Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Jeudi 29 Janvier 2009

CAFNB : l'évolution de l'espace francophone

La troisième Journée de réflexion du Conseil pour l'aménagement du français au Nouveau-Brunswick, avec comme thème L'évolution de l'espace francophone : vivre en français au Nouveau-Brunswick, se tiendra le vendredi 20 février au Club d'âge d'or de Bouctouche. Elle débutera à 9 h 30 pour se terminer avec une allocution du lieutenant-gouverneur du Nouveau-Brunswick, Herménégilde Chiasson, à 15 heures. Il y aura enfin le lancement d'un ouvrage préparé par un groupe d'intervenants sur la petite enfance et le Centre de recherche sur la linguistique appliquée de l'Université de Moncton.

Si les mots mondialisation, rencontres et mélanges des cultures sont actuellement utilisés de manière courante pour définir la situation des sociétés au 21e siècle, les Acadiens et Acadiennes du Nouveau-Brunswick connaissent depuis fort longtemps le contact entre les langues et, sans doute de façon accrue, les contacts entre diverses variétés de français.

La coexistence de langues et de variétés entraîne bien sûr des jugements, mais elle engendre également le développement de pratiques linguistiques aptes à favoriser notamment le dialogue avec les nouveaux arrivants, l'exportation de notre culture et le développement langagier des individus.

Une dynamique nouvelle affecte donc la société dans son ensemble, mais pour certains de ses acteurs (les personnes à l'oeuvre dans les secteurs associatif, culturel, para-éducatif…), les défis apparaissent encore plus évidents.

Pour cette journée de réflexion, on proposera aux intervenants la question suivante : Comment arrive-t-on à jongler avec les réalités linguistiques du Nouveau-Brunswick tout en restant cohérent avec ses choix linguistiques, notamment face aux exigences qu'imposent des réseaux sociaux et professionnels pluriels ?

Cette question amène plusieurs sous-questions qui seront regroupées sous trois grands thèmes.

L'espace francophone au Nouveau-Brunswick connaît une période de grand changement. Les groupes francophones se déplacent d'une région à l'autre et plusieurs immigrants de langue française s'installent dans la province. Quel impact ces rencontres peuvent-elles avoir sur les pratiques linguistiques des individus ?

Les artistes - nos ambassadeurs culturels - voyagent dans l'espace francophone ce qui les amène à la rencontre d'autres variétés et implique sans doute certains positionnements idéologiques et pratiques au niveau des choix langagiers. Quels sont ces choix ?

Vivre en contact avec l'anglais et avec différentes sortes de français suppose des choix linguistiques à toutes les étapes de la vie. Quelles sont les capacités requises pour jongler avec plusieurs langues et plusieurs variétés ? Peut-on mener leur développement de front ? Est-ce que cette situation peut gêner le développement du langage en général, et un bon apprentissage du français en particulier ?

L'inscription et le repas du midi sont offerts à titre gracieux et on vous prie de réserver votre place auprès de Lise Landry à l'adresse crla@umoncton.ca.

Le Conseil pour l'aménagement du français au Nouveau-Brunswick (www.cafnb.ca) est un organisme à but non lucratif regroupant l'ensemble des chercheurs et chercheuses, fournisseurs de services, institutions et organismes gouvernementaux et non-gouvernementaux désireux de se concerter et de conjuguer leurs efforts pour promouvoir et faciliter l'aménagement du français au Nouveau-Brunswick. Créé en 2004 à l'initiative du Centre de recherche en linguistique appliquée de l'Université de Moncton et de la SAANB, il bénéficie d'un soutien financier des Affaires intergouvernementales.

-30-

Renseignements : 506-858-4057.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.