Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Vendredi 06 Février 2015

Joëlle Martin dirigera le comité organisateur des Jeux de la francophonie canadienne


Joëlle Martin
Agrandir l'image
Diplômée de la maîtrise en administration publique de l’Université de Moncton et présidente de la Fédération étudiante en 2012-2013, Joëlle Martin a été nommée directrice générale du comité organisateur des Jeux de la francophonie canadienne qui auront lieu à Moncton-Dieppe en 2017.

« C’est un honneur de pouvoir diriger l’organisation d’un évènement d’envergure comme les Jeux de la francophonie canadienne, affirme Mme Martin. Je suis convaincue que nous allons offrir aux jeunes francophones de partout au Canada une expérience inoubliable en 2017 ici en Acadie. La tenue de cet évènement dans la région de Moncton-Dieppe permettra aux Acadiennes et aux Acadiens de se démarquer au niveau national comme hôte par excellence d’évènements francophones majeurs. »

Pendant les deux dernières années, Joëlle Martin a occupé le poste d’agente de projet et responsable des communications au Regroupement féministe du Nouveau-Brunswick. Elle est en poste aux Jeux de la francophonie depuis le 21 janvier dernier.

Les Jeux de la francophonie canadienne, une initiative de la Fédération de la jeunesse canadienne-française, sont au rang des plus grands rassemblements jeunesse francophones du Canada. Ils sont financés par le gouvernement du Canada, par l’entremise du ministère du Patrimoine canadien. Les Jeux présentent une programmation unique où plus d’un millier de jeunes exercent leurs talents en art, en leadership et en sport, célébrant une jeunesse fière de faire partie de la francophonie canadienne.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.