Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Vendredi 31 Mars 2017

Le premier Festival Wela’lin a été un succès

La photo nous fait voir, de gauche à droite, Georges Semedo Cabral, président du CMUE ; Robert Melanson, de la SANB ; Marie-Andrée Oulette , finissante en kinésiologie et gestionnaire du projet ; Janelle Graham, étudiante ; Robbie Graham, étudiant ; Maurice Basque, historien à l’Institut d’études acadiennes ; et Roger G. LeBlanc, instigateur du festival et professeur agrégé à l’École de kinésiologie et de loisir.
Agrandir l'image
La première édition du Festival Wela’lin, qui s’est déroulé le 21 mars dernier à l’Université de Moncton, a été l’occasion pour la communauté du Grand Moncton de rencontrer des membres des Premières Nations de la province. Le festival a été organisé par le Comité de mieux-être étudiant (CMUE) avec le soutien d’UNI Coopération financière, de la SANB, de l’alUMni de l’Université de Moncton, du Service à la vie étudiante et socioculturelle, de la Librairie acadienne, du Bureau du recrutement étudiant et appuyé par le ministère du Développement social.

La journée a débuté avec un « pow-wow », présenté par Jamie Augustin et les danseurs de la communauté Mi’kmaq d’Elsipogtog, en présence du vice-recteur adjoint à l’enseignement et aux affaires professorales, Jean-François Richard, et du conseiller municipal à la Ville de Moncton, Charles Léger. Plusieurs professeures et professeurs y ont assisté avec leurs étudiantes et étudiants pour en apprendre davantage sur les symboles derrière les danses, le tambour et les chants qui les accompagnent et les tenues des danseuses et danseurs.

Un dîner-causerie s’est ensuite tenu à midi au resto-lounge Le 63 avec sous le thème « La relation complexe entre les communautés acadiennes et les Premières Nations ». Mike Harris, chef cuisinier des Services alimentaires, a concocté un plateau dégustation d’inspiration Mi’kmaq pour accompagner les discussions. Maurice Basque, historien à l’Institut d’études acadiennes et animateur de cette activité, a d’abord présenté les raisons pour lesquelles Acadiens et Autochtones ne sont plus aussi proches qu’au 19e siècle.

Le panel était composé de Janelle et Robbie Graham, étudiants d’origine Mi’kmaq et joueurs de hockey pour les Aigles Bleus. Ils ont partagé leurs histoires à mi-chemin entre les communautés Mi’kmaq à majorité anglophone et acadienne francophone et leur fierté d’étudier à l’Université de Moncton en français. Robert Melanson, représentant de la section Sud-Est de la SANB a également participé au panel. Il a confié sa volonté de rapprocher les communautés de la province. Il croit fermement que les Acadiens ont beaucoup à gagner s’ils renouent des liens forts avec les Premières Nations.

Le bar étudiant Le Coude a accueilli, en fin de journée, des artistes autochtones. Les artistes de hip-hop MDB, Mike Flix, Switcha et le groupe City Natives ont interprété leurs compositions originales avec des paroles qui témoignent de la réalité que connaissent les Premières Nations dans les Provinces Maritimes.

Cette première édition a été un succès pour le CMUE, qui envisage déjà une deuxième édition l’an prochain en y impliquant les associations étudiantes. À l’occasion des 150 ans du Canada, cette initiative a été l’occasion d’éveiller et d’éduquer la communauté universitaire sur les enjeux concernant les Premières Nations Mi’kmaq et Malécites Wolastoqiyik, leur implication dans l’histoire de l’Acadie et du Nouveau-Brunswick, la préservation de leurs cultures et de leurs langues et la responsabilité des Acadiens dans les défis que les Autochtones doivent relever aujourd’hui.

Pour plus d’information, prière de communiquer avec Georges Semedo Cabral, président du CMUE, par téléphone au (506) 232-7096 ou par courriel à l’adresse cmue@umoncton.ca.
Source : Service des communications, affaires publiques et marketing
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.