Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Vendredi 05 Juin 2009

La Société canadienne du cancer annonce un investissement considérable dans la recherche sur le cancer

Dans la photo, le recteur Yvon Fontaine, au lutrin, est accompagné, de gauche à droite, d'Adélaïde La Plante, présidente de la Société canadienne du cancer, division du Nouveau-Brunswick; John McLaughlin, recteur de la University of New Brunswick; et Rodney Ouellette, pdg et directeur, Découverte, Institut atlantique de recherche sur le cancer.
Agrandir l'image
La Société canadienne du cancer, division du Nouveau-Brunswick, a annoncé le 3 juin un partenariat historique pour l'avancement de la recherche sur le cancer dans la province.

La Société investira plus de trois millions de dollars dans deux chaires de recherche sur le cancer, une à l'Université de Moncton et l'autre à la University of New Brunswick. Cette initiative est l'aboutissement d'un partenariat sans précédent entre la Société canadienne du cancer, les établissements universitaires et l'Institut atlantique de recherche sur le cancer.

« Cet investissement traduit notre détermination à faire avancer la recherche sur le cancer, a déclaré Anne McTiernan-Gamble, directrice générale de la Société canadienne du cancer, division du Nouveau-Brunswick. Nous entendons ainsi poursuivre notre mission en permettant une meilleure compréhension du cancer, tout en stimulant le développement de la recherche dans ce domaine au Nouveau-Brunswick. » Pendant les 60 dernières années, les recherches financées par la Société ont donné lieu à des gains spectaculaires dans la lutte contre la maladie. Nos connaissances en matière de prévention, de dépistage, de diagnostic et de traitement s'en trouvent accrues, sans compter les résultats comme l'amélioration de la qualité de vie et des taux de survie. À l'heure actuelle, 62 pour cent des personnes diagnostiquées survivent à la maladie comparativement à une personne sur trois dans les années 1960.

« Pour l'Université de Moncton, l'établissement de cette chaire de recherche représente l'ajout d'une ressource additionnelle dans le secteur de la santé, l'un de nos axes prioritaires de développement, a mentionné le recteur Yvon Fontaine. Ce nouveau partenariat permettra de renforcer l'excellente collaboration qui existe déjà à plusieurs niveaux entre l'Institut atlantique de recherche sur le cancer et notre institution. »

« Ces nouvelles chaires de recherche constituent également un élément additionnel qui contribuera à faire de la région de Moncton un Centre d'excellence en santé, un objectif qui a été articulé cet hiver par Entreprise Grand Moncton de concert avec les trois municipalités, a-t-il ajouté. Enfin, ce modèle de partenariat avec l'Institut de recherche qui interpelle deux universités s'inscrit dans la ligne de pensée du plan d'action du gouvernement provincial en matière d'éducation postsecondaire. Ce plan d'action, comme on le sait, préconise une plus grande collaboration entre les institutions, particulièrement sur le plan de la recherche. »

M. Fontaine en a profité pour féliciter chacun des partenaires. « C'est en augmentant la masse critique de chercheurs et chercheuses qu'il sera possible d'obtenir une plus grande part des subventions de recherche dans le domaine de la santé, a-t-il conclu. Merci à la Société canadienne du cancer qui a rendu possible cette belle initiative. »

« Dans une petite province comme la nôtre, ce type de partenariat est de plus en plus important afin de régler les problèmes de santé hautement complexes des Néo-Brunswickois, » a affirmé quant à lui le Dr John McLaughlin, recteur de l'Université du Nouveau-Brunswick.

Les chaires de recherche sur le cancer de la Société seront axées sur la biologie du cancer, tout en cherchant à établir une synergie entre des domaines pertinents et extrêmement diversifiés, y compris les marqueurs biologiques du cancer, la pathogenèse du cancer, l'imagerie moléculaire et les approches thérapeutiques ciblées. Ces nouveaux chercheurs travailleront de concert avec l'équipe de l'Institut atlantique de recherche sur le cancer.

« La recherche devient de plus en plus interdisciplinaire et l'ampleur et l'importance des questions abordées exigent le recours à des personnes provenant de milieux différents, allant du domaine clinique à la recherche moléculaire. La façon la plus efficace de marquer des points importants sur ces fronts est d'interfacer de façon quotidienne, a précisé le Dr Rodney Ouellette, pdg et directeur, Découverte, Institut atlantique de recherche sur le cancer. Il s'agit de créer un milieu hautement favorable au développement parce qu'il permet la dissémination d'idées et de points de vue multiples pouvant mener à d'importantes percées. »

La Société canadienne du cancer est un organisme national bénévole à caractère communautaire dont la mission est l'éradication du cancer et l'amélioration de la qualité de vie des personnes qui sont touchées par cette maladie.
Source : Service des communications, affaires publiques et marketing
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.