Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Jeudi 29 Janvier 2009

Quatre anciens Aigles Bleus évoluent en Europe

Moncton
Agrandir l'image
Le programme de hockey masculin des Aigles Bleus de l'Université de Moncton existe depuis plusieurs années et bon nombre d'anciens joueurs sont toujours actifs dans leur communauté respective. D'autres, parmi les plus récents anciens hockeyeurs, ont choisi de se diriger vers l'Europe une fois leur carrière universitaire terminée.

C'est le cas de Tomas Baluch, Francis Trudel, Yvan Busque et Sébastian Strokynski qui sont présentement membres d'équipes européennes et qui profitent pleinement de leur séjour dans les « vieux pays » pour vivre une expérience intéressante tout en baignant dans une culture différente.

Tomas Baluch (2000-2005) évolue avec la formation d'Angers, en France. Sa copine et lui sont les parents d'une jeune fille, Yael, née le 4 décembre.

« Notre équipe performe bien, a dit Baluch. Nous sommes quatrièmes au classement de 14 équipes. Nous n'avons aucune victoire contre les trois premiers clubs, mais notre équipe participe au championnat de la Ligue Magnus et à la Coupe de France, que nous avons remportée il y a deux ans. »

Baluch raconte que l'équipe d'Angers est composée de joueurs de différents pays. « Le jeu est moins physique et beaucoup plus technique, dit-il. Les joueurs étoiles de la ligue sont en majorité des Québécois. Pierre-Luc Laprise (2003-2007) est un coéquipier qui réussi bien pour quelqu'un qui est en est à sa première année en France. »

Pour leur part, Francis Trudel (2004-2008) et Yvan Busque (2004-2007) sont membres de l'équipe de Lorenskog, en Norvège, qui a remporté les honneurs dans la division 1et qui a fait le saut dans la ligue Élite, la meilleure division au pays. La formation détient le sixième rang sur 10, dépassant les attentes en début de saison.

En 30 parties, Trudel possède un dossier de six buts et 15 aides pour 21 points. Il a passé 117 minutes au banc des punitions. « Le début de saison a été un peu plus difficile que prévu, dit-il. Après une période d'ajustement, tout est rentré dans l'ordre; j'ai commencé à marquer des points. Les gens apprécient ma contribution et celle de mon coéquipier Yvan Busque. Le coach m'a offert le titre d'assistant capitaine après une quinzaine de rencontres. C'est plaisant de se sentir apprécié et ça donne le goût de continuer à travailler fort. »

L'équipe norvégienne compte quatre canadiens et deux suédois; le règlement permet un maximum de sept joueurs importés. Selon Trudel, l'intégration au sein de l'équipe s'est fait aisément. « Mon expérience jusqu'à présent est incroyable, lance-t-il. J'avais déjà voyagé en Europe, mais d'avoir la chance de vivre dans un autre pays avec une nouvelle langue et une nouvelle culture, ça n'a pas de prix. Les gens de la Norvège sont très accueillants. »

Trudel habite au centre-ville d'Oslo, la capitale de la Norvège. « La ville est magnifique et entourée d'eau avec le fjord, explique-t-il. J'ai le goût de continuer à vivre cette expérience pendant plusieurs années encore. Maintenant que j'ai mon diplôme de l'Université de Moncton, en finance, je sais que je peux revenir travailler au Canada à tout moment. »

Pour sa part, Yvan Busque a une fiche de 11 buts, 20 passes pour 31 points et 88 minutes de punitions en 26 matchs, ce qui le place au 6e rang des marqueurs de la ligue. « Le calibre de jeu est très fort et le jeu est rapide, dit-il. Je suis le premier marqueur de notre équipe, donc je dois porter un casque d'une couleur différente des autres joueurs sur la glace, souligne Busque. Le premier marqueur de chaque équipe doit porter un tel casque. Mon objectif est de jouer dans la ligue élite de la Suède, qui est la troisième meilleure au monde après la LNH et celle de la Russie. Je prévois quand même revenir en Norvège l'an prochain. »

Sébastian Strokynski (2003-2008) pensait avoir plusieurs possibilités du côté du hockey professionnel, mais une grave blessure au genou l'a ébranlé. Grâce à de bons contacts et muni de son passeport polonais, il a réussi à dénicher un emploi avec les Dragons de Rouen.

« Je me suis fixé comme objectif de jouer deux à trois années au niveau professionnel pour profiter de l'expérience, dit-il. Les Dragons sont les champions en titre et j'ai la chance de remporter quatre titres différents, soit le Championnat de la ligue Magnus, la Coupe de la Ligue, la Coupe de France et la Coupe Continentale. »

Le calendrier de son équipe comprend 26 parties en plus des matches pour les autres coupes. Rouen sera l'hôte du tournoi de la Coupe Continentale et disputera le titre à des équipes de la Slovaquie, de la Biélorussie et d'Italie.

« L'adaptation a été facile car nous sommes entourés de quelques Québécois dont, Carl Mallette (Victoriaville-Dalhousie) et Éric Doucet (un ancien Aigle), ajoute Strozynski. Nous avons, comme avec les Aigles Bleus, de super bénévoles pour nous aider, ce qui rend notre expérience plus intéressante. Je crois que c'est l'un des aspects qui caractérisent les meilleures organisations. Nous avons l'appui de nombreux amateurs qui se déplacent pour nos parties sur la route. »

Strozynski et sa copine habitent la région de la Haute-Normandie dans le nord de la France. Côté hockey, l'équipe est en troisième position à deux points du 1er rang avec une fiche de 12-2-1 avec 82 buts pour et 43 buts contre, soit la deuxième meilleure fiche à l'offensive et la troisième en défensive. Strozynski a une fiche de 5 buts 5 passes en 14 parties.

« Je suis très content du cheminement que j'ai choisi et j'essaie de profiter au maximum de la chance que j'ai de jouer au hockey professionnel en Europe, conclut-il. J'encourage les futurs joueurs des Aigles Bleus à vivre cette expérience avant de se retrouver sur le marché du travail dans leur domaine respectif. »

-30-
Source : Service des communications, affaires publiques et marketing
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.