Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Lundi 14 Décembre 2009

Saisir le potentiel émancipateur que représente l'activité symbolique chez l'être humain

Couverture du livre
Agrandir l'image
Éric Forgues, directeur adjoint et chercheur à l'Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques logé au Campus de Moncton de l'Université de Moncton, vient de faire paraître L'activité symbolique, La formation de soi et de la société aux éditions l'Harmattan, collection Logiques sociales.

Cet ouvrage de M. Forgues propose de saisir le potentiel émancipateur que représente l'activité symbolique chez l'être humain à travers notamment sa vie spirituelle et religieuse, lieu par excellence certes d'une certaine forme d'aliénation, mais aussi lieu où se joue l'individuation humaine.

Dans les premiers chapitres, reprenant des articles déjà publiés, l'auteur présente une perspective théorique qui affranchit le symbole du langage à partir d'une distinction fonctionnelle. Fort de cette perspective et de ces assises théoriques, il est possible de faire une analyse des institutions religieuses et des nouvelles formes de spiritualité en fonction de leur contribution à la formation de soi.

Cette analyse doit aujourd'hui se faire à la lumière des profondes transformations que connaît la vie spirituelle contemporaine. Celle-ci se développe de plus en plus sur la base des valeurs de la modernité que sont la liberté, l'individualisme et l'autonomie. Cette transformation touche même les structures religieuses traditionnelles qui sont de plus en plus questionnées de l'extérieur et de l'intérieur. L'analyse montre une volonté des individus de s'approprier et de prendre en charge leur vie symbolique, les menant plus avant dans leur processus d'individuation. Cela amène l'auteur à se demander si nous assistons dans les sociétés occidentales à une transformation sociale, voire un changement de civilisation.

Par ailleurs, la perspective proposée dans l'ouvrage met en lumière un manque dans l'approche pédagogique adoptée dans les systèmes d'éducation moderne. Alors que la laïcité entraîne le remplacement des cours religieux confessionnels par l'enseignement moral ou l'enseignement d'une culturelle spirituelle, l'auteur croit opportun et pertinent d'envisager un enseignement spirituel postconfessionnel.

Tout en puisant aux héritages des traditions spirituelles mais sans en véhiculer les exigences confessionnelles ou dogmatiques, cette approche permettrait d'offrir aux élèves un enseignement spirituel pouvant les guider dans leur processus d'individuation. Cela reprend donc, pour mieux la systématiser et la formaliser, la rationalisation symbolique des formes contemporaines de vie spirituelle en cours au sein des populations.

-30-
Source : Service des communications, affaires publiques et marketing
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.