Vol. 44, no 35
22 mai 2014
Agrandir l'image
La photo nous fait voir, de gauche à droite, Aldéa Landry, chancelière de l’Université Sainte-Anne, Marguerite Maillet et Allister Surette, recteur et vice-chancelier de l'Université Sainte-Anne.
La professeure Marguerite Maillet reçoit un doctorat honorifique de l’Université Sainte-Anne
Le samedi 10 mai 2014, madame Marguerite Maillet recevait un doctorat honorifique en études acadiennes de l’Université Sainte-Anne de Pointe-de-l’Église en Nouvelle-Écosse. En plus de reconnaître son apport important au monde de l’enseignement et de la recherche, la plus ancienne université francophone des Maritimes soulignait le fait que la contribution de cette femme a été déterminante dans la reconnaissance d’une littérature acadienne.

Professeure à l’Université de Moncton de 1973 à 1987, elle y a créé le premier cours de littérature acadienne et a lancé les études dans ce domaine durant les décennies 1970 et 1980. Son Anthologie de textes littéraires acadiens, 1606-1975, son Histoire de la littérature acadienne, de rêve en rêve et sa Bibliographie des publications d’Acadie, 1609-1990, sont la preuve qu’il existe bel et bien une littérature écrite en Acadie. Elle a aussi détenu la Chaire d’études acadiennes à l’Université de Moncton avant de fonder la maison d’édition jeunesse Bouton d’or Acadie et de la gérer de 1996 à 2012 après avoir pris sa retraite de l’Université en 1990.

Dans sa présentation, le titulaire de la Chaire d’études acadiennes de l’Université Sainte-Anne, Jimmy Thibeault, résumait comme suit la contribution de Marguerite Maillet. « Pour les chercheurs acadiens et non acadiens qui lui ont succédé, madame Maillet a ainsi ouvert une variété de pistes d’exploration tant dans le domaine de la littérature que dans ceux de l’histoire, de l’ethnologie et de la sociologie. Somme toute, en faisant de l’Acadie un objet d’étude légitime et un espace culturel reconnu de par le monde, Marguerite Maillet a amené un apport inestimable à la société acadienne.»
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14768
Abbé Lanteigne est lauréat du Prix d’excellence Eldred Savoie
Cette année, le Prix d’excellence Eldred Savoie pour l’ensemble des réalisations en journalisme néobrunswickois a été remis à Abbé Lanteigne, maintenant professeur au programme d’Information-communication de l’Université de Moncton. Cet honneur lui a été rendu lors du souper-bénéfice de St. Thomas University et de la Tribune de la presse parlementaire du Nouveau-Brunswick, tenu le 21 mai à Fredericton.

Abbé Lanteigne est un des journalistes acadiens les plus respectés et les mieux connus, ayant été au cœur des grands dossiers de l’actualité au Nouveau-Brunswick pendant 35 ans. M. Lanteigne est surtout connu comme l’animateur de l’émission Ce Soir (qui est devenu le Téléjournal Acadie), où il a présenté les nouvelles pendant 19 ans.

« Abbé Lanteigne a été une figure de proue au sein de la société acadienne, a indiqué Michel Corriveau, journaliste à Radio-Canada. Sa rigueur intellectuelle, sa volonté de présenter une information de qualité, juste et équilibrée, ont facilité la compréhension des grands enjeux par les francophones de la province. »

Sa carrière de journaliste a débuté en 1977 avec une émission de radio portant sur les affaires publiques, intitulée Sur le Vif. Il en est devenu l’animateur l’année suivante. Il a ensuite animé la tribune téléphonique 1242 pendant plusieurs années et, par la suite, il a animé Actualité-midi à la radio avant de passer à la télévision.

Lorsqu’il animait le Téléjournal Acadie, M. Lanteigne avait un public fidèle et il était considéré comme une source digne de confiance. Il pratiquait un journalisme extrêmement exigeant, toujours soucieux de présenter des faits et non des approximations. Sa connaissance approfondie des réalités politiques et sociales en a toujours fait une autorité pour les auditeurs ainsi que ses collègues.

«Je suis très honoré de recevoir ce prix, d’autant plus que je connais bien la grande détermination d'Eldred Savoie, un collègue de travail de la première heure qui a fait rejaillir l'honneur de la profession sur toute l'Acadie, a indiqué Abbé Lanteigne. Eldred représente pour moi l'amour du métier. Pour moi, en parlant d'Eldred, on peut certainement rajouter que ce n'est pas une affaire de carte de temps, mais de motivation intérieure. On demeure journaliste quelque soit l'heure du jour ou de la nuit, quelque soit le moment de la vie».

Le prix honore Eldred Savoie, un journaliste qui a travaillé longtemps pour Radio-Canada et qui a passé la majeure partie de sa carrière dans la Tribune de la presse parlementaire du Nouveau-Brunswick. M. Savoie a été le premier récipiendaire du prix; les autres récipiendaires sont Chris Morris, Jackie Webster et Steve Murphy.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14767
Le recteur Raymond Théberge est invité à présenter le Plan stratégique de l’Université de Moncton
Le recteur et vice-chancelier Raymond Théberge était l’invité d’un groupe de discussion composé d’anciens et amis de l’Université de Moncton qui se rassemble dans le cadre d’une activité qui a pour nom les Déjeuners du mardi.

Ces rencontres permettent des échanges sur les enjeux sociaux et politiques de l’heure. Le groupe en profite également pour recevoir des conférenciers qui se penchent sur des questions d’actualité. Le mardi 13 mai dernier, le recteur Théberge a fait une présentation sur la Planification stratégique de l’Université de Moncton.

La photo nous fait voir, de gauche à droite, Gilles Chiasson, président du groupe de rencontres; le recteur et vice-chancelier Raymond Théberge, Bernard Poirier, secrétaire du groupe de rencontres, et Jean Ladouceur, membre du groupe de rencontres.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14773
Un nouveau numéro de La Revue de l’Université de Moncton est lancé
Le lancement du dernier numéro de La Revue de l’Université de Moncton, qui avait comme thématique les Perspectives interdisciplinaires sur la santé et le mieux-être, a eu lieu le 25 avril 2014. La photo nous faire voir, de gauche à droite, Suzanne Harrison, présidente du Comité mieux-être et professeure à l’École de science infirmière; Emily Briand, étudiante à l’École de science infirmière; Paul É. Bourque, doyen de la Faculté des sciences de la santé et des services communautaires; Ann Rhéaume-Brüning, directrice du numéro et professeure à l’École de science infirmière; Jean-François Richard, vice-recteur adjoint à l’enseignement; Danielle Charron, professeure à l’École de science infirmière; Jeanne Godin, professeure à l’École des sciences des aliments, de nutrition et d’études familiales; Natalie Carrier, directrice de l’École des sciences des aliments, de nutrition et d’études familiales; et Horia-Daniel Iancu, directeur de l’École de kinésiologie et de loisir.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14774
Séminaire de mémoire doctoral en psychologie
La présentation du séminaire de mémoire doctoral en psychologie de Suzanne Melanson-Ouimet, sous la direction du professeur Douglas J. French, aura lieu le mercredi 28 mai à 9 heures dans la Salle Gérard-Cormier située au 504 du pavillon Léopold-Taillon au campus de Moncton. La thèse a pour titre «Tests d'effort et performance physique chez les individus souffrant de douleur chronique ».
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14775
Agrandir l'image
La photo prise le soir du banquet nous fait voir, à gauche, Suzanne Harrison, professeure à l’École de science infirmière et présidente du CMU, accompagnée d’Edgar Robichaud, vice-recteur à l’administration et aux ressources humaines de l’Université de Moncton. Les professeurs Jeanne Godin, de l’École des sciences des aliments, de nutrition et d’études familiales, et Roger LeBlanc, de l’École de kinésiologie et de loisir, étaient aussi présents lors du banquet.
Le travail du Comité de mieux-être universitaire est reconnu lors d’un banquet provincial
Le mardi 13 mai dernier, le Comité de mieux-être universitaire (CMU) a été récompensé lors du banquet des Prix du mieux-être à cœur. La remise de ces prix est un projet conjoint du gouvernement du Nouveau Brunswick, du Collège des psychologues du Nouveau-Brunswick et de la Fondation des maladies du cœur du Nouveau-Brunswick. Ensemble, ils reconnaissent les entreprises et les organismes qui travaillent à la promotion de la santé et du mieux-être au Nouveau-Brunswick.

Cette année, le Comité de mieux-être universitaire (CMU) a été reconnu à deux reprises pour son programme compréhensif de mieux-être en milieu de travail à l’Université de Moncton, campus de Moncton. Le CMU a reçu le prix Argent ainsi qu’un prix de distinction soulignant les efforts du CMU à effectuer l’évaluation de ses activités. Afin de s’illustrer, il fallait réaliser des activités dans quatre piliers - activité physique, alimentation saine, santé psychologique et réduction du tabagisme. En plus, il fallait utiliser au moins trois stratégies parmi celles-ci - sensibilisation et éducation, soutien environnemental, politique et acquisition de compétences et apprentissage.

Le CMU était en lice pour la première fois pour les Prix mieux-être à cœur. Trois membres de l’exécutif du CMU étaient présents lors du banquet le 13 mai à l’Hôtel Beauséjour, notamment Suzanne Harrison, présidente; Roger G. LeBlanc, vice-président, et Jeanne Godin, secrétaire. Le CMU a pu compter sur la présence à cette soirée d’Edgar Robichaud, vice-recteur à l’administration et aux ressources humaines. Le soutien de la Direction contribue d’ailleurs au succès du CMU qui s’illustre de plus en plus comme un leader dans le domaine du mieux-être en milieu de travail.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14782
Agrandir l'image
La photo prise lors d’une randonnée dans la forêt de Saou à proximité du plus haut synclinal perché d’Europe nous fait voir, à l’avant, le professeur Guillaume Fortin et, de gauche à droite, Florian Raymond, Sylvain Bigot, Francis Thériault, Élisabeth Marchand-Proud, Josée Noël et Kevin Arseneau.
Séjour dans la région de Lyon et de Grenoble pour des étudiantes et étudiants de géographie
Dans le cadre du cours intitulé Géographie – thèmes variables (GEOG4000), quatre étudiantes et étudiants de l’Université de Moncton ont vécu une expérience inoubliable en France, du 1er au 10 mai dernier.

Au cours de ce séjour de découvertes, ils ont eu l’occasion de mettre en application les divers concepts théoriques acquis depuis le début de leur formation universitaire. Plusieurs intervenants, notamment de l’Université Lyon 2 et de l’Université Joseph Fourier à Grenoble, ont fait découvrir les dimensions humaine et physique de cette région française. Parmi les activités réalisées au cours de ce séjour, il y a eu des visites de quartiers historiques de Lyon et de Grenoble, où l’emphase a été mise sur les défis de l’aménagement urbain, une présentation sur la gestion des cours d’eau et des zones inondables, notamment sur le cas de l’Isère, une sortie en montagnes incluant le suivi d’un lac expérimental dans le parc national des Écrins, la visite de grottes et finalement une excursion axée sur la glaciologie dans le secteur de la Mer de Glace près de Chamonix.

Ce cours organisé par le professeur Guillaume Fortin a bénéficié d’une aide considérable de plusieurs collègues français, principalement de Sandra Rome et Sylvain Bigot, de l’Université Joseph Fourier, et Dominique Dumas, de l’Université Lyon 2. Ce voyage a été rendu possible grâce à l’appui financier des Caisses populaires acadiennes et du Bureau des relations internationales. Le comité organisateur de ce voyage remercie d’ailleurs Dominique Gagné, directrice du Bureau des relations internationales, ainsi que la doyenne de la Faculté des arts et des sciences sociales, Lisa Roy, pour leur confiance et leur appui.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14763
La collation des diplômes du campus de Moncton sera diffusée en direct sur Internet
La collation des diplômes du campus de Moncton, qui aura lieu ce samedi 24 mai à 13 h 30 au Ceps Louis-J.-Robichaud, sera diffusée en direct sur le Web.

Les parents, les amis et les membres de la communauté universitaire qui ne peuvent être présents peuvent ainsi visionner la cérémonie en cliquant sur le lien http://www.umoncton.ca/umcm-collation/ à compter de midi.

On compte plus de 800 finissantes et finissants ce printemps dont quelque 422 sont attendus à la cérémonie qui sera présidée par le chancelier, Jean-Claude Savoie. Finissante au baccalauréat en administration avec concentration en marketing, Dominique Babineau, de Saint-Joseph-de-Madawaska, sera la porte-parole étudiante.

Monsieur Réjean Hébert, ancien ministre de la Santé et des Services sociaux, responsable des Aînés ainsi que de la région de l’Estrie, au Québec, recevra un doctorat honorifique en médecine.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14776
Agrandir l'image
La photo nous fait voir quelques-unes des personnes qui ont largement contribué à la réalisation de Raconte-moi une histoire –Les sentiers de l’espoir, Tome II. De gauche à droite, on voit Ghislaine Cormier-Arsenault, conjointe de l'auteur; Maurice Rainville, réviseur et maître de cérémonie lors de la soirée de lancement; Fernand Arsenault, auteur; Denis Sonier, des Éditions de la Francophonie, et Anne-Marie Sirois, artiste responsable des illustrations.
Le livre Raconte-moi une histoire –Les sentiers de l’espoir de Fernand Arsenault est lancé à l’U de M
Le lancement du livre Raconte-moi une histoire –Les sentiers de l’espoir, Tome II, de l’auteur Fernand Arsenault, a eu lieu le 15 mai dernier à l’Université de Moncton.

Ce livre est la suite de Raconte-moi une historie – De Bonaventure à Memramcook, Tome I, paru en 2011. Dans le style du raconteur, sans oublier humour et poésie, l’auteur invite ses lectrices et lecteurs à découvrir ou à revoir avec lui, dans l’émerveillement et la fierté, le renouveau qu’a connu la société acadienne, canadienne et internationale de 1961 à nos jours. Ce livre se veut aussi un hommage à toutes les personnes qui ont contribué à la création et à l’épanouissement de l’Université de Moncton en ce 50e anniversaire de sa fondation.

M. Arsenault a été professeur de sciences religieuses et doyen de la Faculté des arts de l’Université de Moncton. De plus, il a été fait membre de l’Ordre du Canada en 2003.

On peut se procurer Raconte-moi une histoire – Les sentiers de l’espoir à la Librairie Acadienne et dans les différentes librairies.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14781
Le septième Colloque annuel d’appui à la réussite aura lieu le 4 juin
Présenté le 4 juin 2014 sous le thème Au carrefour des changements : bâtissons notre avenir, le septième Colloque annuel d’appui à la réussite offre une occasion de perfectionnement varié aux membres de la communauté universitaire.

Au programme, on retrouve quinze ateliers, dont trois sont donnés à Edmundston et douze à Moncton, au pavillon Jeanne-de-Valois. De plus, quatre de ces douze ateliers sont accessibles aux trois campus grâce à la vidéoconférence. Il y a aussi un atelier donné par l’entremise d’Adobe Connect permettant l’accès à toutes et à tous, même aux personnes à l’extérieur des campus.

Les ateliers touchent différents axes du colloque, soit l’enseignement universitaire, l’interculturel, l’encadrement des étudiantes et étudiants, la santé psychologique, l’interdisciplinarité et la culture du « libre et ouvert », autant pour la recherche que pour les ressources éducatives.

L’entrée est libre pour les participantes et les participants, toutefois, l’inscription en ligne est obligatoire et doit se faire au plus tard le jeudi 29 mai à midi à l’adresse https://fr.surveymonkey.com/s/colloque_reussite_2014

Renseignements : sase@umoncton.ca
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14771
Une pionnière du Musée acadien s'est éteinte à l’âge de 107 ans
Pionnière du Musée acadien de l’Université de Moncton, Alberta Gaudet est décédée au début du mois à l’âge de 107 ans.

Enseignante à la retraite au milieu des années 1960, elle a répondu à la demande du Père Clément Cormier qui désirait installer le Musée acadien au sous-sol de la Bibliothèque Champlain sur le nouveau campus de l’Université de Moncton.

Mme Gaudet était connue comme une personne très amiable, accueillante et toujours de bonne humeur. Elle était dévouée au Musée acadien dont elle avait la charge sous la direction du Père Clément Cormier. Ayant fait carrière dans l’enseignement, elle a su appliquer ses connaissances et son sens d’organisation au développement du musée. Son intérêt pour l’histoire et le patrimoine acadiens dès son jeune âge a permis l’accumulation d’une mine d’information et d’anecdotes qui ont grandement contribué au Musée acadien.

Mme Gaudet et son assistante, Créola LeBlanc, elle aussi enseignante à la retraite, ont été les premières parmi tous ceux et celles qui ont œuvré au musée depuis sa fondation à Memramcook en 1886 à recevoir une formation muséologique par le biais de programmes patrimoniaux du Nouveau-Brunswick et du Fédéral. Elles ont établi le système de catalogage de la collection du musée comprenant les inscriptions dans un registre, l’assignation de numéros à chaque objet, la création de fiches d’objets et de fiches de donateurs et, chose importante, la cueillette d’information auprès des donateurs. Elles ont aussi développé un système de dossiers sur des objets particuliers afin d’y ajouter de l’information pertinente. Le sens d’organisation de Mme Gaudet s’est manifesté dans l’entrepôt du musée où les objets étaient rangés ou regroupés selon leurs catégories respectives.

Ces deux dames ont initié un montage thématique dans l’exposition permanente du musée en classant et en regroupant les objets dans des domaines particuliers tels que la pêche, l’agriculture, la religion, la menuiserie, l’école, etc. Ces montages étaient agrémentés de décors appropriés aidant ainsi à mettre les artefacts dans leur contexte historique tout en étant plaisant à l’œil. Elles s’efforçaient d’équilibrer l’information historique avec une présentation esthétique de la collection du musée.

Elles ont aussi organisé des visites guidées conçues pour un public divers, allant des jeunes écoliers aux étudiantes et étudiants universitaires et au public en général. Elles ont également fait l’accueil de dignitaires.

Il va sans dire qu’une étape marquante dans l’histoire et l’évolution du Musée acadien est attribuable à l’intelligence, à l’enthousiasme et au travail engagé de ces deux pionnières. Elles ont bâtie la fondation muséologique dont le musée bénéficie et jouit encore de nos jours constituant, en effet, un legs qui perdurera à jamais.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14770
Deux articles du professeur Donatien Avelé sont acceptés à l'International Conference of Critical Accounting
Deux articles de Donatien Avelé, professeur au Département de comptabilité de la Faculté d'administration, ont été acceptés et présentés à l'International Conference of Critical Accounting, qui a eu lieu les 16 et 17 avril 2014 à New York.

Le premier article est intitulé « La juste valeur dans la normalisation comptable internationale : revue de la littérature et regards critiques sur sa pratique dans les différents référentiels comptables ». Coécrit avec le chercheur Nyengué de l’École supérieure de gestion de Yaoundé (Cameroun), les auteurs partent du constat que ces dernières années ont été marquées par de profonds changements liés au processus de normalisation et d’harmonisation comptable à l’échelle internationale. Dans la plupart des pays, bien qu’imposée par la norme IAS 39 relative aux instruments financiers, la juste valeur est particulièrement remise en cause. En outre, les auteurs cherchent à savoir pourquoi la juste valeur s’est-elle imposée comme modèle d’évaluation dans les référentiels comptables ? Le débat autour de la juste valeur ouvert bien avant l’application des normes comptables internationales en 2005 en Europe s’est accentué ces dernières années sur l’évaluation des actifs financiers.

L’article retrace ainsi l’historique et l’évolution de la juste valeur et démontre qu’une norme comptable datant de 1953 (ARB Accounting Research Bulletin 43, chapitre 7A) mentionnait déjà la notion de juste valeur. L’article nous permet de comprendre que la juste valeur parue en 1953 dans les textes de l’Accounting Research Bulletin relatif aux réévaluations des bilans fut ensuite introduite par l’IASB en 1998 pour l’évaluation des instruments financiers (IAS 39, développée sur environ 300 pages) et répondant ainsi à une logique d’évolution comptable.

Le deuxième article du professeur Avelé et du docteur Nyengué s'intitule « Vers une approche contingente de la Participation budgétaire et de la performance des services publics municipaux ».

L’article avait pour objectif de discuter des principaux résultats de l’étude empirique menée dans les municipalités camerounaises. La démarche méthodologique était de nature quantitative et de type hypothético-déductif. Toutes les données ont été recueillies par l’administration d’un questionnaire auprès des responsables des différents services visités. En outre, nous avons cherché, à travers une régression linéaire multiple, les facteurs susceptibles d’influencer la performance des services publics municipaux. Les résultats trouvés confirment les hypothèses H1 et H2. Ces mêmes résultats démontrent que la participation budgétaire et la structure municipale décentralisée influencent positivement la performance des services publics municipaux des villes camerounaises. Aussi, les résultats de l’enquête montrent que le suivi des budgets municipaux des villes camerounaises se fait beaucoup plus trimestriellement (96 %). Enfin, Il apparaît clairement que le respect des lignes budgétaires dans les différents services visités reste très sommaire voire inexistant au regard des résultats de l’enquête car 82 % des responsables de services interrogés ne sont pas du tout d’accord quant au respect des lignes budgétaires. Les apports de cette étude apparaissent à deux niveaux : sur le plan théorique, les résultats ainsi trouvés viennent enrichir la littérature comptable et budgétaire par l’introduction des facteurs de contingence comme la structure de la décentralisation municipale, le suivi budgétaire et le slack budgétaire même si ces derniers facteurs n’exercent aucune influence sur la performance municipale. Sur le plan pratique, les résultats obtenus encourageront sans doute ou inciteront les gestionnaires locaux à la réalisation des objectifs municipaux afin d’améliorer les conditions de vie des populations des villes camerounaises.

Les deux articles seront publiés respectivement dans l’International Journal of Critical Accounting et dans l’International Journal of Economics and Accounting.

Renseignements : Donatien Avelé, (506) 858-4224 ou donatien.avele@umoncton.ca
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14766
Agrandir l'image
De gauche à droite, on voit Linda Arseneault, infirmière praticienne; Caroline Borris, animatrice CNFS – Volet Université d’Ottawa; Rachelle Lanteigne, coordonnatrice adjointe du CNFS – Volet Université de Moncton; Nancy Poirier, animatrice CNFS – Université d’Ottawa; Natacha Ouellette, infirmière praticienne; Céline Pineault, infirmière; Rolande Landry, infirmière praticienne, et Véronique Landry, chargée d’enseignement clinique.
Atelier de perfectionnement pour les professionnels de la santé
Un groupe de 18 superviseurs de stages en science infirmière a suivi l’atelier L’Art de superviser des stagiaires, les 14 et 15 mai dernier à l’Université de Moncton.

Cette formation, d’une durée de 15 heures, est offerte dans le cadre des activités du Consortium national de formation en santé (CNFS) – Volet Université d’Ottawa en collaboration avec le CNFS – Volet Université de Moncton.

Les participantes, qui agissent à titre de superviseurs de stages pour les étudiantes et étudiants au baccalauréat en science infirmière et à la maîtrise – infirmière ou infirmier praticien, y ont appris différentes notions théoriques et pratiques qui font partie de la supervision en milieu de stage.

La photo nous montre quelques-unes des personnes qui ont pris part à la formation, accompagnées des animatrices.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14765
La Société historique acadienne présente une conférence sur Grand-Pré, site du patrimoine mondial de l’UNESCO
À l’occasion de son assemblée générale annuelle, la Société historique acadienne présente une conférence intitulée « Le paysage de Grand-Pré, site du patrimoine mondial de l’UNESCO», le dimanche 25 mai à 13 h 30, dans le local 136 du pavillon Léopold-Taillon au campus de Moncton.

La conférence présentée par Victor Tétrault, ancien directeur général de la Société promotion Grand-Pré, traitera du site patrimonial du paysage de Grand-Pré. M. Tétreault parlera des étapes franchies par la Société afin d’en arriver à la désignation de ce lieu comme site du patrimoine mondial de l’UNESCO en 2012. En plus de présenter toutes les étapes qui ont mené à cette désignation importante pour le patrimoine acadien, le conférencier présentera les nouveaux projets du site patrimonial de Grand-Pré.

Renseignements : Christine Dupuis, Société historique acadienne, (506) 530-4611.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14772
À la recherche de participantes et de participants pour une étude sur différents types de postes de travail informatique
Une étude scientifique menée par la professeure Nancy Black et coordonnée par l’assistante de recherche Marthe Samson, toutes deux du Département de génie mécanique de la Faculté d’ingénierie, est actuellement en cours.

Dans le cadre de cette étude portant sur les postes de travail informatiques, les chercheurs sont à la recherche d’individus âgés entre 19 et 65 ans qui sont capables de s’asseoir et se lever sans aide. Les participantes et participants devront travailler normalement à un poste de travail (avec 4 genres de postes) en effectuant une tâche informatique simulée au laboratoire d’ergonomie, de biomécanique et de génie industriel (252 G1), à la Faculté d’ingénierie. En tout, la participation à cette étude durera quatre jours à raison d’1 h 30 par jour.

En prenant part à cette étude, les particpantes et les particpants expérimenteront de nouveaux postes de travail démontrant l’importance du mouvement lors des travaux informatiques intensifs.

Les personnes intéressées à participer à l’étude sont priées de communiquer avec l’assistante de recherche Marthe Samson au (506) 858-4282 ou par courriel à marthe.samson@umoncton.ca.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14783
Deux camps de mathématiques auront lieu cet été à Saint-Quentin
Professeur titulaire au Département de mathématiques et statistique à l’Université de Moncton, Donald Violette est le fondateur de deux camps de mathématiques, soit les Camps mathématiques de l'Acadie et le camp Séjour vacances : à la découverte des mathématiques, qui auront lieu cet été.

Le premier en est à sa troisième édition et aura lieu du 4 au 6 juillet 2014 à la polyvalente A.-J.-Savoie de Saint-Quentin. Il s'adresse aux élèves des cours de mathématiques avancées qui sont sortis champions du Concours de mathématiques Poincaré.

Le second camp en est à sa première édition et se tiendra à l'école Mgr-Martin de Saint-Quentin les 2 et 3 juillet 2014. Il s'adresse aux élèves francophones de la cinquième année qui se sont illustrés au Concours de mathématiques Möbius.

Les mathématiques seront donc à l'honneur à Saint-Quentin durant cinq jours cet été et c'est une quarantaine de jeunes élèves qui convergeront vers cette ville du nord-ouest du Nouveau-Brunswick. Si l'on tient compte des moniteurs, des conférenciers et des organisateurs, c'est plus d'une cinquantaine personnes qui séjourneront aux camps mathématiques.

Pendant les cinq jours de camps, les jeunes pourront prendre part à des ateliers et conférences présentés par des mathématiciens d’expérience, à des jeux mathématiques, à des combats de calculs et à des activités sociales et culturelles.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14764
Chantal Arsenault présente son premier album Une virgule
L’auteure-compositeure-interprète Chantal Arsenault lancera son premier album Une virgule à la salle Empress du Théâtre Capitol de Moncton (199, ruelle Robinson) le mardi 27 mai dans le cadre d’un 5 à 7. Elle y présentera quelques extraits de ce premier opus à saveur art-jazz pop accompagnée des musiciens avec qui elle a collaboré.

Diplômée de l’Université de Moncton, Chantal Arsenault est une femme très occupée. Médecin de famille, elle est également professeure d’enseignement clinique à la Faculté de Médecine de l’Université de Sherbrooke au Centre de formation médicale du Nouveau-Brunswick. Elle anime depuis cinq ans des rencontres d’auteurs lors du Festival Frye et est également directrice-fondatrice de la chorale des médecins du Centre hospitalier universitaire Dr-Georges-L.-Dumont. Elle a toujours baigné dans un monde musical, ayant grandi dans une famille de musiciens. En 1986, elle a même remporté le Gala de la chanson de Caraquet. « J’étais déjà avancée dans mes études en médecine, explique-t-elle, le stéthoscope l’a donc emporté sur le micro! »

Si Chantal n’a jamais regretté ce choix de carrière, elle n’a jamais non plus refoulé ce besoin de création. Avec l’encouragement de sa famille, Chantal s’est finalement accordée une fenêtre de temps pour produire ce projet. « Mes enfants ont grandi, ma musique aussi, je dois la laisser faire son chemin maintenant! Je fais donc « Une virgule » dans ma vie, du stéthoscope au micro, mes inspirations vont de la rivière à la mer de la magie d’un moment à des cris du coeur, du voyage aux souvenirs qu’on ramène dans nos bagages, de l’amour à l’humour, des points d’interrogation aux points d’exclamation, du jazz au pop, des mots à la musique.»

Pour ce premier projet musical, Chantal s’est entourée d’une équipe solide. Elle a tout d’abord approché Danny Bourgeois, propriétaire du studio Pumpk’n Patch à Memramcook. Ce dernier a ensuite réuni l’équipe de musiciens et a établi une belle complicité entre tout le monde. Mario Robichaud a été invité à coréaliser en plus de s’occuper des arrangements de l’album, avec la collaboration de Sébastien Michaud pour les cuivres.

Les artistes qui ont collaboré à l’album sont Danny Bourgeois (coréalisation, batterie, percussions), Mario Robichaud (coréalisation, piano et claviers), Sébastien Michaud (basse, saxophones, trompettes, trombone, flûte traversière, clarinette), Denis Surette (guitare, banjo), Mike Bourgeois (matriçage, banjo), Dominique Dupuis (violon) et François Émond (ukulélé).

L’album sera en vente à partir du 27 mai dans le réseau de Distribution Plages. Pour plus de détails : http://www.facebook.com/unevirgule.ca
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14769
3/3 : Expostion des finissantes en arts visuels de l’Université de Moncton
La Galerie d’art Louise-et-Reuben-Cohen présente l’exposition annuelle des finissantes et finissants du Département des arts visuels de l’Université de Moncton intitulée 3/3 jusqu’au 1er juin.

Emanuelle Baril, originaire de Princeville au Québec, propose un travail en estampe et en photographie qui porte sur l'identité par l’entremise de la mémoire et de souvenirs.

Du village de Grande-Digue, Nicole Rita Bourgeois aborde l’influence des émotions sur le corps et révèle le paradoxe entre la pensée négative et positive dans ses deux disciplines, la peinture et la céramique.

L’espace personnel, l’abstraction, la réflexion et le mouvement forment la base des projets en photographie et en estampe de Claire Tauvette, originaire d’Ottawa.

La Galerie d’art Louise-et-Reuben-Cohen est située au 405, avenue de l’Université, dans le pavillon Clément-Cormier au campus de Moncton. Elle est ouverte de 13 heures à 16 h 30 du mardi au vendredi et de 13 heures à 16 heures le samedi et le dimanche. Renseignements : galrc@umoncton.ca, (506) 858-4088, http://www.umoncton.ca/umcm-ga
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=14780
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.