Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Lundi 08 Février 2010

Saint-Valentin : une journée remplie de bien-être

Le nom Saint-Valentin viendrait d'un prêtre appelé Valentinus qui a vécu dans la Rome du 3e siècle. Avant que le 14 février fut déclaré la fête de Saint-Valentin, il existait une fête païenne célébrée à la mi-février, Les Lupercales romaines. Pendant cette fête, les adolescents devaient se soumettre à un rite d'initiation. Chaque jeune homme pigeait le nom d'une jeune fille qui lui était assignée pour l'année. En 496, le pape a interdit cette fête très peu respectueuse pour les femmes. Il choisit alors Valentin comme patron des amoureux et décrète le 14 février jour de sa fête. Par tradition, ce jour est considéré dans de nombreux pays comme la fête des amoureux ou les couples en profitent pour échanger des mots doux et des cadeaux comme preuves d'amour ainsi que des roses rouges qui sont l'emblème de la passion.

Louise Jacob, conseillère en harcèlement et gestion de conflits, rappelle qu'il existe plusieurs autres attitudes et valeurs autour de cette fête. « D'abord, plusieurs personnes s'opposent à cette fête disant qu'elle est uniquement commerciale; en couple ou non, ces personnes verbalisent qu'elles ne voient pas le besoin d'une date, d'un jour précis pour accorder de l'affection à autrui, dit-elle. D'autres groupes de personnes perçoivent que la célébration de cette fête cherche encore à maintenir les rôles traditionnels attribués aux femmes et aux hommes. Dans certains pays, le 14 février est déclaré comme une journée d'action ou les personnes protestent et cherchent à abolir cette fête. »

« De nombreuses formes d'amour sont encore exclues », selon la Fédération nationale des associations de jeunes et d'étudiant(e)s gay et lesbiennes. Elle constate que la Saint-Valentin célèbre l'amour mais toujours dans le même sens. Elle veut plutôt voir l'évolution humanitaire adopter un modèle positif en soulignant que le désir pour une personne du même sexe n'est qu'une question d'amour et ne devrait pas donner lieu à un jugement d'ordre moral. Selon cette Fédération, la Saint-Valentin est une formidable occasion de toucher les mentalités en présentant les notions d'amour et de couple comme étant aussi des valeurs homosexuelles.

« Cet événement est aussi perçu par certaines personnes comme une occasion de manifester sa reconnaissance, son respect, son amitié et son appréciation envers non seulement son partenaire intime (si dans une relation intime), mais aussi à sa famille, ses amies ou amis, ses collègues de travail, ajoute Mme Jacob. On peut alors observer plusieurs personnes célébrer cette journée avec d'autres qui nous tiennent à cœur. Par exemple, une personne qui prend le temps de visiter une autre personne dans un foyer de soin, des collègues de travail qui expriment davantage leur appréciation et leur égard envers d'autres collègues, etc. »

La psychologie appliquée aux relations dans le monde du travail définit le respect comme étant une considération que l'on porte à quelqu'un ou quelque chose. Dans leur champ de réflexion, c'est la condition indispensable (et à triple sens : respect de l'autre, respect de soi, exigence de respect par l'autre) à l'instauration de relations harmonieuses entre les personnes qui partagent un même milieu.

Que nous soyons homme ou femme, jeune ou âgé, sans partenaire intime, vivant en couple hétérosexuel ou en couple homosexuel, quelle que soit notre origine ou notre position dans les échelons de la hiérarchie, nous avons tous le droit au respect de nos collègues qui méritent également le nôtre. « Je souhaite à chaque membre de la communauté universitaire le 14 février et pendant les 364 autres jours de l'année, une journée remplie de bien-être ou règne un respect de la dignité de chaque personne », mentionne Mme Jacob.

Louise Jacob rappelle que si vous pensez vivre une situation potentielle de harcèlement sexuelle ou sexiste, n'hésitez pas à la joindre pour des renseignements ou de l'aide. Vos demandes sont traitées avec confidentialité. Vous pouvez la rencontrer au local 231 du pavillon Pierre-A.-Landry, ou la joindre au 858-4430, louise.jacob@umoncton.ca.

-30-
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.