Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Lundi 13 Septembre 2010

Colloque international portant sur la situation linguistique en Acadie

Le Centre de recherche en linguistique appliquée (CRLA) organise un colloque international portant sur la situation linguistique en Acadie, du 22 au 25 septembre à l'Université de Moncton, Campus de Moncton.

Dans le prolongement des colloques organisés par le CRLA en 1990 (Vers un aménagement linguistique de l'Acadie du Nouveau-Brunswick), en 1994 (Les Acadiens et leur(s) langue(s). Quand le français est minoritaire) et en 2005 (Les variétés du français en Amérique du Nord), ce colloque a comme objectif de dresser le bilan des recherches sur la situation linguistique en Acadie et de s'interroger sur les enjeux de ces recherches tant sur le plan scientifique que sur le plan social.

En d'autres mots, il s'agit d'une part de faire le point sur les recherches réalisées dans différents domaines (description du français parlé et écrit en Acadie; aspects sociolinguistiques; aménagement linguistique; politiques linguistiques), et d'autre part, de s'interroger sur le rôle du chercheur et de la chercheuse dans la construction du savoir et d'examiner les retombées de ce savoir dans l'espace social acadien.

Le colloque a comme deuxième objectif de rendre hommage à Louise Péronnet, à son travail pionnier qui a inspiré bien des recherches sur les pratiques linguistiques en Acadie. En effet, consciente que langue et société sont inextricablement liées, Mme Péronnet a toujours abordé le français en usage en Acadie sous des angles multiples.

Plus d'une trentaine de chercheurs et chercheuses provenant de huit pays donneront des communications portant sur différents aspects de la situation linguistique, tant ses aspects sociaux que politiques. Certaines communications traiteront des points précis du français acadien (sa prononciation, son lexique, sa syntaxe).

L'ouverture du colloque se fera le mercredi 22 septembre à 18 heures dans la salle Neil-Michaud (001B) de l'édifice des Beaux-arts en compagnie de Mme Péronnet qui prononcera une allocution à 18 h 15.

À 18 h 30, la conférence d'ouverture sera proposée par Françoise Gadet, de l'Université de Paris-10 Nanterre, et portera sur « Les terrains acadiens comme illustration de l'actuelle dynamique des français ».Mme Gadet est professeure en sociolinguistique au Département de sciences du langage de l'Université de Paris-X Nanterre. Ses champs d'expertise sont à la sociolinguistique du français, la francophonie, les variétés non standard et non centrales du français et l'histoire de la sociolinguistique. Elle a publié de nombreux livres dont La variation sociale en français.

Le jeudi 23 septembre sera consacré aux séances de travail dans deux locaux du pavillon Léopold-Taillon.

Dans le local 136, on discutera des aspects historiques et comparatifs et des usages de la langue : à 9 heures : Ingrid Neumann-Holzschuh et Julia Hennemann de Universität Regensburg, « Grammaire comparée du français acadien et louisianais »; à 9 h 30 : Laurence Arrighi et Karine Gauvin, de l'Université de Moncton, « Un tour d'horizon de la lexicographie acadienne »; à 10 heures : Émilie Urbain, de l'Université de Liège, « Des idéologies aux dénominations et des dénominations à l'histoire : les enjeux de la terminologie métalinguistique dans l'historiographie du français d'Acadie et de Louisiane »; à 11 heures : Sylvia Kasparian et Pierre Gérin, de l'Université de Moncton, « La politesse et les variations culturelles : les termes d'adresse dans les parlers acadiens »; et à 11 h 30 : Carole Salmon, de la University of Massachusetts Lowell, « Des Cadiens aux Francos-Américains : analyse comparative de deux communautés francophones aux États-Unis »

Dans le local 138, on discutera des aspects descriptifs : à 9 heures : Louise Beaulieu et Wladyslaw Cichocki, de l'Université de Moncton, Campus de Shippagan, et Université du Nouveau-Brunswick, « Accord et non accord sujet-verbe dans les relatives sujets en français acadien »; à 9 h 30 : Edouard Ngamountsika, de l'Université Marien Ngouabi à Brazzaville, « L'emploi des temps et des modes dans un corpus du français parlé recueilli en Acadie »; à 10 heures : Pierre-Don Giancarli, de l'Université de Poitiers, « La forme pronominale en québécois (SE + ÊTRE) et en acadien (SE + AVOIR) »; à 11 heures : Phil Comeau, de York University, « Le subjonctif en français acadien de la Baie Sainte-Marie »; à 11 h 30 : Carmen L. LeBlanc, de Carleton University, « La forme interrogative en français madelinot ancien »;

En après-midi, retour dans la salle 136 pour continuer à discuter des aspects descriptifs : à 13 h 30 : Ruth King, de York University, « Les français acadiens, les prépositions orphelines, et la théorie grammaticale »; à 14 heures : Wladyslaw Cichocki, de l'Université du Nouveau-Brunswick, « Aires de variation du français acadien selon les données phonétiques de l'Atlas linguistique du vocabulaire maritime acadien »; à 14 h 30 : Louise Péronnet et Vincent Lucci, de l'Université de Moncton et de l'Université Stendhal à Grenoble, « Pour une étude sociolinguistique et sémiolinguistique des écrits “exposés” en milieu acadien ».

À 16 heures, il y aura une table ronde autour du projet CIEL-F (Corpus international écologique de la langue française) en compagnie de Françoise Gadet (Université de Paris-10 Nanterre), Annette Boudreau (Université de Moncton), Julie Cormier (Université de Moncton), Annie Duguay (Université de Moncton) et Phil Comeau (doctorant, York University).

Le vendredi 24 septembre, on discutera de l'éducation et le milieu minoritaire dans le local 136 : à 9 h 30 : Julie Bérubé, de l'Université de Moncton, « Idéologies linguistiques en milieu scolaire : le cas du Nouveau-Brunswick francophone »; à 10 heures : Mélanie Bastarache, de l'Université de Moncton, « Mission de l'école acadienne au Nouveau-Brunswick : la Politique langue et culture et ses effets sur les représentations des enseignants et des élèves du District scolaire no 11 »; à 11 heures : Marianne Cormier et Anne Lowe, de l'Université de Moncton, « Franciser des élèves à l'école dans un milieu minoritaire »; et à 11 h 30 : Réal Allard, de l'Université de Moncton, Rodrigue Landry, de l'ICRML, et Kenneth Deveau, de l'Université Sainte-Anne, « Un profil des projets postsecondaires des finissantes et finissants des écoles secondaires de langue française en Acadie : défis et enjeux ».

Dans le local 138, on parlera de l'aménagement linguistique : à 9 h 30 : Luc Léger, de l'Université Laval, « Les limites de l'aménagement linguistique actuel du Nouveau-Brunswick : quelles incidences pour les travailleuses et les travailleurs des entreprises du secteur privé? »; à 10 heures : Liliane Jagueneau, de l'Université de Poitiers, « L'aménagement linguistique des langues minoritaires : français acadien et langues d'oïl hexagonales »; à 11 heures : Jean-Louis Belliveau, du Cercle linguistique de la Baie Sainte-Marie Groupe de recherche en études acadiennes, de l'Université Sainte-Anne , « Un Groupe d'Enseignants à la Retraite Conservent la Langue Acadienne avec un Alphabet Phonétique, l'Archéologie Linguistique, la Capsule Culturelle et un Journal Dialectal »; et à 11 h 30 : Marie-Laure Tending, de l'Université de Tours et l'Université de Moncton, « L'immigration francophone en Acadie du Nouveau-Brunswick : du pain béni pour les francophonies minoritaires ? ».

En après-midi, le thème Représentations, discours et dynamiques sociales sera discuté dans la salle 136 : à 14 heures : Adeline Vasquez-Parra, de l'Université Libre de Bruxelles, « Les représentations culturelles et linguistiques de l'Acadie sur Internet : vers une nouvelle forme de discours identitaire? »; à 14 h 30 : Kelle L. Keating, de la University of Texas at Austin (États-Unis), « Le Centre culturel Aberdeen : un espace de rencontres linguistiques »; à 15 h 30 : Marie-Ève Perrot, de l'Université d'Orléans, « Représentations du mélange des langues dans L'Acadie Nouvelle (1999-2006) : évaluation, catégorisation, nomination »; à 16 heures : Claudine Moïse, de l'Université d'Avignon, « L'Acadie a dit. Un projet transnational, objectifs et méthode »; et à 16 h 30 : Ronald Labelle, de la Chaire de recherche McCain en ethnologie acadienne de l'Université de Moncton, « Les variations narratives qui existent dans un contexte de bilinguisme ».

Et dans la salle 138 : à 14 heures : Anca Cristina Petras, de l'Université Alexandru Ioan Cuza Iasi (Roumanie), « Quel lien entre pratique langagière et norme vernaculaire dans les émissions de radios communautaires ? »; et à 14 h 30 : Hubert Noël, de l'Université de Moncton, « Le “je collectif” dans la grande région de Shippagan : entre images et usages ».

Le samedi 25 septembre, on discutera de l'aménagement linguistique dans la salle du conseil municipal à l'hôtel de ville de Moncton, rue Main : à 10 heures : Matthieu LeBlanc de l'Université de Moncton, « Travailler en français en Acadie du Nouveau-Brunswick : utopie ou rêve réalisable? »; à 10 h 30 : Rodrigue Landry, de l'Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques de l'Université de Moncton, Kenneth Deveau, de l'Université Sainte-Anne, et Réal Allard, de l'Université de Moncton, « On devient ce que l'on vit : vécus langagiers et dominance identitaire des jeunes en Acadie des Maritimes »; et à 11 heures : Michel Doucet, de l'Université de Moncton, « Les droits linguistiques au Nouveau-Brunswick : requiem pour un paradis perdu ». Suivra une discussion animée à 11 h 30 en compagnie d'Annette Boudreau.

Ce colloque ne s'adresse pas seulement aux linguistes et aux sociolinguistes mais aussi aux chercheuses et chercheurs d'autres disciplines qui s'intéressent aux phénomènes linguistiques en Acadie. Les frais d'inscription sont de 50 $. Pour les étudiants et étudiantes, la participation est sans frais.

Une invitation toute spéciale est lancée aux étudiants et étudiantes des cycles supérieurs.

Le comité organisateur est composé de Laurence Arrighi, Annette Boudreau, Lise Landry et Matthieu LeBlanc.

-30-

Renseignements :
CRLA, au 858-4057
crla@umoncton.ca
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.