi.

Dans une résolution qui a été entérinée de façon unanime par les membres du Conseil des gouverneurs, l'Université invite le gouvernement provincial à poser les gestes suivants :

- reconnaître explicitement le droit de la communauté francophone et acadienne à des institutions homogènes en matière de santé comme moyen indispensable pour assurer son accès à la formation et aux services en matière de santé;

- désigner l'hôpital Dr-Georges-L.-Dumont comme Centre hospitalier universitaire de langue française et le doter d'un modèle de gouvernance adapté à sa vocation provinciale et à son rôle pour la formation médicale. Dans ce modèle, l'Université de Moncton deviendrait un partenaire institutionnel principal;

- s'engager à développer des services tertiaires au Centre hospitalier universitaire et dans d'autres établissements de santé de langue française afin de donner un accès égal à des services d'égale qualité, mais aussi comme mesure indispensable au développement de la formation médicale en français au Nouveau-Brunswick.

Le recteur a ajouté que l'Université suivra de près l'évolution du dossier et fera d'autres interventions au besoin.

-30-

Le document Recommandations de l'Université de Moncton sur la restructuration des services de santé au Nouveau-Brunswick peut être consulté sur le Web à l'adresse ci-dessous.


Renseignements : Thérèse Thériault, directrice du Service des communications
506.858.4129
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.