Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Jeudi 21 Janvier 2010

Les Iroquoiens du Saint-Laurent au Musée acadien

Jusqu'au 11 avril, le Musée acadien de l'Université de Moncton présente Iroquoiens du Saint-Laurent, peuple du maïs, une exposition consacrée à cette population qui a habité les rives du Saint-Laurent jusqu'au 16e siècle. Quelque 130 artefacts provenant de sites archéologiques du Québec, de l'Ontario et de l'État de New-York font revivre ce peuple d'horticulteurs qui a introduit la culture du maïs dans la vallée du Saint-Laurent. Elle est présentée par Pointe-à-Callière, musée d'archéologie et d'histoire de Montréal.

Le vernissage aura lieu le jeudi 21 janvier de 16 heures à 18 heures au pavillon Clément-Cormier du Campus de Moncton.

L'origine des peuples amérindiens remonte loin dans le passé, à plus d'une dizaine de millénaires, quand, à la suite de la dernière grande glaciation, des groupes venus d'Asie commencent à peupler le continent américain. En ces temps anciens de nomadisme, on campe l'été sur les bords du fleuve pour faire provision de poisson en vue du rude hiver, et l'on se disperse pour chasser le gros gibier le froid venu. À partir de l'an 500, ce campement estival se prolonge. On se met à entretenir des petits fruits et du chanvre, on construit des maisons logeant plusieurs familles. Mais le froid revenu, il faut repartir... Vers 800, cependant, le maïs fait son entrée dans le sud-ouest ontarien. Cette fois, les réserves automnales sont si bonnes qu'on décide de risquer l'hiver sur place. Ainsi commence la grande aventure du sédentarisme.

Iroquoiens du Saint-Laurent, peuple du maïs, c'est une exposition qui, à travers la beauté singulière de ses artefacts, vous propose une expérience unique, celle de prêter l'oreille et le coeur au bruissement intime de l'histoire d'ici.

Pour l'occasion, Pointe-à-Callière réalise, en collaboration avec les Éditions de l'Homme, l'ouvrage Les Iroquoiens du Saint-Laurent, peuple du maïs, une première publication pour le grand public et pour l'archéologie nord-américaine. On y fait le point sur ce que l'archéologie, l'histoire et la linguistique nous révèlent à propos des Autochtones qui, bien avant l'arrivée des Européens, cultivaient le maïs là où habitent maintenant la plupart des Québécois. Cette publication, accessible et abondamment illustrée, est rédigée principalement par l'archéologue Roland Tremblay. Elle intéressera aussi bien les amateurs d'histoire que les spécialistes des questions autochtones et les descendants de la grande famille des langues iroquoiennes.

-30-

Renseignements :
Jeanne Mance Cormier, conservatrice au Musée acadien
858-4088
jeanne-mance.cormier@umoncton.ca
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.