Vol. 44, no 20
06 février 2014
Le 25e Colloque des jeunes chercheuses et chercheurs aura lieu le 19 mars
Les étudiantes et les étudiants universitaires des Provinces atlantiques sont invités à participer au 25e Colloque des jeunes chercheuses et chercheurs, le 19 mars 2014, à l’Université de Moncton.

Le Comité organisateur incite les professeures et professeurs à encourager leurs étudiantes et les étudiants à soumettre leur candidature dans la catégorie des sciences humaines et sociales (premier cycle ou cycles supérieurs) ou encore dans la catégorie des sciences naturelles et génie (premier cycle ou cycles supérieurs).

Comme par le passé, les étudiantes et les étudiants présenteront leurs résultats de recherche par l’entremise d’exposés oraux. Tenant à encourager les étudiantes et les étudiants qui préfèrent le partage des résultats par la voie d’une affiche, le Comité organisateur a repris cette forme de diffusion savante. Nous proposons aussi une nouvelle formule de valorisation des travaux des étudiantes et étudiants, soit la table ronde axée sur les processus de recherche. Dans ces trois cas, l’inscription est obligatoire.

La date limite pour soumettre le formulaire d’inscription est le 12 février 2014, à 16 heures. Cette année, l’inscription s’effectue en ligne par l’entremise d’un formulaire mis à la disposition de la communauté universitaire. Vous trouverez le formulaire d’inscription à partir du site Web de la Faculté des études supérieures et de la recherche (http://www.umoncton.ca/fesr).

Le volet artistique du 25e Colloque des jeunes chercheuses et chercheurs comporte sa large part d’intérêts et d’innovations. Nous agrémenterons la soirée du gala, bien entendu, mais présenterons également une série d’événements comme des ateliers de création et des réalisations interdisciplinaires qui occuperont une place de choix dans la programmation.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter le site Web de la FESR sous la rubrique « Colloque des jeunes chercheures et chercheurs ».
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=13969
Agrandir l'image
La photo nous fait voir, Luc Doucet, président du conseil d’administration de la Maison Nazareth, à gauche, qui reçoit le don de l’étudiante Frida Misago, présidente de l’AÉÉFAUM.
L’Association étudiante de la Faculté d’administration fait un don à la Maison Nazareth de Moncton
À l’occasion du Banquet annuel de la Faculté d’administration de l’Université de Moncton tenu en janvier au Delta Beauséjour sous le thème « L’entrepreneuriat, le pivot de notre communauté », l’Association des étudiantes et étudiants de la Faculté d’administration de l’Université de Moncton (AÉÉFAUM) a fait un don de 1 000 $ à la Maison Nazareth.

La Maison Nazareth a pour mission d’aider les personnes démunies et vulnérables de la région de Moncton. Elle offre des services d’hébergement d’urgence, temporaire, pour les hommes, les femmes et les familles dans le besoin de la communauté. Les différents services offerts par la maison sont gratuits.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=13957
La Semaine internationale se déroulera du 10 au 14 février au campus de Moncton
Sous le thème «Envisagez le monde», la Semaine internationale, présentée du 10 au 14 février au campus de Moncton, est l’occasion de faire connaître les différents pays d’où proviennent les étudiantes et les étudiants du campus ainsi que leur culture et leurs traditions.

Le lundi 10 février à 11h15, un « Tintamarre Latino », mené par l’Escola de samba Acadia, du Département de musique de l’Université de Moncton, défilera à partir du pavillon des Beaux-arts jusqu’au bistro-lounge Le 63. L’inauguration officielle de la Semaine internationale suivra.

À 16 heures, toujours au même endroit, une table ronde sur le Brésil aura lieu. Les participantes et les participants auront la chance de rencontrer des personnes clés qui sont à l’affût des possibilités dans ce pays dans le domaine de la formation, de l’immersion, de la recherche et du commerce. Un étudiant brésilien, Fàbio Teòfilo, sera également présent pour pratiquer de l’art en direct.

À noter que pour souligner la Semaine internationale, le bistro-lounge Le 63 offrira des choix de repas à saveur internationale durant toute la semaine.

Le mardi 11 février à midi, une conférence intitulée Les défis du cinéma Francophone en Acadie sera présentée dans la salle 273 du pavillon Jean-Cadieux. Elle sera prononcée par Marc Gauthier, directeur général du Festival international du cinéma francophone en Acadie.

Des visites guidées gratuites du Musée acadien seront également offertes au public à partir de 13 heures, 14 heures et 15 heures.

À 15 heures, Lise Savoie et Hélène Albert, professeures à l’École de travail social, prononceront une conférence intitulée « Échanges internationaux à l’École de travail social – Exemple de partenariat avec la Tunisie ». L’activité se déroulera dans la salle 136 du pavillon Léopold-Taillon.

Le mercredi 12 février, de 10 heures à 15 heures, le Salon carrière de l’Université de Moncton accueillera les étudiantes et étudiants. Un kiosque conjoint du Service de mobilité internationale de l’Université de Moncton et de l’Office de mobilité internationale en Acadie sera sur place pour renseigner les étudiantes et les étudiants au sujet des stages internationaux, des études et des programmes d’immersion à l’international. Le tout se déroulera au CEPS Louis-J. Robichaud.

À 17 heures, un film hispanique sera projeté dans l’amphithéâtre du pavillon Jacqueline-Bouchard. Une discussion s’en suivra et sera animée par Cynthia Potvin, professeure adjointe au Département de traduction et des langues.

Le jeudi 13 février, le marché de commerce équitable Dix Mille Villages sera présent toute la journée au café-bar Le Coude, situé au Centre étudiant. Cet organisme à but non-lucratif vend des accessoires, des décorations et des cadeaux équitables fabriqués par des artisans des quatre coins du monde. Ainsi, Dix Mille Villages les aide à obtenir un revenu juste et équitable. Cet activité est présentée par les étudiants et étudiantes de l’École de Travail social engagés dans le Projet de Justice sociale.

À midi, le Centre de commercialisation internationale et le Service des loisirs socioculturels vous offrent une dégustation de tire d’érable sur la neige. L’activité se déroulera à l’extérieur du Centre étudiant. De plus, la Société nationale de l’Acadie et le Bureau des relations internationales organisent une conception de murale collective.

À 12 h 30, le Service de mobilité internationale de l’Université de Moncton et l’Office de mobilité internationale en Acadie vous offrent une session d’information sur les stages internationaux et les programmes de bourses. L’activité se déroulera dans la salle B-149 du Centre étudiant.

Le professeur Étienne Paulin, de l’École de travail social de la Faculté des arts et des sciences sociales, prononcera une conférence intitulée L’épreuve d’une étude de terrain au Maroc. Elle sera présentée à 15 heures dans la salle 136 du pavillon Léopold-Taillon.

Une projection, suivie d’une discussion, sur le film hispanique EL REGRESO aura lieu à 17 h 30 dans l’amphithéâtre du pavillon Jacqueline-Bouchard. L’activité sera animée par Cynthia Potvin, professeure adjointe au Département de traduction et des langues. L’entrée est de 2 $ pour étudiantes et les étudiants et de 5 $ pour les autres personnes.

À 20 heures, toutes et tous sont invités à assister à la projection du film Né quelque part, du réalisateur Mohamed Hamidi, dans le cadre de la programmation du Ciné-Campus dans l’amphithéâtre du pavillon Jacqueline-Bouchard. L’entrée est de 5 $ pour les étudiantes et les étudiants et de 7 $ pour les autres personnes.

Le vendredi 14 février toutes et tous sont invités à assister à une conférence sur les droits de la personne ayant pour titre « Droits des femmes et homosexuels ». La conférence sera présentée par monsieur Ibrahim Ouattara, professeur en philosophie, à 10 heures, dans la salle 136 du pavillon Léopold-Taillon.

À 11 h 30, Marlyse Loureiro, instructrice certifiée d’origine brésilienne et récipiendaire du prix Femme phénoménale de l’année (2013) offert dans le cadre de l’initiative Femmes en affaires de l’Association CBDC du N.-B., vous offre une session de zumba en portugais. L’activité aura lieu dans la salle 148 du CEPS Louis-J. Robichaud.

À 14 h 30, venez vous détendre à la salle 328 du pavillon Léopold-Taillon. Une célébration œcuménique aura lieu, vous donnant la chance d’entendre des lectures de prières de paix provenant de diverses communautés religieuses. L’activité est ouverte à toutes et à tous et des rafraîchissements seront offerts sur place.

Pour clore les activités de la Semaine internationale, une deuxième présentation du film « Né quelque part » aura lieu, toujours dans l’amphithéâtre du pavillon Jacqueline-Bouchard. Le film débutera à 20 heures. L’entrée est de 5 $ pour les étudiantes et les étudiants et de 7 $ pour les autres personnes.

À noter que la programmation complète de la Semaine internationale 2014 est également disponible sur le Web à l’adresse suivante : http://www.umoncton.ca/umcm/semaine_internationale
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=13948
Agrandir l'image
La photo nous fait voir, de gauche à droite, Christine Pitre, étudiante au baccalauréat en éducation (programme A); Jean-Guy Ouellette, doyen par intérim de la Faculté des sciences de l’éducation; Jean-Denis Migneault, étudiant au baccalauréat en éducation (programme A) et Lise Robichaud, professeure au Département d’enseignement au primaire et de psychopédagogie. Cynthia Gagnon, étudiante au baccalauréat en éducation (programme A), était absente au moment où la photo fut prise.
La deuxième partie de l’œuvre murale au pavillon Jeanne-de-Valois est terminée
C’est un plaisir pour les yeux de défiler dans le couloir de la Faculté des sciences de l’éducation au pavillon Jeanne-de-Valois maintenant que la deuxième partie de l’oeuvre murale est terminée.

Il s'agit d'un tirage numérique par jet d’encre sur papier réalisé par Jean-Denis Migneault, Cynthia Gagnon et Christine Pitre. Ces étudiantes et étudiant sont présentement inscrits au programme de baccalauréat en éducation (programme A), à la suite d’un premier baccalauréat en arts visuels (orientation enseignement).

Ce collectif a été réalisé dans le cadre du cours de Didactique des arts visuel au secondaire (EDDS 4590) et avait pour but d'initier les apprenantes et les apprenants à l'enseignement des arts médiatiques en milieu scolaire acadien et francophone du Nouveau-Brunswick. Cette composition photographique de très grand format s'inspire d'éléments du pavillon Jeanne-de-Valois et des couvertes piquées acadiennes.

L'œuvre a été réalisée sous la direction de Lise Robichaud, professeure titulaire au Département d’enseignement au primaire et de psychopédagogie, avec le soutien de la Faculté des sciences de l’éducation de l'Université de Moncton.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=13946
Le Salon carrière aura lieu le 12 février
Les Services aux étudiantes et étudiants, en collaboration avec le Service de recherche de travail, présentent le 14e Salon carrière d'hiver de l’Université de Moncton le mercredi 12 février, de 10 heures à 15 heures, dans le stade du Ceps Louis-J.-Robichaud au campus de Moncton.

Les objectifs de ce Salon carrière sont de familiariser les étudiantes et les étudiants aux différentes possibilités qui s’offrent à eux dans leur domaine d’étude. Il permet à toute la population étudiante de prendre contact avec de nombreux employeurs du secteur privé ou public, de même qu’avec des associations professionnelles provenant de partout au pays. C’est aussi pour les étudiantes et les étudiants l’occasion de distribuer leur curriculum vitae.

Le comité organisateur du Salon carrière est aussi à la recherche de bénévoles pour travailler le 11 février en soirée et pendant la journée du 12 février. Les personnes intéressées sont priées de manifester leur intérêt en écrivant à l’adresse saloncarriere@umoncton.ca.
Pour renseignements, notamment pour connaître la liste des exposants dont le nombre continue d’augmenter constamment, consultez le site Internet http://www8.umoncton.ca/saloncarriere ou le www.youtube.com/watch?v=CwdLkwX64UM
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=13947
Un diplômé de l’U de M devient ministre de l’Éducation de la Tunisie
Diplômé en 1992 à la maîtrise en travail social de l’Université de Moncton, Fethi Jerray vient d’être nommé ministre de l’Éducation de la Tunisie.

Depuis 2011, il était maître assistant d’enseignement supérieur à l’Institut national du travail et des études sociales (INTES – Université de Carthage) qui maintient d’ailleurs un partenariat soutenu avec la Faculté des arts et des sciences sociales de l’Université de Moncton. De 2004 à 2010, il était directeur du Département des études sociales à l’INTES et, de 1993 à 2010, il était assistant d’enseignement supérieur à l’INTES.

De plus, M. Jerray est président de l’Association tunisienne de service social (ATSS) et membre fondateur et membre du conseil d’administration de l’Association internationale de formation, de recherche et d’intervention sociale (AIFRIS).
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=13959
Conférence-midi en environnement
Dans le cadre des activités de la maîtrise en études de l’environnement (MÉE), le professeur Ousmane Nébié, géographe à l’Université de Ouagadougou au Burkina Faso, prononcera une conférence le mardi 11 février 2014 à midi au local B-015 du Pavillon Rémi-Rossignol au campus de Moncton. Il sera question des activités de formation et de recherche liées à la gestion de l’environnement menées à l’Université de Ouagadougou.

Le professeur Nébié dirige le Laboratoire Dynamique des Espaces et Sociétés (LDES) de l’École doctorale des lettres, sciences humaines et communication de l’Université de Ouagadougou. Ce Laboratoire constitue une unité de recherche et d’encadrement caractérisée par la capacité de ses ressources humaines, son travail d’équipe, ses réseaux et ses liens. Il intervient comme un acteur majeur en matière de gestion de l’environnement.

À titre de directeur du programme de doctorat dans son université, le professeur Nébié parlera des travaux de recherche académique portant sur l’aménagement du territoire et la gestion des ressources naturelles. Les activités de recherche du professeur Nébié au sein du LDES s’inscrivent dans une approche pluridisciplinaire et transdisciplinaire, axées sur la recherche et le développement.

La présentation du professeur Nébié contribuera ainsi à renforcer le partenariat et les échanges entre l’Université de Moncton et l’Université de Ouagadougou.

L’invitation est lancée à toutes et à tous. Renseignements : 858-4498.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=13963
Conférence sur les défis contemporains de la politique étrangère et de défense du Canada
Au cours des dernières années, la politique étrangère et de défense du Canada fait face à de nombreuses critiques. Plusieurs déplorent la fin de l’approche du maintien de la paix au profit d’un engagement dans des opérations militaires, tandis que d’autres remettent en question les rapprochements de notre politique avec celle de nos voisins étasuniens. Afin d’étudier et de mieux comprendre les différents défis auxquels le Canada est confronté, une conférence aura lieu le mercredi 19 février à 15 heures dans la salle Neil-Michaud du pavillon des Arts.

À cette occasion, la Faculté des arts et des sciences sociales et son Département de science politique sont heureux d’accueillir Jocelyn Coulon, directeur du Réseau de recherche sur les opérations de paix du Centre d’études et de recherches internationales de l’Université de Montréal. Les professeurs Jean-François Caron et Jean-François Thibault du Département de science politique ainsi que le professeur Gregory Kennedy du Département d’histoire et de géographie présenteront également leur analyse autour de cette question. Cet événement est ouvert à toutes et à tous.

Renseignements : Jean-François Caron, jean-francois.caron@umoncton.ca, (506) 858-4902.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=13972
Le pianiste Roger Lord est en tournée sur trois continents
Singapour, Kuala Lumpur, Dallas, Mexico, Buenos Aires, Santiago et Pékin. Voilà quelques-unes des villes que visitera le pianiste et professeur du Département de musique de l’Université de Moncton, Roger Lord, dans le cadre de ses activités professionnelles au cours des prochains mois.

Sur la lancée de son récent disque « Trésors de Chine » enregistré et réalisé à Pékin, Roger Lord a reçu de nombreuses invitations à présenter des concerts et des classes de maître dans divers pays. Premier pianiste non-chinois au monde à avoir produit un disque de musique chinoise pour piano, le pianiste de Moncton se dit ravi de la réception et de l'intérêt du milieu artistique face à son travail. « Je suis bien heureux et profondément touché que mon travail soit ainsi reconnu pour sa qualité et je me sens très privilégié d'avoir l'occasion d'aller dans plusieurs centres musicaux importants de divers pays pour en faire la diffusion », confie-t-il.

Roger Lord est présentement à Singapour et en Malaisie pour une tournée de quatre semaines. Parmi les événements notoires des prochains mois, on peut mentionner que le pianiste de Moncton a notamment été invité à être membre du jury à un concours international de piano à Dallas au Texas en mars. Il se produira quelques jours plus tard en concert dans quatre villes mexicaines, entre autres, dans le cadre de l'une des plus importantes manifestations culturelles des Amériques, le Festival del Centro Histórico à Mexico qui attire près d'un million de spectateurs.

De plus, il ira en avril et au début du mois de mai jouer comme soliste avec orchestre symphonique à Buenos Aires en Argentine ainsi qu'à Santiago au Chili. Il présentera aussi des récitals en Argentine ainsi que dans les villes chiliennes de Concepción et Viña del Mar. De l'Amérique du Sud, il s'envolera directement vers la Chine où se prépare une tournée de 10 à 15 villes qui débutera à Pékin et qui se déroulera sur plusieurs semaines entre le 20 mai et la fin du mois de juin.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=13960
La conférence nationale « La communication en santé : pour éviter bien des maux » aura lieu en mars
Le CNFS - Volet Université de Moncton et le Centre de formation médicale du Nouveau-Brunswick participeront à la diffusion de la conférence nationale intitulée « La communication en santé : pour éviter bien des maux ». Cette activité, organisée par le CNFS-volet Université d’Ottawa, sera diffusée par vidéoconférence le lundi 17 mars 2014 de 10 h à 17 h 30, au local B 206 du pavillon J.-Raymond-Frenette.

Les thèmes abordés permettront aux intervenants et professionnels de la santé de reconnaître les aspects interculturels, intergénérationnels, interprofessionnels ainsi que les défis de la communication à l’intérieur de leurs relations avec le patient et sa famille ainsi qu’avec leurs collègues.

Lynn Casimiro, directrice de l’enseignement professionnel et interprofessionnel de l’Hôpital Montfort, Pht., Ph.D, commencera la journée en présentant le volet interprofessionnel de la communication intitulé : « Communiquer ensemble pour réussir ».

Puis, Martine Lagacé, professeure agrégée du département de communication de l’Université d’Ottawa, enchainera avec sa conférence : « Communiquer au-delà des stéréotypes : la force de l’intergénérationnel au travail ».

Par la suite, André Champagne, B.A., M. ès Arts – Éducation, présentera les principes de la communication interculturelle développés par Igor Klyukanov lors de sa conférence intitulée : « Une boussole vers la compétence interculturelle – Les principes de la communication interculturelle ».

En terminant, Pierre Lecours, directeur, perfectionnement du leadership des cadres à Santé Canada, présentera diverses stratégies de résolution de conflits dans sa conférence ayant pour titre : « L’art des conversations turbulentes productives ».

Vous pouvez accéder au formulaire d’inscription sur le site du CNFS : http://www.cnfs.ca/conference-la-communication-en-sante-pour-eviter-bien-des-maux, jusqu’au 7 mars 2014. Le formulaire est également disponible directement à l’adresse suivante : https://www.eply.com/conference_communication_en_sante.

Les frais d’inscription sont de 20 $ pour les étudiantes et les étudiants et de 35 $ pour les autres personnes. Veuillez noter que des pauses-santé seront offertes aux participants en avant-midi et en après-midi.

Pour de plus amples renseignements, n’hésitez pas à communiquer avec Caroline Borris (caroline.borris@uottawa.ca), coordonnatrice des projets de formation du Consortium national de formation en santé (CNFS) volet Université d'Ottawa.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=13955
Agrandir l'image
La photo nous fait voir, de gauche à droite, Roger Boulay, directeur des Services aux étudiantes et étudiants; Xiaoxin Liu, étudiante à la maîtrise en administration des affaires (MBA); Buquan Miao, professeur et directeur du Département de génie civil à la Faculté d’ingénierie; Hongxin Wang, étudiante en 5e année au baccalauréat en génie mécanique, et Hermel Deschênes, conseiller aux étudiantes et étudiants internationaux au campus de Moncton.
Le Nouvel an chinois est célébré à l’Université de Moncton
L’Association des étudiantes et étudiants chinois de l’Université de Moncton a organisé une célébration le jeudi 30 janvier au Centre étudiant afin de souligner le Nouvel an chinois.

L’activité haute en couleurs a permis aux participantes et participants de prendre part à la cérémonie de thé et à la démonstration de calligraphie.

Il y a présentement cinq étudiantes et étudiants chinois à l’Université de Moncton. Depuis le début des efforts de recrutement de l’Université de Moncton en Chine en 2008, une quinzaine de chinois et chinoises ont choisi Moncton pour poursuivre leurs études postsecondaires. À leur arrivée en Acadie, ils doivent s’adapter à la culture en plus de perfectionner le français. Reconnus pour leurs efforts soutenus sur le plan académique, ils réussissent bien. Les diplômées et diplômés se sont trouvés un emploi dans la région ou poursuivent des études supérieures au Canada.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=13956
Jocelyn Nadeau à la présidence du REFAD
Jocelyn Nadeau, directeur de l’Éducation permanente et des Services technologiques de l’Université de Moncton, campus d’Edmundston, est devenu en début d’année le président par intérim du Réseau d’enseignement francophone à distance du Canada (REFAD).

Monsieur Nadeau siège au conseil d’administration du Réseau depuis 2006 (quatre mandats) et occupait le poste de vice-président depuis juin 2012. Il agira à titre de président par intérim jusqu’à l’assemblée générale annuelle du REFAD, le 29 mai prochain, dans le cadre du colloque « Diversité des modèles de cours à distance : pratiques et défis».

Depuis 1988, le REFAD réunit les personnes et les organisations intéressées à promouvoir et développer l'éducation en français par le biais de l'éducation à distance. Le REFAD fournit information, perfectionnement, visibilité et lieux de contacts à ses membres répartis sur l'ensemble du territoire canadien. Les écoles, collèges, cégeps, universités, associations, ministères, entreprises et chaines de télévision qui œuvrent ou s'intéressent à la formation à distance peuvent être membres du Réseau.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=13964
Agrandir l'image
La photo nous fait voir, de gauche à droite, Audrey-Roy Côté, secrétaire de l’attachée culturelle au Consulat général de France à Moncton; l’étudiant Yann Zanda Vougo, de l’Institut commercial de Nancy en France; Lucille Landry, responsable du Service de mobilité internationale, et les étudiants Sébastien Lefevre, de l’Institut commercial de Nancy en France, et Émilie Urbain de l’Université de Liège en Belgique.
Des occasions de mobilité internationale sont offertes aux étudiantes et étudiants de l’U de M
Organisée par le Service de mobilité internationale, la Journée de la mobilité internationale a eu lieu le mercredi 29 janvier 2014 au Centre étudiant du campus de Moncton. À cette occasion, plusieurs étudiantes et étudiants se sont renseignés au sujet des universités partenaires de l’Université de Moncton et sont repartis avec un formulaire de demande en mains. Les participantes et les participants ont eu la chance de rencontrer des étudiantes et étudiants des universités partenaires ainsi que des étudiantes et étudiants de l’Université de Moncton qui ont déjà fait des études à l’international.

Les étudiantes et étudiants qui désirent poursuivre une session d'études à l'international ont jusqu’au 14 février 2014 pour soumettre leur candidature au concours de bourses de mobilité internationale. Ces bourses visent à favoriser et à encourager des échanges avec diverses universités. Le montant des bourses varie selon la durée du séjour et selon l'endroit choisi et elles couvrent les dépenses additionnelles associées aux déplacements et au coût de la vie parfois plus élevé dans le pays d’accueil.

Veuillez noter que les étudiantes et les étudiants intéressés à étudier à l’Université Libre de Bruxelles, à l’Université Jean-Moulin Lyon III, à Aix-Marseille Université ou à l’Université de Neuchâtel à la session d’hiver 2015 doivent faire leur demande dès maintenant. Il n’y aura pas de concours de bourses pour ces universités à l’automne 2014.

Les formulaires sont disponibles à l’adresse http://www.umoncton.ca/smi/node/45

Pour de plus amples renseignements, prière de communiquer avec le Service de mobilité internationale, au numéro 506-863-2052,
smi@umoncton.ca.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=13958
Le CRSH présentera les six domaines des défis de demain à l’Université de Moncton
Le jeudi 20 février à l’Université de Moncton, des invités discuteront des six domaines des défis de demain définis dans le cadre de l’initiative Imaginer l’avenir du Canada du Conseil de recherches en sciences humaines (CRSH).

Animé par Lise Dubois, vice rectrice adjointe à la recherche et doyenne de la Faculté des études supérieures et de la recherche de l’Université de Moncton, l’événement comprendra des présentations de Brent Herbert Copley, vice président de la Capacité de recherche au CRSH; Manon Jolicœur, étudiante au doctorat en pédagogie à l’Université de Moncton, financée par le CRSH et l’une des cinq gagnantes et gagnants du concours J’ai une histoire à raconter du CRSH; Nick Scott, directeur administratif du Réseau de recherche sur les politiques sociales du Nouveau Brunswick, et Diane Pruneau, professeure à la Faculté des sciences de l’éducation de l’Université de Moncton.

Au cours des deux dernières années, le CRSH a mené un processus de consultation nationale et internationale en communiquant avec plus de 13 000 experts en la matière – des membres de la communauté des chercheurs universitaires ainsi que des chefs de file des secteurs public, privé et sans but lucratif – afin d’obtenir leurs points de vue.

Imaginer l’avenir du Canada avait pour objectif de définir, pour le Canada, les domaines des défis de demain qui, dans un contexte mondial en évolution, sont susceptibles d’émerger dans 5, 10 ou 20 ans et auxquels la communauté des chercheurs en sciences humaines pourrait contribuer par ses connaissances, son talent et son expertise.

À l’issue du processus, les six domaines des défis de demain du CRSH ont été sélectionnés. Ces domaines sont en quelque sorte des lentilles au travers desquelles le CRSH – en collaboration avec la communauté canadienne des chercheurs en sciences humaines – voit qu’il peut et doit faire une différence au cours des prochaines années.

La discussion se tiendra le jeudi 20 février 2014 de 13 heures à 14 h 30 dans la salle 136 du pavillon Léopold Taillon au campus de Moncton. Pour obtenir de plus amples renseignements et pour s’inscrire, prière d’écrire à l’adresse fesr@umoncton.ca.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=13951
Bourses d’études supérieures du Nouveau-Brunswick STGM et Innovation sociale
Les bourses d’études supérieures du Nouveau-Brunswick STGM et Innovation sociale sont offertes conjointement par l'Université de Moncton et le Gouvernement du Nouveau-Brunswick aux candidates et aux candidats à un programme de maîtrise ou de doctorat de l'Université de Moncton comprenant une composante de recherche importante dans les disciplines des sciences, des technologies, du génie, des mathématiques (STGM) ou de l’innovation sociale. Leur valeur est de 7 000 $.

Le dossier de demande des bourses d’études supérieures du Nouveau-Brunswick STGM et Innovation sociale doit être composé du formulaire de demande, des relevés de notes de l’ensemble des études universitaires de la candidate ou du candidat et de deux lettres de recommandation de professeures ou professeurs.

Pour soumettre une demande, remplissez le formulaire prévu à cet effet. Joignez-y l’ensemble de vos relevés de notes universitaires et soumettez le tout, au plus tard le 15 mars, au Service des bourses et de l’aide financière du campus de Moncton.

Veillez aussi à ce que deux lettres de recommandation de votre candidature, fournies par des professeures ou professeurs sur le formulaire prévu à cet effet, soient acheminées directement par les répondantes ou les répondants au plus tard à la date limite. Les lettres de recommandations imprimées, signées puis numérisées peuvent aussi être soumises par voie électronique (format PDF) à l’adresse suivante : aidefinumcm@umoncton.ca. Une preuve d’admission au programme d’études supérieures visé sera exigée pour se prévaloir d’une offre de bourse.

Les lauréates et les lauréats seront invités à saisir leur profil sur le site web de la Fondation de l’innovation du Nouveau-Brunswick ; la création d’un compte utilisateur et la saisie du profil personnel sur le site de la FINB sont des conditions de détention de la bourse.

Renseignements : Service des bourses et de l’aide financière, aidefinumcm@umoncton.ca, (506) 858-3731.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=13945
Entre créativité lexicale et politesse : les termes d’adresse en français Camerounais
Dans le cadre du séminaire en Analyse conversationnelle, le Département d’études françaises de la Faculté des arts et sciences sociales de l’Université de Moncton présente une conférence intitulée «Entre créativité lexicale et politesse : les termes d’adresse en français Camerounais».

Prononcée par Bernard Mulo Farenkia, professeur au Département de langues et lettres du Cape Breton University, la conférence aura lieu le jeudi 6 février, de 15 heures à 16 h 15 dans la salle 107 du pavillon des Arts au campus de Moncton.

Renseignements : Dianne Landry, dianne.landry@umoncton.ca, (506) 858-4050
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=13952
Agrandir l'image
La photo nous fait voir, de gauche à droite, Julie Arsenault, professeure au Département de traduction et des langues; Jeff Staflund, interprète au Bureau de traduction du gouvernement du Nouveau-Brunswick; Matthieu LeBlanc, professeur au Département de traduction et des langues; Alicia Cleaver, traductrice indépendante et présidente de la CTINB, et Denise Merkle, directrice du Département de traduction et des langues. Alain Otis, professeur au Département de traduction et des langues, était absent au moment où la photo fut prise.
Le mini-colloque sur les métiers de traducteur et d’interprète a connu un franc succès auprès des étudiantes et étudiants
Un mini-colloque sur les métiers de traducteur et d’interprète s’est tenu le vendredi 24 janvier au pavillon des Arts du campus de Moncton.

À cette occasion, le Département de traduction et des langues de l’Université de Moncton a accueilli Alicia Cleaver, présidente de la Corporation des traducteurs, traductrices, terminologues et interprètes du Nouveau-Brunswick (CTINB) et traductrice indépendante, qui a parlé du métier de traducteur, et Jeff Staflund, interprète au Bureau de traduction au gouvernement du Nouveau-Brunswick, qui a décrit celui d’interprète.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=13962
Appel à candidatures pour l’Ordre des francophones d’Amérique et le Prix du 3 Juillet 1608
Le Conseil supérieur de la langue française (CSLF) lance son trente-sixième appel à candidatures pour l’Ordre des francophones d’Amérique et le Prix du 3 Juillet 1608. Vous avez jusqu’au 7 avril 2014 pour faire parvenir un dossier de candidature. Vous trouverez le formulaire de mise en candidature 2014, qui fournit la marche à suivre, les conditions d’admission et les critères de sélection à l’adresse http://www.cslf.gouv.qc.ca/prix-et-distinctions/ordre-des-francophones-damerique/annee/2013/nom/diane-lapierre/detail/single/.

L’Ordre des francophones d’Amérique reconnaît le mérite d’hommes et de femmes, issus de différents milieux, qui se sont consacrés ou qui se consacrent au maintien et à l’épanouissement de la langue française en Amérique, ou qui ont accordé leur soutien à l’essor de la vie française sur le continent américain. Jusqu’à sept nouveaux membres en provenance de plusieurs régions du monde sont reçus annuellement, dont un de l’Acadie des provinces de l’Atlantique.

Le Prix du 3 Juillet 1608 rend quant à lui hommage à une organisation œuvrant en Amérique du Nord qui, avec persévérance, vitalité et dynamisme, rend ou a rendu des services exceptionnels à une collectivité de langue française et à l’ensemble de la francophonie nord-américaine.

Pour toute question, prière de communiquer avec Mireille Gagné, à l’adresse mireille.gagne@cslf.gouv.qc.ca.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=13965
L’inscription au voyage d’étude dans les Alpes françaises est en cours
Le secteur de géographie du Département d’histoire et de géographie de l’Université de Moncton organise un voyage d’étude dans la région de Grenoble et de Chamonix qui se déroulera du 2 au 12 mai 2014 dans le cadre du cours GEOG4000 (Géographie – Thèmes variables).

En plus d’offrir une expérience internationale aux étudiantes et aux étudiants, ce cours portera sur l’aménagement urbain durable, les défis de l’agriculture face aux changements climatiques, la gestion des ressources en eau (hydroélectricité et glaciers), le tourisme en montagne et les impacts des changements climatiques sur les milieux montagnards. Une série de conférences et d’activités auront lieu sur le terrain.

Le cours GEOG4000 (Géographie – Thèmes variables) est ouvert à toutes les étudiantes et tous les étudiants et aucun préalable n’est requis. Une invitation est lancée aux étudiantes et étudiants intéressés; la date limite pour manifester son intérêt est le vendredi 14 février à 16 heures.

Pour plus de renseignements, prière de communiquer avec Guillaume Fortin au 858-4364, guillaume.fortin@umoncton.ca.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=13970
Des bourses de mobilité professorale sont offertes dans le cadre des échanges culturels Poitiers-Moncton
La collaboration avec l’Université de Poitiers est l’une des plus anciennes qu’entretient l’Université de Moncton. Depuis les premiers contacts à la fin des années 1960, une multitude d’activités conjointes se sont réalisées tant au niveau institutionnel qu’aux niveaux professoral et estudiantin.

Depuis plusieurs années, l’Échange culturel Poitiers-Moncton, une entente établie entre les universités de Poitiers et de Moncton, le Gouvernement du Nouveau-Brunswick et le Conseil Général du département de la Vienne, permettent à quatre étudiantes et étudiants de chacune des universités de bénéficier de bourses leur permettant d’étudier une année dans l’université partenaire.

De plus, en 2006, une entente a été signée entre ces partenaires pour offrir un appui additionnel à la mobilité professorale qui est souvent, à juste titre, considérée comme le moteur de la mobilité étudiante. Ainsi, cet appui additionnel est décerné aux professeurs de Moncton et de Poitiers qui entretiennent des collaborations scientifiques avec leurs collègues de l’université partenaire afin de stimuler davantage cette collaboration tout en ayant un impact sur la mobilité étudiante.

Il s’agit de deux bourses de 2000 $ chacune, payées par l’Université de Moncton. Ces bourses seront remises pour couvrir les frais reliés au déplacement à Poitiers (transport, hébergement, repas, etc.), jusqu’à un maximum de 2000 $.

Pour être admissible, la personne qui fait la demande doit être professeure ou professeur régulier à l’Université de Moncton ou professeure ou professeur temporaire avec un contrat d’au moins une année.

L’étude des demandes est faite par un comité composé de la directrice du Bureau des relations internationales et de deux autres membres, dont un membre du corps professoral et l’autre membre d’un décanat.

Les demandes doivent être reçues au Bureau des relations internationales au plus tard le 14 février 2014. En ce qui a trait au déplacement, il doit être effectué avant le 31 décembre 2014.

Les demandes doivent être envoyées électroniquement à l’adresse courriel dominique.gagne@umoncton.ca. Pour renseignements, vous pouvez joindre la directrice du Bureau des relations internationales, Dominique Gagné, au numéro (506) 858-4826.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=13971
Le CRSNG offre des bourses de travail aux étudiantes et étudiants
Le concours des Bourses de recherche de premier cycle (BRPC) du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG) est lancé. La date d’échéance pour déposer les documents d’application imprimés au Service des bourses et de l’aide financière au Centre étudiant est le 28 février 2014 à 16 heures.

Ce concours s’adresse à toutes les étudiantes et tous les étudiants inscrits à des diplômes de 1er cycle qui ne débouchent pas sur des professions dans le domaine de la santé. Vous pouvez étudier, par exemple, en musique et faire un stage de recherche en mathématiques (de la musique) auprès d’une chercheuse ou d’un chercheur de l’Université. Cette bourse vous permettra de travailler pendant tout un été auprès d’une chercheuse ou d’un chercheur en sciences naturelles et génie. Vous consacrerez 16 semaines de votre été à ce travail excitant. Pour cela, le CRSNG vous donnera 4 500 $ que bonifiera votre superviseur à l’aide d’un montant correspondant au quart de cette somme.

Pour faire une demande à ce concours, veuillez consulter le site Internet du CRSNG à l’adresse
http://www.nserc-crsng.gc.ca/Students-Etudiants/UG-PC/USRA-BRPC_fra.asp

Essentiellement, il faudra fournir un relevé de notes et un formulaire d’identification comprenant deux parties. Pour obtenir la bourse, il faut avoir un superviseur reconnu par le CRSNG et une moyenne cumulative d’au moins B. (C’est un concours compétitif selon les notes les plus méritantes.)

Même si vous aurez à soumettre votre dossier en ligne, vous aurez à en remettre une copie papier au secrétariat du Service des bourses et de l’aide financière au Centre étudiant au plus tard le 28 février 2014 à 16 heures. Pour le relevé de notes, ce sont les étudiantes et étudiants eux-mêmes qui numérisent leur relevé de notes et qui l'ajoutent à leur demande. Les étudiantes et étudiants doivent donc suivre les directives du CRSNG.

Veuillez considérer que vous devez produire tous vos documents pour la date d’échéance, il faut donc aller chercher votre relevé de notes chez le registraire plusieurs jours avant la date d’échéance. Dans le cas où votre relevé de notes vient d’autres institutions que l’Université de Moncton, il faudra faire votre demande de relevé à l’autre institution plusieurs semaines à l’avance.

Pour la présentation en ligne, veuillez accéder au site suivant :
http://www.nserc-crsng.gc.ca/OnlineServices-ServicesEnLigne/Index_fra.asp

Les étudiantes et étudiants appliquant pour une première fois au CRSNG devront d’abord s’inscrire. Pour les autres, il suffira de suivre les instructions pour ouvrir une session.

Sont exclues de ce concours les personnes qui n’ont pas la citoyenneté canadienne ou qui sont des immigrantes ou immigrants reçus. Sont aussi exclus les étudiantes et étudiants inscrits dans des programmes de 1er cycle professionnels terminaux (ex. : droit, sciences de la santé, sciences infirmières, etc.). Il en va de même pour les étudiantes et étudiants avec des moyennes cumulatives inférieures à B.

Tout membre du corps professoral ayant un dossier actif en recherche fondamentale peut être reconnu comme superviseur en plus des bénéficiaires d’une subvention de recherche du CRSNG. Il lui faudra avoir fait la demande.

Pour obtenir plus de renseignements, vous pouvez communiquer avec le professeur Pierre Cormier, agent de liaison du CRSNG à l’Université de Moncton, au numéro 858-4516 ou à l’adresse pierre.cormier@umoncton.ca.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=13967
Soutenance de mémoire doctoral en psychologie
La communauté universitaire est cordialement invitée à la soutenance de mémoire doctoral en psychologie de Daria Ponomartchouk qui aura lieu le lundi 24 février 2014 à 14 heures dans le local 536 du pavillon Léopold-Taillon au campus de Moncton.

Le titre de son mémoire est « Compétence de la femme dans son nouveau rôle de mère : les origines et les impacts »

La professeure Geneviève Bouchard en est la directrice.

Bienvenue à toutes et à tous.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=13968
Participation de l’U de M au 4e Colloque international du CRISES
Le Centre de recherche sur les innovations sociales (CRISES) tiendra la quatrième édition de son colloque international les 3 et 4 avril à l’Université du Québec à Montréal (UQAM).

Intitulé « La transformation sociale par l’innovation sociale », le colloque présenté en français et en anglais comptera quelque 80 conférenciers nationaux et internationaux, tous des spécialistes réputés de l’innovation sociale.

Parmi les participantes et les participants, on compte, de l’Université de Moncton, Omer Chouinard, professeur au Département de sociologie et à la Maîtrise en études de l’environnement au campus de Moncton; André Leclerc , professeur et titulaire de la Chaire des caisses populaires acadiennes en gestion des coopératives au campus d’Edmundston; Julie Guillemot, professeure au programme de Gestion intégrée des zones côtières au campus de Shippagan; Majella Simard, professeur en géographie au campus de Moncton, de même que Tiavina Rivoari Rabéniana, étudiante à la Maîtrise en études de l’environnement.

Dans le cadre du colloque, M. Chouinard, M. Leclerc et madame Guillemot prononceront une conférence ayant pour thème « Les conditions de la mise en place d’un projet éolien par la coopération d’énergie renouvelable de Lamèque en Acadie du Nouveau-Brunswick ».

Monsieur Simard présentera quant à lui une conférence ayant pour thème « Économie et innovations sociales au Bas-Saint-Laurent: leurs impacts à l’émergence d’un modèle de développement local progressiste ».

Ce colloque invite les participantes et les participants à une réflexion sur les mutations rapides et sans précédents qui affectent à la fois notre rapport au temps, à l’espace et à la collectivité. Crise financière, crise des institutions, crise des grands récits, désaffection politique, croissance des inégalités et perte de sens se conjuguent pour créer un climat délétère associé à une perte de repères et au désenchantement. D’autres préfèrent y voir une période de transition, une possibilité de renouvellement. Cette crise, qui, pour certains, donne lieu à une seconde modernité, serait alors marquée par la reconstruction issue de dynamiques d’innovation et de transformation. Ainsi, les dérèglements présents, loin de pousser le corps social vers l’apathie, génèrent au contraire chez certains acteurs sociaux une volonté de transformation sociale visant à redéfinir la société sur des bases plus solidaires, plus équitables, voire plus éthiques, communautaires, écologiques et citoyennes.

Renseignements : http://www.crises.uqam.ca.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=13966
Le 14e congrès de l’APTICA aura lieu en mai au campus de Moncton
Présenté sous le thème « Une citoyenneté à l’ère numérique… à qui la responsabilité? », le 14e congrès de l’Avancement pédagogique des technologies de l'information et de la communication en Atlantique (APTICA) aura lieu du 8 au 10 mai au pavillon Jeanne-de-Valois au campus de Moncton.

La conférence d’ouverture sera prononcée par le professeur et économiste Yves Bourgeois, du campus de St-Jean de la University of New Brunswick (UNB). M. Bourgeois est le directeur du Urban and Community Studies Institute à UNB et possède plusieurs années d’expérience en recherche dans le domaine de l’innovation et du développement économique.

Comment peut-on définir le concept de citoyenneté à l’ère numérique? Selon Wikipédia, la citoyenneté est le « fait pour une personne, pour une famille ou pour un groupe, d'être reconnu comme membre d’un État ou d’une communauté nourrissant un projet commun auquel ils souhaitent prendre une part active » (2013). Cependant, le concept de citoyenneté prend un nouveau sens dans le contexte de la création au 21e siècle et du maintien des réseaux sociaux qui permettent de communiquer, de collaborer et de partager à l’échelle globale. Conséquemment, en participant à ces réseaux sociaux, est-ce que nous faisons partie d’une communauté numérique mondiale? Quel est notre rôle comme citoyenne ou citoyen dans cette grande communauté à l’ère numérique? Quelles compétences sont nécessaires en 2014 pour prendre une part active dans cette communauté numérique? Quel est le rôle de l’école? En général, la mission de l’école est de préparer les élèves à se réaliser pleinement et de contribuer à une société changeante, productive et démocratique. Il devient alors important d’offrir aux élèves des environnements d’apprentissage favorisant la mobilisation d’habiletés numériques afin d’utiliser adéquatement ces diverses technologies et d’y jeter un regard critique.

Les participantes et participants aux congrès de l’APTICA jouent un grand rôle dans le succès de l’organisme qui a comme mission d’encourager et de faciliter l'exploitation pédagogique des technologies de l’information auprès de la communauté apprenante francophone de l'Atlantique par le partage et le développement de ressources pédagogiques en technologies éducatives.

Les personnes intéressées à devenir animateur ou animatrice d’atelier lors du congrès de l’APTICA sont priées de remplir le formulaire en ligne à l’adresse Web http://www.aptica.ca. La date limite pour manifester son intérêt est le 28 février 2014.

Renseignements : Samuel Blanchard, samuel.blanchard@umoncton.ca.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=13961
Soutenance de thèse de maîtrise en linguistique
Les membres de la communauté universitaire sont invités à la soutenance de thèse de maîtrise en linguistique de Yannick Jocelyn Nganhou Tchoudi, le vendredi 7 février à 9 h 30, dans la salle 178 de la Bibliothèque Champlain au campus de Moncton.

Sous la direction de Sylvia Kasparian du Département d’études françaises, la thèse a pour titre «Les insultes au Cameroun : Une analyse de l’éthos communicationnel camerounais».

Les membres du jury sont Maurice Raymond, directeur du Département d’études françaises; Bernard Mulo Farenkia, professeur au Département de langues et lettres du Cape Breton University et évaluateur externe; Gisèle Chevalier, professeure au Département d’études françaises de l’Université de Moncton et évaluatrice interne; Sylvia Kasparian, professeure au Département d’études françaises de l’Université de Moncton et directrice de thèse.

Renseignements : Dianne Landry, dianne.landry@umoncton.ca, (506) 858-4050.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=13953
Un colloque sur le leadership chez les jeunes femmes
Du 21 au 23 février 2014, les femmes francophones âgées de 19 à 29 ans de la région de Moncton sont conviées au Colloque Zoom sur le leadership. Organisée par l’organisme Support aux parents uniques, cette activité permettra aux jeunes femmes d’exprimer leur opinion et de partager leur expérience liées au leadership par l’entremise de la photographie.

« Ce sera une fin de semaine remplie de discussions, d’activités de leadership et d’ateliers amusants, explique Isabel Goguen, agente de projet au sein de l’organisme Support aux parents uniques. Grâce à la photographie, les participantes pourront capter en images leur vision du leadership. »

Visant d’une part à développer le leadership chez les jeunes femmes, ce colloque aura également un impact sur la communauté. « S’inspirant des discussions et des idées des participantes au colloque, Support aux parents uniques facilitera la création d’initiatives communautaires qui viseront à développer le leadership chez les filles et des jeunes femmes de la région», souligne Barbara Aubie, coordonnatrice du Projet de leadership pour les filles et jeunes femmes.

Les personnes intéressées à s’inscrire au colloque sont priées de communiquer avec Isabel Goguen à l’adresse PhotoVoiceLeadeurship@gmail.com ou par téléphone au (506) 858-1303.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=13896
Lancement du livre de Généva Cormier Léger
Le lancement du livre Guéguen, mon village natal de l’auteure Généva Cormier Léger et publié aux éditions GML aura lieu le dimanche 9 février à 13 h 30 au Centre communautaire de Notre-Dame-de-Kent situé au 3950, route 115.

Mme Cormier Léger est une employée retraitée de l’Université de Moncton. Elle a pris sa retraite du Service d'entretien et de réparation en 2002.

Renseignements : 576-6481, http://www.editions-gml.ca.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=13973
Le suspense québécois Amsterdam est à l’affiche au Ciné-Campus
Le Ciné-Campus propose chaque semaine du cinéma francophone actuel et de qualité. Le suspense québécois Amsterdam du réalisateur Stefan Miljevic (2013) est à l’affiche ce jeudi 6 février et vendredi 7 février à 20 heures dans l’amphithéâtre du pavillon Jacqueline-Bouchard au campus de Moncton. Les billets sont en vente l’entrée au coût de 5 $ pour les étudiantes et les étudiants et de 7 $ pour les autres personnes.

Amsterdam : Sam, Jeff et Marco planifient un voyage secret à Amsterdam, laissant croire à leurs familles qu'ils sont à la pêche. Les trois hommes s'amusent dans la capitale néerlandaise, jusqu'à ce que Sam décide de rester quelques jours de plus sur place, ce qui force ses amis à mentir à leurs conjointes. Inquiètes, elles alertent la police. Alors que les autorités mènent les recherches dans la forêt, Jeff et Marco lèvent le voile sur de vieilles querelles entre les trois amis.

De plus, dans le cadre de la Semaine internationale, la comédie dramatique Né quelque part de Mohamed Hamidi (France) sera présentée au Ciné-Campus le jeudi 13 et le vendredi 14 février. Le film met en vedette Tewfik Jallab, Jamel Debbouze et Fatsah.

On peut consulter la programmation de la saison 2013-2014 à l’adresse http://www.umoncton.ca/umcm-sls/spectacles ainsi que sur http://www.facebook.com/slsmoncton. Suivez-nous sur Twitter à slsmoncton.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=13950
La Galerie d’art Louise-et-Reuben-Cohen présente l’exposition 50//50//50
Jusqu’au 30 mars 2014, la Galerie d’art Louise-et-Reuben-Cohen présente 50//50//50, sans doute la plus importante exposition d’art acadien dans des conditions professionnelles. Cette manifestation se veut une célébration et une réflexion sur les 50 ans d’enseignement des arts visuels à l’Université de Moncton. En effet, c’est en 1963 que Claude Roussel, à qui cette exposition est dédiée, a dispensé les premiers cours académiques en la matière. Cette entreprise a pris une grande envergure avec la fondation en 1972 du Département des arts visuels duquel sont issus les artistes qui font partie de la présente exposition.

Le vernissage se tiendra le mercredi 19 février de 17 heures à 19 heures, date à laquelle sera aussi lancé le catalogue de l’exposition constitué d’une série de 50 cartes postales comportant la reproduction des 50 oeuvres, de l’information sur les artistes et l’essai du commissaire.

Cette exposition d’une grande diversité s’étend sur plusieurs années, plusieurs médiums et plusieurs pratiques et se veut le reflet de l’effervescence d’un art d’ici en pleine mutation et qui a sans aucun doute, par sa présence et sa nouveauté, marqué les 50 dernières années. Le commissaire Herménégilde Chiasson est d’avis que «les arts visuels constituent un témoignage unique et moderne du dynamisme de la culture qui lui sert de tremplin».

Renseignements : Galerie d’art Louise-et-Reuben-Cohen, (506) 858-4088, galrc@umoncton.ca.

Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=13976
Hi-Ho Mistahey! aux Rendez-vous de l’ONF en Acadie
Les Rendez-vous de l’ONF en Acadie vous proposent Hi-Ho Mistahey!, un film d’Alanis Obomsawin. La projection aura lieu à l’amphithéâtre du pavillon Jacqueline-Bouchard au campus de Moncton le 10 février à 19 heures.

En 2008, Shannen Koostachin, une élève de 14 ans de la communauté crie d’Attawapiskat, mène une campagne pour que les enfants de son village aient accès à une école convenable. Deux ans plus tard, c’est le choc : un accident de voiture l’emporte. La campagne pour l’école d’Attawapiskat devient alors un mouvement national. Tous s’unissent pour réaliser le « Rêve de Shannen », celui d’une éducation équitable pour les enfants des Premières Nations offerte dans des écoles sécuritaires et adéquates.

Le documentaire Hi-Ho Mistahey! d’Alanis Obomsawin trace le portrait d’une communauté en quête de justice et d’équité. La réalisatrice rassemble les témoignages de personnes ayant porté le « Rêve de Shannen » de ville en ville, partout au Canada et jusqu’aux Nations Unies à Genève. Une aventure plus grande que nature.

En février 2012, une motion sur l’éducation des enfants autochtones est déposée à la Chambre des communes et adoptée à l’unanimité. La voix des enfants est entendue : la construction de la nouvelle école d’Attawapiskat peut enfin commencer. Le film a été présenté en sélection officielle au Festival international du film de Toronto 2013. Une production d’Alanis Obomsawin.

L’Office national du film du Canada (ONF) crée des œuvres interactives innovantes, des documentaires à caractère social ainsi que des animations d’auteurs. L’ONF a réalisé plus de 13 000 productions et remporté au-delà de 5000 récompenses, dont 4 prix Écrans canadiens, 7 prix Webby, 12 Oscars et plus de 90 prix Génie.

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec Madeleine Blanchard au (506) 871-3638 ou avec Lily Robert au (506) 283-3838. Vous pouvez aussi vous rendre sur le site Internet de l’ONF à l’adresse http://www.ONF.ca. L’entrée est libre.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=13954
Février est le mois des amoureux du livre à la Librairie acadienne
Pour souligner le mois des amoureux du livre, la Librairie acadienne offre un rabais de 20 pour cent en février sur la littérature générale et les livres jeunesse.

Certaines conditions s’appliquent. Cette offre ne peut être jumelée et n’est pas valide avec les livres de cours ni les compilations de cours.

Pour plus d’information, composez le 858-4140.
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=13949
Natasha LeBlanc et Eric Faille sont les athlètes de la semainee
Le joueur de hockey Eric Faille, de Lachine au Québec, et la joueuse de volleyball, Natasha LeBlanc, de Sainte-Marie-de-Kent, sont les athlètes de la semaine Physiothérapie Sportmed pour la période du 27 janvier au 2 février 2014.

Natasha LeBlanc a été choisie la joueuse Subway du match dans le gain des Aigles Bleues de 3 à 2 samedi. Elle a réussi 10 smashes, 12 digs, huit blocs et un ace au service. Dimanche, elle a réussi trois smashes, deux blocs et une dig dans la défaite de 3 à 0. EIle est étudiante en kinésiologie.

Le joueur de centre Eric Faille a amassé six points lors des trois victoires des Aigles Bleus durant la semaine. Il a certes été la bougie de son équipe à l’offensive comme à la défensive, ayant disputé plusieurs minutes dans chaque rencontre tout en jouant sur les unités spéciales. Il a récolté trois passes dans le gain de 4 à 2, samedi, incluant une sur le but égalisateur en avantage numérique et une autre sur le gagnant. Il a marqué une fois en avantage numérique, vendredi, dans le gain de 6 à 4. Il a remporté 14 de 25 mises au jeu et a réussi deux lancés. Il a ajouté deux passes dans la victoire de 4 à 2 de mercredi dernier, incluant une sur le but égalisateur, en avantage et l’autre sur celui d’assurance. Il a remporté 14 de 23 mises au jeu et obtenu trois lancés. Il est le troisième meilleur marqueur de SUA avec 14 buts et 21 passes, pour 35 points en 23 rencontres. Il est étudiant au baccalauréat en administration des affaires (comptabilité).
Adresse Web de la nouvelle : http://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=13940
Accueil  |  Communications, affaires publiques et marketing  |  Urgence  |  Assistance technique © 2017, Université de Moncton. Tous droits réservés.