Vol. 48, no 23
01 mars 2018
Agrandir l'image
Johanne Savoie
Johanne Savoie est nommée commissaire
Johanne Savoie a été nommée commissaire de l’Université de Moncton par le Conseil des gouverneurs. Relevant directement du Conseil des gouverneurs, Mme Savoie aura comme principale fonction de recevoir les plaintes provenant des membres de la communauté universitaire, qui, ayant épuisé les recours internes à leur disposition, s’estiment toujours lésés dans leur droit.

« Nous avons le plaisir d’accueillir Mme Savoie, qui occupera le poste de commissaire créé récemment par le Conseil des gouverneurs. L’arrivée de la commissaire permettra d’établir un service axé sur la promotion d’un milieu de travail et d’études respectueux. Mme Savoie entre en fonction dès aujourd’hui », a indiqué Edith Doucet, présidente du Conseil des gouverneurs.

L’Université a la ferme volonté de promouvoir et d’assurer à tous les membres de la communauté universitaire un milieu de travail et d’études respectueux et dépourvu de toute forme de violence à caractère sexuel. Le harcèlement, l’intimidation, la discrimination, l’abus de pouvoir et la violence à caractère sexuel ne sont pas tolérés dans ses campus universitaires.

Mme Savoie aura le mandat de conseiller les membres de la communauté universitaire sur les sujets relevant de sa compétence, de les sensibiliser et de les informer des recours et des options à leur disposition. Elle cherchera aussi à améliorer les pratiques universitaires.

Elle recevra et traitera les plaintes d’inconduite émanant surtout des nombreuses politiques en vigueur dans les trois campus de l’Université, notamment la Politique sur la violence à caractère sexuel, la Politique pour un milieu de travail et d’études respectueux et le Code de conduite de la communauté universitaire de l’Université de Moncton et procédures relatives aux manquements et aux plaintes.

Avant sa nomination à l’Université de Moncton, Mme Savoie occupait le poste de consultante régionale en capital humain – Secteur médical au Réseau de santé Vitalité.

Elle a débuté sa carrière à titre de conseillère en gestion des ressources humaines, pour ensuite devenir gestionnaire en santé publique pour la Zone 1 B, où elle a été responsable de la gestion des ressources humaines, financières et matérielles, de la formation du personnel, de la livraison et de l’évaluation des programmes et services. Elle a travaillé en gestion des ressources humaines pendant plus de 20 ans, dont plus de 10 dans différents rôles de gestion et de supervision.

Au cours de sa carrière, elle a accompagné bon nombre de gestionnaires dans les dossiers de relations de travail, géré plusieurs dossiers de griefs, effectué leur préparation pour les arbitrages et mené plusieurs enquêtes lors de dépôt de plainte de harcèlement ou autre. Elle a aussi travaillé dans différents dossiers de recrutement, de gestion de conflit, de développement des compétences de la main-d’œuvre, de développement organisationnel, dans l’élaboration et la mise en application de politiques et dans la mise en place de programmes de perfectionnement, entre autres.

Elle est titulaire du baccalauréat en relations industrielles de l’Université du Québec en Outaouais, du diplôme de 2e cycle en gestion de la formation et de la maîtrise en intervention et changements organisationnels de l’Université de Sherbrooke.

Pour plus d’information, prière de consulter la page Web du Service d’intervention en matière de harcèlement.

Celles et ceux qui souhaitent communiquer directement avec la commissaire peuvent le faire par courriel à l’adresse johanne.savoie@umoncton.ca ou par téléphone au 506-858-4712.

Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=20452
Agrandir l'image
Suzanne Dupuis-Blanchard
Suzanne Dupuis-Blanchard est nommée présidente du Conseil national des aînés
Suzanne Dupuis-Blanchard, directrice du Centre d’étude du vieillissement, professeure à l’École de science infirmière de l’Université de Moncton et titulaire de la Chaire de recherche en santé CNFS – Université de Moncton sur le vieillissement des populations, a été nommée présidente du Conseil national des aînés. Son mandat, à titre bénévole, est d’une durée de trois ans.

« Je suis touchée et honorée d’avoir été sélectionnée pour mener ce Conseil, qui est très important pour l’avenir du vieillissement de la population canadienne, a mentionné Mme Dupuis-Blanchard. J’ai bien hâte de faire la rencontre des autres membres de l’équipe et de débuter notre travail. »

Sous la responsabilité du ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social ainsi que de la ministre de la Santé, le Conseil national des aînés a comme mandat de conseiller le gouvernement du Canada et de formuler des avis sur les possibilités et les enjeux actuels et nouveaux liés à la qualité de vie, à la santé et au mieux-être des aînés, aujourd'hui et demain. Il entreprend, au besoin, des activités telles que la commande de travaux de recherche, la convocation de comités d'experts et de tables rondes et la tenue de réunions consultatives. Le Conseil donne également des avis éclairés en tenant compte des points de vue de spécialistes, d'aînés, d'organismes et de groupes qui fournissent des programmes et services aux aînés, d'organismes consultatifs des provinces et des territoires visant les aînés et d'autres parties intéressées et intervenants pertinents.

La première rencontre du Conseil national des aînés aura lieu prochainement à Ottawa.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=20457
Agrandir l'image
La photo nous fait voir, de gauche à droite : Buff Slaney, propriétaire de Starving Artist Gallery and Gifts et responsable de la vente à l’encan de la collection privée d’œuvres d’art d’Antoine Gallant ; Jeannette Charity, amie d’Antoine Gallant ; Russell Charity, ami d’Antoine et exécuteur testamentaire ; Jacques Paul Couturier, recteur et vice-chancelier par intérim ; et Linda Schofield, directrice générale des relations universitaires, du développement philanthropique et de la Campagne de financement Évolution.
Un fonds de bourses à la douce mémoire d’Antoine Gallant
Une grande partie des profits réalisés lors de la vente à l’encan de la collection privée d’œuvres d’art d’Antoine Gallant permet la création du Fonds de bourses Antoine-Gallant/FAÉUNB. M. Gallant appuyait les étudiantes et les étudiants en arts visuels de l’Université de Moncton lors de leur encan annuel, il s’agit donc d’une façon extraordinaire d’honorer sa mémoire.

La valeur marchande du fonds sera de 36 500 $ et la Bourse Antoine-Gallant/FAÉUNB est accordée à des étudiantes canadiennes et étudiants canadiens ou résidentes permanentes et résidents permanents du Canada (immigrantes reçues et immigrants reçus) qui présentent un bon dossier académique et qui sont inscrits à temps complet dans un programme en arts visuels.

Une première bourse de 1000 $ sera décernée au cours du semestre actuel.

Antoine Gallant, employé dévoué, était responsable de la paie au Service des finances de l’Université de Moncton de 1980 à 2017.

Pour faire un don à l’Université de Moncton ou obtenir des renseignements à ce sujet, veuillez communiquer avec le bureau du Développement philanthropique au 506-858-4130 ou au 1-888-362-1144, par courriel à l’adresse developpement@umoncton.ca ou sur le Web.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=20465
Un néo-brunswickois récipiendaire d’un prestigieux poste à Hong Kong
Fernand de Varennes, doyen de la Faculté de droit de l’Université de Moncton, vient d’être nommé professeur invité Cheng Yu Tung à la Faculté de droit de l’Université de Hong Kong, l’une des universités les mieux classées en Asie.

À partir de 2019, M. de Varennes passera quelques mois chaque année à ce programme de haut niveau visant à attirer des spécialistes du droit de renommée internationale afin de contribuer par leur vaste expérience aux activités d’enseignement et de recherche de l’Université de Hong Kong. Les professeurs invités Cheng Yu Tung apportent à l’Université d’éminents chefs de file dans des domaines très pointus. M. de Varennes y enseignera, entre autres, un cours de maîtrise sur les minorités ethniques et les droits de la personne, en plus de continuer ses activités en tant que rapporteur spécial des Nations unies sur les questions relatives aux minorités.

Natif de Saint-Paul au Nouveau-Brunswick, M. de Varennes a cumulé plus d’une vingtaine d’années d’enseignement du droit en Australie, en Éthiopie, en Finlande, en Indonésie, au Japon, en Lituanie et aux Maldives. Il est professeur associé au Centre des droits de la personne de l’Université de Pretoria en Afrique du Sud et l’auteur de quelque 200 publications dans une trentaine de langues. Parmi les distinctions cumulées se trouve la Croix de chevalier de l’Ordre du mérite de la République de Pologne et le prix Tip O’Neill en Irlande du Nord.

Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=20469
Le Fonds de placement étudiant Louisbourg bat l’indice boursier
La remarquable gestion des étudiantes et étudiants a permis au Fonds de placement Louisbourg d’afficher, encore une fois, un rendement annuel largement supérieur à l’indice phare de la Bourse de Toronto (S&P TSX Composite) pour la période se terminant le 31 décembre 2017. Le rendement de 2017 du Fonds a été de 13,3 %, comparativement à 9,2 % pour l’indice phare de la Bourse de Toronto (S&P TSX Composite). La valeur ajoutée du fonds provenant de la gestion des étudiantes et étudiants a donc été de 4,10 % en 2017, ce qui est exceptionnel. La valeur ajoutée en 2017 du portefeuille étudiant Louisbourg a été réalisée essentiellement par une pondération dans le secteur industriel et dans celui des mines et métaux ainsi que par des participations dans le secteur financier et dans celui de la consommation de base.

Par ailleurs, le rendement annualisé moyen du Fonds depuis sa création est de 10,10 %, comparativement à 7,48 % pour l’indice phare de la Bourse de Toronto (S&P TSX Composite). La valeur ajoutée du fonds provenant de la gestion des étudiantes et étudiants a donc été en moyenne de 2,62 % par année depuis sa création. Les étudiantes et les étudiants ont ainsi su faire fructifier le Fonds, faisant passer celui-ci de 100 000 $, lors de sa création, à plus de 216 000 $ huit ans plus tard, soit le 31 décembre 2017.

Les étudiantes et étudiants en finance de la Faculté d’administration de l’Université de Moncton ont réalisé ces rendements grâce à une saine gestion en utilisant une méthodologie rigoureuse de sélection de titres basée sur l’approche bottom-up. Selon cette stratégie, utilisée sous la supervision des professeurs Amos Sodjahin, Sébastien Deschênes et François Boudreau, les étudiantes et étudiants doivent successivement analyser le modèle de gestion, les états financiers des entreprises, la concurrence au sein des secteurs, l’environnement économique national et international, et ce, en utilisant les modèles appropriés d’évaluation d’actions pour dénicher des opportunités de placements intéressantes. Les étudiantes et étudiants profitent aussi des conseils des représentants de la firme de placements Louisbourg qui assistent aux présentations des rapports de recherche qui justifient les transactions.

Pour rappel, le portefeuille étudiant Louisbourg est né d’un partenariat entre Placements Louisbourg et la Faculté d’administration de l’Université de Moncton. En novembre 2009, Louisbourg a confié aux étudiantes et étudiants en finance une somme de 100 000 $ à investir. Ils peuvent ainsi mettre en pratique leurs connaissances théoriques acquises durant leur formation universitaire.

Pour plus d’information :

Amos Sodjahin
Professeur de finance
Faculté d’administration
506-858-4838

Sébastien Deschênes
Doyen
Faculté d’administration
506-858-4230
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=20461
Soutenance de thèse de maîtrise ès arts (histoire)
La communauté universitaire est invitée à assister à la soutenance de thèse de maîtrise ès arts (histoire) de l’étudiante Mélanie Desjardins, le jeudi 1er mars 2018, à 14 h, au local 320 du pavillon Pierre-Armand-Landry, au campus de Moncton.

La thèse de Mme Desjardins est intitulée La maudite guerre : l’expérience de guerre du soldat volontaire acadien 1911-1921.

Le comité d’évaluation sera composé de Jeremy Hayhoe, président du jury ; Gregory Kennedy, directeur ; Joceline Chabot, examinatrice interne ; et Jean Martin, examinateur externe.

Bienvenue à toutes et à tous !

Pour plus d’information :

Secrétariat du Département d’histoire et de géographie
506-858-4065

Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=20462
Sensibilisation dans une industrie majoritairement masculine
Le jeudi 22 février 2018, dans le cadre du Salon de la Santé organisé par Irving Consumer Products Limited pour ses employées et employés, les membres de l’équipe du projet MindTheHeart/CœurÀl’Esprit de l’Université de Moncton et du Centre de formation médicale du Nouveau-Brunswick ont organisé un kiosque de sensibilisation.

Les participants ont eu l’occasion de discuter du lien entre la santé cardiaque et le bien-être mental et aussi de prendre connaissance du programme offert dans le cadre de l’étude clinique du projet MindTheHeart/CœurÀl’Esprit. Ce programme consistera en un suivi de 12 mois auprès d’hommes ayant vécu un événement cardiaque grave au cours des trois derniers mois pour évaluer leurs besoins physiques, mentaux et sociaux. Ceux qui présenteront des besoins psychologiques seront référés au programme MindTheHeart/CœurÀl'Esprit, où ils prendront part à un modèle de soins par étapes, en fonction de leurs besoins. Le programme donne accès à des évaluations gratuites (cinq fois en 12 mois), à un suivi gratuit (incluant des appels téléphoniques), à la participation à des interventions de groupes et individuelles selon leurs besoins et leurs choix ainsi qu’à des outils et services d’information et de soutien adaptés aux attentes de ces hommes.

Le suivi personnalisé est assuré par l’équipe de recherche menée par Dre Jbilou. Durant les activités du kiosque, l’équipe du projet MindTheHeart/CœurÀl'Esprit a pu constater que tous les participants connaissaient au moins une personne ayant vécu un événement cardiaque et étaient intéressés d’avoir de l’information au sujet de l’étude et de ses bienfaits pour les patients. Par ailleurs, environ 50 % des participants n’étaient pas au courant du lien entre la maladie cardiaque et la maladie mentale et ont été surpris des statistiques.

MindTheHeart/CœurÀl’Esprit est une recherche-action participative auprès d’hommes ayant vécu un événement cardiaque sévère, qui vise la prévention et la prise en charge adaptée et précoce des problèmes psychologiques. Le projet est financé par la Fondation Movember Canada et la Fondation de la recherche en santé du Nouveau-Brunswick.


Pour plus d’information sur le projet MindTheHeart/CœurÀl'Esprit : cae.mth@umoncton.ca
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=20463
Agrandir l'image
La photo nous fait voir, de gauche à droite : Brigitte Barry et Véronique DeGarie étudiantes en 3e année au programme de baccalauréat en science infirmière.
Février, c’est le mois du cœur!
Les maladies du cœur et les accidents vasculaires-cérébraux (AVC) sont la deuxième et la troisième cause de décès au Canada respectivement (Statistique Canada, 2015). De même, huit maladies cardiovasculaires sur 10 peuvent être prévenues avec de saines habitudes de vie (Fondation des maladies de cœur et de l’AVC, 2018). Donc, l’École de science infirmière a mis en œuvre et fait la promotion de la santé et la prévention de maladies cardiovasculaires dans le cadre du mois de la santé cardiaque.

Deux étudiantes inscrites en 3e année au programme de baccalauréat en science infirmière, Brigitte Barry et Véronique DeGarie, ainsi qu’une chargée d’enseignement clinique, Julie Émelie Boudreau, ont offert un kiosque de tension artérielle en communauté aux employées et employés de l’entreprise Irving. Cette initiative avait pour but d’aller en communauté pour offrir de l’enseignement sur la prise de tension artérielle, une saine alimentation et une vie active bien équilibrée, et ce, en offrant des renseignements par rapport aux ressources disponibles. Plus que 60 employées et employés ont participé au kiosque sur la santé cardiovasculaire.

Pour plus d’information sur la santé cardiovasculaire, veuillez consulter le site Web de la Fondation des maladies de cœur et de l’AVC du Canada.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=20466
Services de supports offerts aux personnes aînées
Karine Pelletier, animatrice communautaire et facilitatrice de l’aide à la vie autonome, travaille auprès des personnes ayant un handicap intellectuel pour leur permettre de réaliser les objectifs de leur vie dans leur communauté. Elle est chargée de les aider à établir des liens dans la collectivité en créant des réseaux de soutien personnel.

Ce vendredi 2 mars, de 10 h à 11 h 15, au local 266 du CEPS Louis-J.-Robichaud, Mme Pelletier présentera les services de supports offerts aux personnes aînées, en mettant l’accent sur le soutien à la participation aux activités de loisirs pour une vie saine et sereine ainsi que pour réduire l’isolement. Toutes les personnes intéressées par les services de soutien aux personnes âgées sont bienvenues.

Mme Pelletier travaille avec l’Association du Nouveau-Brunswick pour l’intégration communautaire, un organisme qui a fêté ses 60 années d’existence en 2017.

Pour plus d’information :

Selma Zaiane-Ghalia
Professeure agrégée
École de kinésiologie et de loisir
506-858 3760
selma.zaiane-ghalia@umoncton.ca
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=20467
Quatuor de saxophones Quasar : De Bach à Zappa
Le mercredi 14 mars, le Département de musique l’Université de Moncton recevra le quatuor de saxophones Quasar pour la présentation du concert De Bach à Zappa, à 13 h. Cet événement sera suivi d’une classe de maître ouverte au public à 14 h. Les deux événements auront lieu à la salle Neil-Michaud, située au pavillon des Beaux-Arts du campus de Moncton.

Assister au concert De Bach à Zappa, c’est monter dans l’astronef de l’éclectisme ! Entre l’univers du grand maître baroque Jean-Sébastien Bach et celui-ci de Frank Zappa, chargé d’une puissante et fantastique ironie, la distance est pour le moins cosmique, mais nous la franchissons allègrement ! Au fil de cet hyperespace, vous croiserez Alexandre Glazounov, qui nous offre l’unique chef-d’œuvre romantique pour saxophones ainsi que Will Gregory, dont la pièce fera « giguer » le saxo baryton. Deux compositeurs québécois font également partie de l’aventure, et partagent avec nous leurs univers musicaux fascinants. Attachez vos ceintures !

Passionné par la musique de son temps, le quatuor de saxophones Quasar se consacre à la création et à la promotion de la musique contemporaine. Musique instrumentale, improvisation, électronique, il est de toutes les aventures. Seul ou accompagné d’un orchestre symphonique, acoustique ou branché, Quasar offre au public une programmation unique et profondément originale. L’ensemble est lauréat de cinq prix OPUS décernés par le Conseil québécois de la musique, dont celui d’interprète de l’année. Quasar présente une série de concerts à Montréal et se produit régulièrement au Canada et à l’étranger.

Formé des quatre mêmes musiciens depuis sa fondation en 1994, Quasar a créé près d’une centaine d’œuvres couvrant de multiples domaines de création musicale. Véritable moteur de la création, le quatuor collabore étroitement avec les compositeurs favorisant la recherche, l’expérimentation et l’éclosion d’idées nouvelles. L’ensemble contribue ainsi d’une manière exceptionnelle à l’essor de la musique canadienne et compte également à son actif plusieurs créations d’œuvres étrangères.

Le quatuor s’est produit à travers le Canada, aux États-Unis ainsi que dans une dizaine de pays d’Europe. Quasar s’est également illustré à titre de soliste avec les orchestres symphoniques de Montréal, de Winnipeg et de Longueil. Le quatuor a suscité de nombreux projets de collaboration avec d’autres ensembles tels Totem Contemporain, Ensemble de la Société de musique contemporaine du Québec, Sixtrum, le quatuor Arte (Suisse) et l’ensemble vocal Viva Voce.

Quasar a enregistré de nombreuses œuvres pour le compte d’étiquettes telles ATMA et Ambiances Magnétiques. De plus, de nombreux concerts de Quasar ont été diffusés par Radio-Canada, CBC et différentes radios européennes.

L’entrée est libre.

Pour plus d’information :
506-858-4041
musique@umoncton.ca
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=20468
Agrandir l'image
Constance Gilman et Jean-Luc Bastarache
Constance Gilman et Jean-Luc Bastarache sont les athlètes de la semaine
Les athlètes d'athlétisme, Constance Gilman, de Brackley Beach, à l’Île-du-Prince-Édouard, et Jean-Luc Bastarache, de Truro, en Nouvelle-Écosse, sont les athlètes de la semaine Physiothérapie Sportmed du 19 au 25 février 2018. Ils ont été sélectionnés par le Service de l’activité physique et sportive du campus de Moncton de l’Université de Moncton.

Constance Gilman a remporté la médaille d’or au lancer du poids et l’argent au marteau lors des championnats d’athlétisme Subway de Sport universitaire de l’Atlantique tenus en fin de semaine. Elle a établi deux marques personnelles et a récolté 12 des 57 points de l’équipe. Elle est classée 15e d’U SPORTS au lancer du poids. Elle est étudiante au baccalauréat en kinésiologie.

Jean-Luc Bastarache s’est distingué en fin de semaine avec deux médailles d’argent, en prenant la deuxième position à l’heptathlon et au saut à la perche. Il a inscrit trois marques personnelles, un record de l’Université de Moncton et un de SUA au saut à la perche dans l’heptathlon. Il a accumulé 13 des 37 points de son équipe au classement final. Il est classé 9e d’U SPORTS à l’heptathlon. Il est étudiant au baccalauréat en génie civil.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=20455
Accueil  |  Urgence  |  Assistance technique © 2019, Université de Moncton. Tous droits réservés.