Université de Moncton

Communications, affaires publiques et marketing
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Mercredi 10 Septembre 2014

Mdoihoma Mbaé Issihaka soutient avec succès sa thèse de maîtrise en administration scolaire

La photo nous fait voir, de gauche à droite, Viktor Freiman, examinateur interne de la thèse et professeur au Département d’enseignement au primaire et de la psychopédagogie; Mireille Leblanc, présidente du jury et responsable du Programme de l’enseignement ressource et professeure au Département d’enseignement au primaire et de la psychopédagogie; Kabule W. Weva, codirecteur de la thèse et responsable du Programme d’administration scolaire; Midoihoma Issahika, étudiant et candidat; et Jean Labelle, codirecteur de la thèse et directeur du Département d’enseignement au secondaire et ressources humaines. Martine Leclerc, examinatrice externe de la thèse et professeure au Département des sciences de l’éducation à l’Université du Québec en Outaouais, était absente au moment où la photo fut prise.
Agrandir l'image
Le mardi 19 août dernier, Mdoihoma Mbaé Issahika a soutenu avec succès sa thèse de maîtrise ès arts en administration scolaire. Originaire des Comores, M. Mdoihoma est bénéficiaire de la bourse de l’Agence canadienne de développement international dans le cadre du Programme canadien de bourses de la Francophonie. Sa thèse a pour titre «Perceptions des enseignants, directeurs des collèges et proviseurs des lycées au sujet du leadership pédagogique du chef d’établissement : cas de Ngazidja-Comores». Les membres du jury ont accordé la mention d’excellence à la thèse de M. Mdoihoma.

Résumé de la thèse
Les résultats du test ANOVA ont permis d’abord de constater l’existence d’une différence statistiquement significative entre les perceptions des enseignants et celles des directeurs des collèges d’une part; les perceptions des enseignants et celles des proviseurs des lycées d’autre part. Ensuite, ce même test a révélé qu’il n’existe pas de différence statistiquement significative entre les directeurs des collèges et les proviseurs des lycées publics de l’Île de Ngazidja-Comores. Compte tenu de ces résultats, il a été possible de déduire qu’il existe, entre les enseignants et les dirigeants de ces établissements, un désaccord face au rôle lié au leadership pédagogique du chef d’établissement.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Fil de nouvelles Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.