Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mercredi 08 Avril 2009

Gestion des coopératives : subventions de recherche accordées à Alidou Ouedraogo et Nha Nguyen

Moncton
Agrandir l'image
Deux subventions de recherche ont été accordées dans le cadre du concours annuel de la Chaire des caisses populaires acadiennes en gestion des coopératives de la Faculté d'administration de l'Université de Moncton, Campus de Moncton.

Rappelons que ce concours s'adresse aux professeures et professeurs des trois campus de l'Université et vise à stimuler la recherche sur les coopératives, notamment celle portant sur les diverses facettes de la gestion des coopératives.

Le premier projet subventionné est celui d'Alidou Ouedraogo, professeur de ressources humaines et stratégie à la Faculté d'administration. Il a pour objectif premier d'évaluer la relation entre la satisfaction des employés et la performance des entreprises coopératives du Nouveau-Brunswick.

Il est clair que la globalisation des marchés et la compétition internationale ont remis au goût du jour l'importance des ressources humaines dans le succès des entreprises. Ainsi, de nombreuses recherches menées dans les secteurs public et privé sur la satisfaction des employés en milieu de travail, ont conclu généralement que plus le milieu de travail est petit, plus l'employé est satisfait.

Toutefois, un grand nombre des employés de ces petites entreprises soutient que plus les milieux de travail sont petits, plus ils offrent des emplois de moindre qualité à cause des salaires moins élevés et des avantages sociaux moins importants que les entreprises plus grandes. Cette contradiction est assez surprenante : en clair, comment des employés de petites entreprises qui occupent des emplois de moindre qualité seraient-ils plus satisfaits du milieu de travail que leurs collègues qui occupent des emplois de plus grande qualité dans les grandes entreprises?

Cette recherche répondra à cette question en se basant sur les entreprises coopératives du Nouveau-Brunswick. La coopérative, de par sa nature associative, représente un laboratoire intéressant car elle est liée à un environnement interne et externe fort complexe. En effet, elle peut exprimer des besoins, non seulement individuels mais aussi collectifs, susceptibles d'être satisfaits autant par la contribution sociale que par la contribution strictement économique de la coopérative. Par ailleurs, ses priorités stratégiques ne sont plus basées sur le seul ajustement mutuel entre les différents membres des coopératives; elles reposent aussi sur l'influence grandissante des employés. La performance des entreprises coopératives dépend donc de plus en plus du degré de satisfaction de ces derniers.

Cette recherche se fera grâce à une approche à la fois quantitative et qualitative pour donner aux résultats un plus grand pouvoir de généralisation. Ainsi, elle prévoit une enquête par sondage et une série d'entretiens auprès des employés des entreprises coopératives du Nouveau-Brunswick La première phase de l'étude portera sur le personnel du réseau des caisses populaires acadiennes.

Le second projet est celui de Nha Nguyen, professeur de gestion des opérations et de production à la Faculté d'administration. Il s'intéresse au rôle modérateur de l'image et de la réputation organisationnelle dans le renforcement de la relation de fidélité avec le membre de la coopérative. Les consommateurs étudiés sont les membres de l'ensemble du réseau des caisses populaires acadiennes. Cette recherche s'inscrit dans un cadre théorique où la décision du consommateur de rester fidèle à un fournisseur de services dépend de quatre éléments interdépendants : son degré de satisfaction, la qualité perçue du service offert, l'image de l'entreprise et la renommée de cette organisation.

La contribution de chacun de ces éléments s'explique ainsi. La satisfaction est le résultat d'un processus cognitif dans lequel s'effectue une comparaison entre les attentes du consommateur et la performance du produit ou du service. Ce processus amène le consommateur à se déclarer satisfait lorsque la performance dépasse ou atteint ses attentes. Dans le cas où ses attentes ne sont pas satisfaites, le consommateur se dit insatisfait et peut alors rompre la relation d'affaires avec ce fournisseur.

De son côté, la qualité, considérée comme une attitude, est issue d'un processus d'évaluation d'une suite d'expériences réparties sur une période de temps suffisamment longue. Dans cette perspective, on peut analyser les liens possibles entre la perception de la qualité du service et son influence sur la fidélité. Quant à l'image organisationnelle, elle est considérée comme un portrait englobant un ensemble d'impressions et d'attitudes qu'ont les gens à l'égard de l'entreprise. Le processus de formation de l'image comprend donc deux réalités : la réalité objective définie par un ensemble de caractéristiques de l'entreprise et la réalité subjective formée des impressions du consommateur concernant les caractéristiques saillantes retenues.

Enfin, la renommée d'une entreprise est le résultat direct de ses décisions et actions antérieures. Elle est considérée comme un reflet de l'histoire de la firme, un actif surtout lorsque le nom de la firme est également un nom de marque. Une bonne image organisationnelle et une bonne renommée contribuent à accroître les ventes de l'entreprise, sa part de marché, à développer et à renforcer une relation de fidélité avec la clientèle.

Cette fidélité qu'on cherche à expliquer s'exprime par des intentions comportementales capturées à l'aide de quatre mesures : l'intention du consommateur de considérer l'organisation comme son premier choix pour ce type de service, l'intention de continuer à faire affaire avec l'organisation, l'intention de recommander l'organisation à d'autres consommateurs puisqu'il la considère la meilleure de la région, et l'intention d'encourager les personnes de son entourage à faire affaire avec l'organisation.

Les données utilisées dans cette étude des déterminants de la fidélité des consommateurs seront recueillies à l'aide d'une enquête auprès des membres des caisses populaires acadiennes.

-30-

Renseignements :
André Leclerc
Chaire des caisses populaires acadiennes en gestion des coopératives
téléphone : (506)737-5193
courriel : andre.leclerc@umce.ca
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.