Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mercredi 18 Novembre 2015

La télépsychothérapie pour faciliter l’accès aux services de santé mentale dans les communautés francophones en situation minoritaire

Bon nombre de Canadiennes et Canadiens éprouveront des symptômes d’anxiété et de dépression au cours de leur vie. Malgré la prévalence élevée de ces conditions, l'accès aux traitements psychologiques traditionnels en face à-face est limité. Cet accès est encore plus problématique chez les minorités linguistiques.

La télépsychothérapie implique l’utilisation de technologies de l’information et des communications pour offrir des services de santé mentale à distance. Elle pourrait ainsi être une option efficace pour accroître l'accès aux services de santé mentale.

Le Laboratoire de psychologie clinique de l’adulte de l’Université de Moncton propose un programme de recherche axé sur la télépsychothérapie (www.etherapies.ca ). Dans le cadre d’une thèse doctorale menée dans ce laboratoire par Daniella DaPonte, sous la direction de la professeure France Talbot, les membres des communautés francophones en situation minoritaire du Nouveau-Brunswick sont invités à participer à une étude qui évalue une thérapie de huit semaines offerte sous forme de cours en ligne : le Cours Mieux-être. Ce cours vise à aider les gens à mieux gérer la dépression et l’anxiété et à retirer davantage de satisfaction de leur vie.

Ce projet implique, entre autres, une collaboration internationale avec la Macquarie University, de Sydney, en Australie, où le cours a été développé et testé. Il est d’ailleurs offert présentement à l’échelle nationale par le gouvernement australien. Il s’insère dans un programme de recherche qui vise à implanter ce cours au Nouveau-Brunswick, en débutant par une version canadienne-française. Il s’agit d’un projet de recherche novateur, peu de programmes de télépsychothérapie fondés sur des données probantes étant disponibles au Canada. L’étude est financée par la Fondation de la recherche en santé du Nouveau-Brunswick et le Consortium national de formation en santé. Elle est de plus conduite en collaboration avec le réseau de santé Vitalité et le réseau de recherche ACCÈS NB (ACCÈS Canada) qui vise à faciliter à travers le Canada l’accès des jeunes aux services de santé mentale.

Dans le cadre des programmes de thérapie à distance, le Cours Mieux-être présente un intérêt particulier. Il s’agit d’une thérapie transdiagnostique, c’est-à-dire qu’elle permet le traitement à la fois de l’anxiété et de la dépression, deux problèmes souvent associés l’un avec l’autre. Cette thérapie est de plus autogérée en ce sens que la guidance d’une clinicienne ou d’un clinicien n’est pas requise pour une administration efficace et sécuritaire. Ces caractéristiques en font non seulement une option rentable, mais aussi une option facile d’accès en tant qu’intervention de première ligne.

Pour de plus amples renseignements, prière de communiquer avec Daniella DaPonte (mieuxetre@etherapies.ca, 506-858-4406).

Veuillez également consulter le site Web du Laboratoire de psychologie clinique de l’adulte (www.etherapies.ca).
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.