Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Jeudi 02 Octobre 2014

L’U de M accordera un doctorat honorifique et deux éméritats lors de la cérémonie de collation des grades

Agrandir l'image
L’Université de Moncton accordera un doctorat honorifique ainsi que deux éméritats lors de la cérémonie de collation des grades d’automne, qui aura lieu le vendredi 17 octobre à 13 h 30 dans le stade du Ceps Louis-J. Robichaud au campus de Moncton.

Un doctorat honoris causa en littérature française sera accordé à Jean-Marie Klinkenberg, un éméritat en littérature française sera accordé à Raoul Boudreau et Léonard Goguen deviendra professeur émérite sciences de l’éducation.

Jean-Marie Klinkenberg
Doctorat honoris causa en littérature française


Professeur émérite de l’Université de Liège en Belgique, Jean-Marie Klinkenberg est un linguiste et sémioticien de renommée internationale. Ses activités se sont orientées dans deux directions. Celle de la linguistique et de la sémiotique d’un côté, celle des cultures francophones dans l’autre. Dans la première orientation, il a fait sa marque en modernisant la rhétorique au sein du Groupe ɥ, et en contribuant à orienter la sémiotique dans une direction sociale et cognitive. Il a introduit dans le second domaine une dimension sociale et institutionnelle qui a fait date.

Dans ses domaines de recherche, il a publié plus de 500 travaux traduits en une quinzaine de langues. Il a publié des ouvrages qui sont devenus des classiques et qui ont servi à former plusieurs générations d’étudiantes et d’étudiants universitaires, qu’il s’agisse de Rhétorique générale, La langue et le citoyen, Traité du signe visuel, Pour une rhétorique de l’image ou encore Précis de sémiotique générale. Dans le domaine des études littéraires, La littérature belge est considéré aujourd’hui comme un ouvrage de référence. Conférencier d’envergure internationale, il a présenté plus de 130 communications scientifiques dans le cadre de colloques et de congrès et prononcé plus de 170 conférences partout dans le monde.

Titulaire d’une maîtrise en philologie romane, docteur d’État en philosophie et lettres, Jean-Marie Klinkenberg a été chercheur et professeur à l’Université de Liège où il a longtemps présidé le plus ancien Centre d’études québécoises d’Europe, et où il a créé un Centre d’études de la littérature francophone de Belgique. Il a été également le titulaire de la Chaire de sémiologie et de rhétorique et président fondateur du Laboratoire des francophonies.

Il a été membre du comité éditorial de nombreuses revues ou collections scientifiques et secrétaire général de la doyenne des revues de linguistique française, Le Français moderne.

Depuis 1985, il est consultant permanent auprès des éditions Larousse pour les ouvrages de langue et de linguistique française. Il a été membre du Haut Conseil de la francophonie, vice-président du Conseil supérieur de la langue française de Belgique, après l’avoir présidé de 1993 à 1999. Il a été élu à l’Académie royale de Belgique en 1996.

Tout au long de sa prolifique carrière, Jean-Marie Klinkenberg a reçu plusieurs distinctions honorifiques, dont Chevalier de l’Ordre des lettres (France); Grand officier de l’Ordre de Léopold II (Belgique) et membre de l’Ordre des francophones d’Amérique.

Raoul Boudreau
Professeur émérite en littérature française


Le professeur Raoul Boudreau a joué un rôle prépondérant dans l’émergence, le développement et le rayonnement du champ de la littérature acadienne et l’enseignement de ce domaine au sein de l’Université de Moncton.

Titulaire d’un Baccalauréat ès arts du Collège de Bathurst, d’une Licence et d’une Maîtrise ès lettres modernes de l’Université de Provence à Aix-en-Provence et d’un Doctorat en littérature française de l’Université Laval à Québec, Raoul Boudreau a amorcé sa carrière professorale au Département d’études françaises de l’Université de Moncton en 1975.

Lorsqu’il a entrepris sa carrière, l’étude de la littérature acadienne en était à ses premiers balbutiements. Si les nombreuses études qu’il a consacrées aux œuvres acadiennes constituent des contributions scientifiques notoires, elles ont également permis une meilleure appréhension de la création littéraire en Acadie et se sont avérées tout aussi bénéfiques au milieu de la recherche qu’aux écrivains eux-mêmes et aux lecteurs.

Au cours de ses 35 années à l’Université de Moncton, le professeur Boudreau a signé une centaine d’articles, de chapitres de livres et de critiques de livres. Il a aussi été membre de nombreux comités de lecture et de comités scientifiques de revues.

Grâce à ses travaux scientifiques, il est devenu une référence incontournable en matière de littérature acadienne. Il a été invité à prononcer des conférences partout dans le monde, de la France à l’Autriche en passant par la Grèce et la Roumanie. D’autre part, il a participé à l’organisation de plusieurs colloques et conférences d’écrivains ou de spécialistes de la littérature.

Chercheur prolifique, monsieur Boudreau s’est vu octroyer un nombre considérable de subventions de recherche par les grands conseils de recherche du Canada. Le rapport à la langue dans le domaine acadien, Le rapport au Québec et à la France en littérature acadienne contemporaine, Édition critique des œuvres fondamentales de la littérature acadienne, Les manifestations des relations centre/périphérie dans le discours critique sur la littérature acadienne 1958-2006, ne sont là que quelques-uns des projets de recherche sur la littérature acadienne qu’il a menés au cours de la dernière décennie. Par ailleurs, il a été membre de plusieurs groupes de recherches internationaux, notamment le GRILL, Groupe de recherches sur l’interaction langue/littérature, dirigé par des sommités du domaine littéraire.

Raoul Boudreau a dirigé de 2003 à 2009 le Département d’études françaises et le comité des études supérieures. Il a œuvré ardemment à la mise sur pied des programmes de cycles supérieurs en littérature. Il a dirigé près d’une vingtaine de thèses de maîtrise et de doctorat en études littéraires en plus de participer à de nombreux jurys de soutenance de thèse. À la retraite depuis 2010, monsieur Boudreau est toujours actif au niveau de la recherche et il dirige encore trois thèses de doctorat en études littéraires.

Léonard Goguen
Professeur émérite en sciences de l’éducation


Présent dès l’inauguration de la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Moncton en 1973, Léonard Goguen a participé activement au développement et au rayonnement de l’institution pendant plus de 30 ans grâce à ses qualités de pédagogue exceptionnel, de communicateur hors pair, de chercheur prolifique et d’administrateur rigoureux.

Le professeur Goguen a joué un rôle de premier plan dans le développement de nombreux programmes universitaires, dont le Baccalauréat en éducation spéciale, les programmes actuels de formation initiale à l’enseignement, le programme de Maîtrise en éducation (enseignement ressource) et le programme de Doctorat en éducation.

Léonard J. Goguen est détenteur d’un Baccalauréat ès arts avec spécialisation en psychologie (1967) et d’une Maîtrise ès arts en psychologie (1970) de l’Université de Moncton et d’un Doctorat en psychologie appliquée (1974) de l’Université de Montréal.

Au cours de sa longue carrière à l’Université de Moncton, il a été professeur au Département d’enseignement au primaire et de psychologie éducationnelle de 1973 à 2003 et directeur de ce département de 1999 à 2003; directeur du Département d’éducation spéciale de 1976 à 1978; responsable des Études supérieures en éducation de 1994 à 1999; et responsable du programme de Doctorat en éducation en 2000-2001 et 2002-2003. Il a également coordonné les stages cliniques à l’École de psychologie de 2004 à 2006; et il a été professeur associé à la Faculté des sciences de l’éducation de 2007 à 2013.

En 1983, le professeur Goguen a cosigné un important rapport d’études qui allait paver la voie à l’inclusion scolaire dans la province : rapport final de l’étude concernant la Loi sur l’enseignement spécial du Nouveau-Brunswick. Il est également l’auteur du Guide administratif sur l’éducation des élèves exceptionnels à l’intention des conseils scolaires, une publication qui a joué un rôle déterminant dans les premières années de l’implantation du modèle scolaire inclusif néo-brunswickois.

Monsieur Goguen a mené de nombreux projets de recherche innovateurs au cours de sa carrière et son expertise a été reconnue à l’échelle régionale, nationale et internationale, tant dans le domaine des droits éducatifs des élèves à besoins particuliers, que dans celui des droits éducatifs des élèves surdoués et talentueux.

Très engagé au sein de sa communauté universitaire et professionnelle, il a été entre autres président du Collège des psychologues du Nouveau-Brunswick, membre de la Société canadienne de psychologie, de la Société canadienne pour l’étude de l’éducation, et du Conseil canadien pour les enfants exceptionnels. Il a également présidé l’Association des bibliothécaires et professeurs de l’Université de Moncton.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.