Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Vendredi 14 Août 2015

Simon Lamarre et Pier Jr. Morin obtiennent une subvention dans le cadre du Fonds des leaders John-R.-Evans

La photo nous montre, de gauche à droite, à l’avant, Simon Lamarre, professeur au Département de biologie et bénéficiaire du Fonds des leaders John-R.-Evans (FLJE) de la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI); et Irena Kaczmarska, bénéficiaire du FLJE de Mount Allison University. À l’arrière, on voit André Samson, vice-recteur à l’enseignement et à la recherche; Pier Jr. Morin, professeur au Département de chimie et biochimie et bénéficiaire du FLJE; Robert Goguen, député fédéral de Moncton-Riverview-Dieppe; l’honorable Ed Holder, Ministre d’État (Sciences et Technologie); Raymond Théberge, recteur et vice-chancelier; Pierre Normand, vice-président, FCI; Karen Crosby, bénéficiaire du FLJE de Mount Allison University; et Lise Dubois, doyenne de la Faculté des études supérieures et de la recherche.
Agrandir l'image
Simon Lamarre, professeur au Département de biologie, et son partenaire de recherche Pier Jr. Morin, professeur au Département de chimie et biochimie de l’Université de Moncton, ont obtenu une subvention pour leur projet « Infrastructures pour l’étude du contrôle du métabolisme des protéines chez les poissons ». Cette contribution, qui s’élève à plus de 240 000 $, provient du Fonds des leaders John-R.-Evans (FLJE) de la Fondation canadienne pour l’innovation (FCI).

« L’Université de Moncton est de mieux en mieux reconnue en matière de recherche et d’innovation grâce à ses chercheuses et chercheurs qui se démarquent à plusieurs niveaux. Le succès connu dans le cadre du Fonds des leaders John-R.-Evans de la Fondation canadienne pour l’innovation par ces membres de notre communauté universitaire souligne l’excellence de leurs travaux de recherche et vient s’inscrire dans les objectifs de notre Plan stratégique », a mentionné Raymond Théberge, recteur et vice-chancelier de l’Université de Moncton.

Messieurs Lamarre et Morin mènent une équipe qui vise à identifier rapidement les signes physiologiques et biochimiques du stress chez les poissons d'élevage. Leurs recherches pourront aider l'industrie de l'aquaculture du Nouveau-Brunswick à améliorer sa productivité.

« La Fondation canadienne pour l’innovation contribuera grandement à renforcer la position de l’Université de Moncton comme chef de file dans le domaine de l’aquaculture aux niveaux international, national et régional. Le Fonds des leaders John-R.-Evans nous permettra, à moi et mon collègue, d’améliorer nos infrastructures et de poursuivre nos recherches dans ce domaine qui nous passionne tant », a mentionné le professeur Simon Lamarre.

Le secteur de l'aquaculture emploie plus de 1 500 personnes au Nouveau-Brunswick. Il est dans l'intérêt de l'industrie de l'aquaculture, qui comprend également les crustacés et les plantes, et dans l'intérêt des Canadiennes et Canadiens d’améliorer sans cesse la recherche dans ce domaine.

Le FLJE de la Fondation canadienne pour l'innovation est destiné à aider les universités à attirer et à retenir les meilleures chercheuses et meilleurs chercheurs en les dotant des infrastructures nécessaires pour poursuivre leurs recherches.

L’annonce a été faite à l’Université de Moncton le 29 juillet 2015.
Source : Service des communications, affaires publiques et marketing
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.