Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mardi 20 Septembre 2016

Tenue du 20e colloque international du Groupement international des secrétaires généraux des universités francophones

Agrandir l'image
Du 23 au 27 août 2016, l’Université de Moncton a accueilli le Groupement international des secrétaires généraux des universités francophones (GISGUF).

Plus de soixante secrétaires généraux se sont donné rendez-vous à Moncton. Elles et ils venaient de la Belgique, du Bénin, du Burkina Faso, du Cameroun, du Canada, du Congo, de la Côte d’Ivoire, de la France, du Liban, du Maroc, du Sénégal, de la Suisse, et du Togo. Le Groupement tenait les assises de son 20e colloque international, ayant pour thème La gestion des risques dans les institutions d’enseignement supérieur.

Une vingtaine de présentations ont permis aux secrétaires généraux d’échanger sur divers risques, notamment les risques juridiques, comptables et financiers, psychosociaux ainsi que les risques réputationnels et politiques. La gestion des risques, qui est devenue incontournable dans les principes de bonne gouvernance, a trouvé son compte permettant aux participantes et participants d’échanger sur des risques de différents ordres pouvant avoir un impact négatif sur l’image et le développement d’une institution universitaire.

Parmi les conférenciers invités, on y retrouvait, de l’Université de Moncton, le recteur et vice-chancelier Raymond Théberge (risques réputationnels et politiques), le doyen de la Faculté de droit, Fernand de Varennes (risques juridiques), la vice-doyenne de la Faculté d’administration, Izold Guihur (risques comptables et financiers), ainsi que le directeur adjoint de l’École des hautes études publiques (HEP), Christophe Traisnel, qui a d’ailleurs assuré brillamment la synthèse du colloque.

Les conférenciers d’honneur ont rapidement donné le ton à cet événement. Le GISGUF remercie vivement madame Jocelyne Roy-Vienneau, lieutenante-gouverneure du Nouveau-Brunswick, madame Dawn Arnold, maire de la Ville de Moncton, monsieur Jean-Paul de Gaudemar, recteur de l’Agence universitaire de la Francophonie, monsieur Michel Nadeau, directeur général de l’Institut sur la gouvernance, et monsieur Mathieu Gingras, directeur du développement.

Plusieurs activités culturelles ont permis de mettre en montre diverses facettes de l’Université de Moncton. Merci au personnel du Musée acadien, de la Bibliothèque Champlain et de la Faculté de droit. Merci également à Lisa Roy, soprano, et Nhat Viet Phi, pianiste, de la Faculté des arts et des sciences sociales.

Le colloque fut organisé par le GISGUF, sous la direction du Secrétariat général de l’Université de Moncton, avec l’appui d’une équipe logistique composée de Jean-Marc Arseneau, Mohammed Chekkouri, Sylvie Doiron, Isabelle Cormier, Julie Bellefleur, Félix Savoie-White, Yannick Page, Jules César Katagurutse, Jo-Annie Levesque, Jean-Christophe Comeau et Lynne Castonguay, présidente du comité d’organisation.
Source : Service des communications, affaires publiques et marketing
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.