Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mercredi 11 Mars 2009

Le véhicule électrique à pile à combustible semble être une solution très prometteuse

Amine Yamane fera la soutenance d'une thèse de maitrise en génie électrique, intitulée Application des algorithmes génétiques pour l'optimisation énergétique d'un véhicule à pile à combustible, le lundi 16 mars à 13 h 15 dans le local B-218 du pavillon Jeanne-de-Valois au Campus de Moncton de l'Université de Moncton.

Plusieurs études ont prouvé que le secteur du transport est la source principale de l'augmentation des émissions des gaz à effet de serre. Cela est notamment dû à la croissance fulgurante de la consommation des combustibles fossiles très polluants et non renouvelables.

Le véhicule électrique à pile à combustible semble être une solution très prometteuse à cet épineux problème. En effet, il s'agit d'un véhicule propre localement puisqu'il consomme de l'hydrogène, une ressource propre et abondante.

Toutefois, pour assurer la gestion et l'optimisation du profil énergétique exigé par les différents parcours (urbain, semi-urbain, autoroute), la source principale (la pile) alimentant la machine électrique doit être assistée par une ou plusieurs sources auxiliaires obligatoirement de caractéristiques énergétiques complémentaires. Dans cette hybridation, le contrôle de l'état de charge de la source auxiliaire s'impose. Il ne doit pas être trop faible pour disposer d'une réserve d'énergie suffisante pour épauler la pile à tout instant, ni trop élevé pour pouvoir récupérer toute l'énergie cinétique en provenance de la machine électrique.

Pour résoudre cette problématique plusieurs stratégies ont été étudiées. Elles sont classifiées en deux catégories, les stratégies en temps différé et les stratégies en ligne.

Ce travail de recherche concerne l'optimisation de l'énergie en se basant sur les algorithmes génétiques de deux sources de puissance dédiées à un véhicule électrique à pile à combustible. La stratégie d'optimisation proposée vise à minimiser la consommation d'hydrogène tout en respectant les multiples contraintes de fonctionnement des composants constituant le groupe motopropulseur (sources principale et auxiliaire, machine électrique et convertisseurs statiques).

Trois profils de vitesse standards ont été utilisés pour tester l'approche et étudier l'impact de chaque option sur les performances du véhicule. Les résultats obtenus montent bien que la méthode retenue apporte des améliorations encourageantes aussi bien au niveau de la consommation d'hydrogène qu'au niveau du rendement global du véhicule.

Le jury est présidé par Mohsen Ghribi. Les autres membres sont Jamel Ghouili, directeur de thèse, Gabriel Cormier, membre du jury, et Nabil Belacel, examinateur hors programme.

Bienvenue à toutes et à tous.

-30-

Renseignements : 858 4345
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.