Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mardi 04 Novembre 2014

Deux nouvelles ententes sont signées entre le CCNB et l’Université de Moncton

La photo prise lors de la signature des ententes nous fait voir, de gauche à droite, assis; Liane Roy, présidente-directrice générale du Collège communautaire du Nouveau-Brunswick, et Raymond Théberge, recteur et vice-chancelier de l’Université de Moncton. À l’arrière, on voit Brigitte Arsenault, vice-présidente à la Formation et à la Réussite étudiante du CCNB; André Samson, vice-recteur à l’enseignement et à la recherche de l’Université de Moncton; et Gaston LeBlanc, doyen de la Faculté d’administration de l’Université de Moncton.
Agrandir l'image
Le Collège communautaire du Nouveau-Brunswick (CCNB) et l’Université de Moncton ont signé récemment à Moncton deux nouvelles ententes de baccalauréat articulé.

Avec ces nouvelles ententes, les diplômées et diplômés collégiaux en Administration des affaires – marketing seront admissibles au programme de Baccalauréat appliqué en marketing. Les finissantes et finissants en Administration des affaires – logistique et transport pourront, quant à eux, s’inscrire au programme de Baccalauréat appliqué en gestion des réseaux de distribution.

Ainsi, après avoir complété deux ans au CCNB, les diplômées et diplômés collégiaux de ces deux programmes pourront obtenir un baccalauréat universitaire en poursuivant leurs études pour une période de deux ans supplémentaires à l’Université de Moncton, à condition de répondre aux conditions d’admission au programme universitaire.

« Le modèle 2 + 2 est très intéressant pour les étudiantes et étudiants collégiaux qui désirent poursuivre leurs études à l’université. Nous sommes très heureux de ce partenariat avec l’Université de Moncton et nous souhaitons que plusieurs étudiantes et étudiants en profiteront », a commenté la présidente-directrice générale du CCNB, Liane Roy.

Pour le recteur et vice-chancelier de l’Université de Moncton, Raymond Théberge, « de tels programmes favorisent l’accès aux études universitaires et permettent de bonifier la formation offerte aux francophones du Nouveau-Brunswick. Qui plus est, ils répondent du même coup aux besoins du marché de l’emploi ».
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.