Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Lundi 13 Mars 2017

Trois nouvelles athlètes s’aligneront avec les Aigles Bleues au volleyball

La photo nous fait voir trois recrues qui seront du camp d’entrainement des Aigles Bleues de l’Université de Moncton, au volleyball féminin, en vue de la saison 2017-2018 de SUA. Il s’agit, de gauche à droite, de Bailey Lemieux, Nikki Jamieson et Jessie Robichaud.
Agrandir l'image
Les Aigles Bleues de l’Université de Moncton ont ajouté trois nouvelles joueuses en vue de la prochaine campagne de volleyball féminin de Sport universitaire de l’Atlantique.

L’entraineuse Monette Boudreau-Carroll poursuit son recrutement et est heureuse d’annoncer que Jessie Robichaud, de Lagacéville ; Bailey Lemieux, de Fredericton, et Nikki Jamieson, de New Maryland, ont signé une lettre d’entente pour s’aligner avec sa formation.

Jessie Robichaud, 17 ans, veut poursuivre des études en criminologie. Étudiante de 12e année au Centre scolaire la Fontaine, à Néguac, elle joue depuis six ans. Elle est membre de l'équipe provinciale en vue des Jeux du Canada, 2017, à Winnipeg. « Je cherchais la chance de continuer à jouer au volleyball de haut calibre et l’université me l’offre, a dit Robichaud. J’ai assisté à des rencontres universitaires et j’aime l’atmosphère, l’intensité du jeu et le calibre élevé. J’ai hâte de vivre l’expérience et à m’améliorer. Je préfère la position de libéro parce que j’aime bouger sur le terrain et être partout. » Robichaud mesure 5 pieds 4 pouces et a évolué avec les Dynamites de Tracadie.

Bailey Lemieux, 18 ans, est inscrite en psychologie et est étudiante de 12e année à l’École secondaire Fredericton. Elle évolue dans ce sport depuis sept ans et s’aligne avec l’équipe provinciale en vue des Jeux du Canada. Joueuse de centre, elle cherchait une université avec des plus petites classes et l’Université de Moncton lui offrait les cours et le volleyball de calibre. « J’ai assisté à des parties de calibre universitaire et la vitesse du jeu des Aigles Bleues m’a impressionnée, a indiqué Lemieux. J’ai une petite taille (5pieds 11 pouces) comme centre et je dois miser sur ma vitesse et mes sauts. Le volleyball me permet d’oublier les tracas de tous les jours et cela est un moyen de diminuer le stress. » Lemieux est aussi membre de l’équipe des Jeux du Canada et était capitaine des Spartans.

Nikki Jamieson, 17 ans, est joueuse off-side qui est inscrite au programme de sciences. Élève de 12e année à l’école secondaire Fredericton, elle évolue dans ce sport depuis sept ans. Elle a joué pour l'équipe des Spartans et celle des Jeux du Canada. « Je suis gauchère, donc je préfère la position off-side, a dit Jamieson. Je connais bien Monette et étant une anglophone, je veux étudier en français. Je suis familière avec la manière que Monette dirige son équipe et j’aime cela. Je veux aussi améliorer mon niveau de jeu et jouer le plus haut calibre possible dans ma carrière de volleyball. Je suis une fille très compétitive et je suis satisfaite lorsque j’aide mon équipe à gagner. C’est un bon sentiment du travail accompli parce que tu as travaillé fort. » Jamieson mesure 5 pieds 7 pouces.

« Je suis heureuse d’avoir pu recruter ces trois filles, ce qui assure une relève aux Aigles Bleues, a dit l’entraineuse Boudreau. Je perds cinq joueuses de l’édition de cette année. Je connais bien ces joueuses parce qu’elles jouent avec l’équipe des Jeux du Canada. J’ai hâte de les avoir sur le plancher, en septembre. » Rachelle Lemoine, Alyssa Turenne, Catherine Guitard, Judith Desjardins et Kristina Cyr ne seront pas de retour.

Source : Service des communications, affaires publiques et marketing
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.