Vol. 48, no 03
28 septembre 2017
Le Rapport annuel 2016-2017 de l’Université de Moncton est en ligne
Le Rapport annuel 2016-2017 de l'Université de Moncton est maintenant disponible sur le Web. Le rapport souligne les réalisations en lien avec les chantiers du Plan stratégique que l’Université a menées à bien au cours de la dernière année. De plus, le rapport met en lumière cinq projets de taille réalisés par l’Université, ainsi que les multiples réalisations accomplies au sein de communauté universitaire, chacun faisant foi de la détermination, de l’imagination et du leadership qui animent nos trois campus.

Bonne lecture !
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19833
La professeure Sonia Blaney est lauréate du programme des Bourses canadiennes du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II
Sonia Blaney, professeure à l’École des sciences des aliments, de nutrition et d’études familiales de l’Université de Moncton, a obtenu une subvention de 346 065 $ du programme des Bourses canadiennes du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II pour son projet de recherche intitulé Développement des « leaders » pour une meilleure nutrition des filles et des femmes, un incontournable pour le mieux-être des populations d’Afrique de l’Ouest et Centrale.

Outre les universités de Dschang (Cameroun), de Kinshasa (République démocratique du Congo), Cheikh Anta Diop (Sénégal) et Laval (Canada), la mise en place de ce projet se fera aussi en collaboration avec d’autres partenaires locaux, tant des ministères que des organisations. Au total, dix chercheuses et chercheurs auront la chance de voir leur projet financé par ce programme.

En plus des activités de recherche, le programme appuie des activités d’engagement communautaire, de réseautage et de leadership qui seront réalisées par chacun des chercheurs. Enfin, à travers cet appui, le programme vise aussi le renforcement des capacités de leurs institutions respectives.

Le programme des Bourses canadiennes du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II vise à constituer un réseau dynamique de jeunes chefs de file et à engendrer des retombées durables au Canada et à l’étranger grâce à des échanges interculturels axés sur l’éducation internationale, la découverte, la recherche et l’acquisition d’expérience professionnelle.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19828
Agrandir l'image
Dans la rangée du haut, la photo nous fait voir, de gauche à droite, Kentaro Kotani, président de JES, Yushi Fujito, président d’IEA et Kazuo Aoki, ancien président de JES. La professeure Nancy Black est assise.
La professeure Nancy Black en visite en Asie
Le 17 août dernier, Nancy Black, professeure au Département de génie mécanique de la Faculté d’ingénierie de l’Université de Moncton, a visité des installations du College of Engineering à Seoul National University. Cette visite était organisée par Myung Hwan Yun, professeur au Département de génie industriel, spécialiste en conception d’interface personne-machine et vice-président et responsable de coopération internationale pour Ergonomics Society of Korea.

Lors de cette visite, Mme Black a exploré les laboratoires de conception ergonomique et rencontré les professeurs Ilkyeoung Moon, directeur du laboratoire de chaînes logistiques, et Woojin Chang, spécialiste de modèles stochastiques probabilistes.

Le 25 août, Mme Black s’est déplacée au Nihon University, à Tokyo, où elle a rencontré des collègues de Japan Ergonomics Society (JES). Cette visite était organisée par le professeur Takashi Toriizuka, représentant de JES à l’International Ergonomics Association (IEA) et professeur au Département de design conceptuel à la Faculté de technologie industrielle à Nihon University. Étaient aussi présents Kentaro Kotani, responsable du comité international et professeur de génie mécanique à Kansai University (Osaka), Yoshinori Horie, professeur émérite à Nihon University (Département de génie industriel et gestion, Faculté de technologie industrielle) et ancien président de JES, ainsi que Yushi Fujito, président de l’IEA.

Après ces deux visites, Mme Black est allée à Singapore University of Social Sciences, où elle a été conférencière invitée au Symposium pour célébrer le 30e anniversaire du Human Factors and Ergonomics Society of Singapore. Sa présentation portait sur l’évolution des stations de travail et des systèmes de soutien posturaux, dits « ergonomiques ». Elle y était l’une des 14 expertes et experts du monde entier.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19829
Université, Femmes et Égalité, un colloque international à l’Université de Moncton
Le colloque international Université, Femmes et Égalité se tiendra les 28 et 29 septembre à l’Université de Moncton, campus de Moncton.

Ce colloque réunira une vingtaine de participantes et participants dont une quinzaine de femmes cadres supérieures d’universités de 10 pays de la Francophonie. Le Réseau Francophone des Femmes Responsables dans l’Enseignement Supérieur et la Recherche (RESUFF), créé par l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) en octobre 2015, a choisi de tenir son premier colloque au Canada, et plus précisément au Nouveau-Brunswick, où des efforts concrets sont déployés pour faire avancer la parité homme-femme.

Le colloque débutera, le matin du 28 septembre, avec une conférence inaugurale intitulée L’égalité encore et toujours en chantier prononcée par Brigitte Mantilleri, directrice du Service Égalité de l’Université Lausanne, en Suisse. En après-midi, Nelly Dennene, directrice générale du Regroupement féministe du Nouveau-Brunswick, invitée spéciale au colloque, prononcera une conférence intitulée Pensées rebelles sur la participation des femmes aux postes décisionnels : une approche féministe. De plus, dans le cadre du colloque, il y aura, le matin du 29 septembre, une communication intitulée Le diable se cache dans les détails – ou comment débusquer les effets discriminatoires de pratique apparemment neutres et légitimes par Hélène Lee-Gosselin, directrice de l’Institut Femmes, Sociétés, Égalité et Équité de l’Université Laval, ainsi qu’une présentation de Papi Patrõn Costa, du Pérou, qui parlera de l’expérience de l’Observatoire du leadership féminin dans les institutions d’enseignement supérieur des Amériques.

Le colloque se déroulera le jeudi 28 septembre et vendredi 29 septembre, de 9 h à 17 h 30, au local 157 du pavillon Léopold-Taillon. Au programme, quinze conférencières de 10 pays, soit le Liban, la Roumanie, la France et les Antilles, la Suisse, le Pérou, l’Algérie, la Tunisie, la Côte d’Ivoire, le Madagascar et le Canada, présenteront des communications portant sur divers enjeux relatifs à la place des femmes dans la haute administration des universités. Les conférencières d’ici et d’ailleurs aborderont les défis et obstacles auxquels les femmes universitaires font face pour accéder aux postes de direction.

Toutes les activités du colloque sont ouvertes au grand public.

Le programme complet se trouve en pièce jointe.

L’entrée est libre.

Pour plus d’information, prière de communiquer avec Marie-Linda Lord, professeure titulaire au Département d’Information-communication, vice-présidente du RESUFF et organisatrice du colloque, par téléphone au (506) 858-4426 ou par courriel à l’adresse marie-linda.lord@umoncton.ca.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19826
Tenue du Symposium diversité et inclusion en ingénierie
Le vendredi 22 septembre, l’honorable Jocelyne Roy Vienneau, lieutenante-gouverneure du Nouveau-Brunswick, était de passage au campus de Moncton afin d’assister au Symposium diversité et inclusion en ingénierie dans le cadre de la Semaine de la culture scientifique.

Compte tenu de la sous-représentation des femmes en ingénierie, la Faculté d’ingénierie de l’Université de Moncton s’engage à appuyer et à créer des initiatives en matière de composition féminine dans l’exercice de la profession par l’entremise de son programme de sensibilisation et de promotion de la diversité en ingénierie. Le Symposium a souligné les découvertes et les réalisations des femmes francophones en ingénierie au Nouveau-Brunswick par l’entremise d’ateliers interactifs, de tables rondes et de conférences de femmes occupant des postes de leadership en ingénierie.

Ainsi, en créant des occasions de mentorat et d’entraide, les participantes et participants du Symposium ont été amenés à profiter pleinement de la remarquable profession d’ingénieur.

Plus de 85 participantes et participants ont assisté à l’événement, dont des ingénieures et ingénieurs professionnels, des étudiantes et étudiants en génie, des professeures et professeurs de la Faculté, des filles de la 11e et de la 12e année et des intervenantes et intervenants en milieu scolaire du District scolaire francophone Sud.

La photo nous fait voir, de gauche à droite, Natalie Cormier, agente de sensibilisation de la Faculté d’ingénierie et coordonnatrice du Symposium ; Gilles C. Roy, doyen de la Faculté d’ingénierie ; l’honorable Jocelyne Roy Vienneau, lieutenante-gouverneure du Nouveau-Brunswick ; André Samson, vice-recteur à l’enseignement et à la recherche ; Raymond Théberge, recteur et vice-chancelier ; Gabriel Cormier, vice-doyen de la Faculté d’ingénierie ; Fatouma Bagnan, participante au Symposium, ingénieure chez Énergie NB et diplômée de la Faculté d’ingénierie, programme de génie électrique (2007) ; Catherine Ouellet, participante au Symposium et étudiante à la Faculté d’ingénierie en 4e année du programme de génie civil ; et Chloé McFadden, participante au Symposium et élève du secondaire en 12e année à l’école Louis-J.-Robichaud de Shédiac.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19821
Tenue du colloque Minorisation linguistique et inégalités sociales
Pour souligner ses 30 ans, le Centre de recherche en linguistique appliquée (CRLA) de l’Université de Moncton organise un colloque intitulé Minorisation linguistique et inégalités sociales du 4 au 7 octobre.

Les conférencières et conférenciers invités sont Annette Boudreau, de l’Université de Moncton; Geneviève Bernard, de l’Université du Québec à Trois-Rivières; Claudine Moïse, de l’Université Grenoble Alpes; et Philippe Hambye, de l’Université Catholique de Louvain-La-Neuve.

À noter que le 4 octobre, le CRLA fera le lancement d’un fascicule qui souligne son 30e anniversaire au bar Le Coude, situé au Centre étudiant du campus de Moncton.

La programmation complète du colloque est disponible en ligne.

Pour de plus amples renseignements, prière de consulter le site Web du colloque.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19824
Tenue du colloque international bilingue La traduction transculturelle et interlinguistique : s’y perdre et s’y retrouver/Lost and Found in Transcultural and Interlinguistic Translation
Le colloque international bilingue La traduction transculturelle et interlinguistique : s’y perdre et s’y retrouver/Lost and Found in Transcultural and Interlinguistic Translation, se tiendra au campus de Moncton de l’Université de Moncton du 2 au 4 novembre 2017.

Organisé dans le cadre des festivités qui marqueront le 150e anniversaire de la création de la fédération canadienne (1867), ce colloque pluridisciplinaire, s’intéressant au Canada d’abord en tant que terre d’accueil peuplée par les Premières Nations, se penchera sur les questions de colonisation, d’(im)migration et d’identité, et explorera notamment les phénomènes du transculturalisme et de l’interlinguisme, deux enjeux qui découlent directement de l’expérience migrante.

En plus de regrouper des intervenantes et intervenants issus de pays et de disciplines variés, le colloque accueillera aussi une conférencière et un conférencier invités, à savoir Sherry Simon (Université Concordia) et Michael Cronin (Trinity College, Dublin). S’y ajoute l’écrivaine et peintre innue Joséphine Bacon qui interviendra lors d’une table ronde sur les langues et identités autochtones et qui participera à la soirée littéraire du 3 novembre.

Pour plus d’informations sur le colloque, veuillez communiquer avec Michel Mallet par courriel à l’adresse michel.mallet@umoncton.ca ou avec Denise Merkle à l’adresse denise.merkle@umoncton.ca, ou consulter le site Web site Web du colloque.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19825
Souper de reconnaissance pour les retraitées et retraités
Le 21 septembre dernier, à l’hôtel Wingate de Dieppe, l’Université de Moncton a tenu sa traditionnelle soirée de reconnaissance pour les employées et employés qui ont pris leur retraite au cours de la dernière année.

La photo nous fait voir de nouvelles retraitées et de nouveaux retraités, en compagnie de membres de l’Équipe de direction de l’Université de Moncton.

De gauche à droite, on peut voir Edgar Robichaud, vice-recteur à l’administration et aux ressources humaines ; Wilkie Darismé, professeur à l’École de travail social ; Georges Bourgeois, administrateur des bases de données de la DGT ; Linda M. Leblanc, commis-comptable de la Librairie acadienne ; Réjean Kenny, spécialiste-service à la clientèle de la DGT ; Dianne Leblanc, secrétaire au Département d’histoire et de géographie ; Chadia Moghrabi, professeure au Département d’informatique ; André Samson, vice-recteur à l’enseignement et à la recherche ; Linda Lequin, professeure au Département d’études françaises ; Nora Boudreau, secrétaire au Département de chimie et biochimie ; Raymond Théberge, recteur et vice-chancelier ; Nicole Cormier, secrétaire de direction du Service des communications, des affaires publiques et du marketing ; Lucille Léger, secrétaire administrative au Décanat de la Faculté des arts et des sciences sociales ; et Lucille Allen, adjointe administrative au Décanat de la Faculté des sciences de l’éducation.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19819
Colloque sous le thème L’histoire des familles acadiennes des régions hôtesses du Congrès mondial acadien 2019
La Fédération des associations de familles acadiennes offrira, sous la direction de Stephen A. White, généalogiste au Centre d’études acadiennes Anselme-Chiasson de l’Université de Moncton, un colloque sous le thème L’histoire des familles acadiennes des régions hôtesses du Congrès mondial acadien 2019. Le colloque aura lieu le samedi 28 octobre 2017, de 9 h à 16 h 30, au pavillon Adrien-J.-Cormier de l’Université de Moncton. Le colloque comportera deux conférences, trois sessions d’information et un atelier interactif.

Première conférence
La conférence sera offerte par le généalogiste Stephen White, auteur du Dictionnaire généalogique des familles acadiennes, œuvre qui fait partie de la collection du Centre d’études acadiennes de l’Université de Moncton depuis 42 ans. M. White fait des recherches généalogiques depuis plus de cinquante ans. Il abordera l’histoire des familles acadiennes de l’Île-du-Prince-Édouard.

Deuxième conférence
L’historien bien connu Ronnie-Gilles LeBlanc, originaire de Cap-Pelé, a consacré plus d’une vingtaine d’années aux archives privées du Centre d’études acadiennes de l’Université de Moncton, en plus d’être rédacteur des Cahiers de la Société historique acadienne. Il parlera de nouveaux documents qui décrivent l’histoire des familles acadiennes du Nouveau-Brunswick.

Sessions d’information

Congrès mondial acadien 2019
Des représentantes et représentants du comité organisateur du Congrès mondial acadien 2019 décriront les progrès réalisés dans la planification du Congrès, en mettant l’accent sur les activités qui concernent les familles acadiennes.

Guide du patrimoine historique
On y décrira le progrès réalisé dans la création d’un guide comprenant des cartes accompagnées d’un livret descriptif du patrimoine historique acadien indiquant les établissements acadiens datant d’avant la Déportation et d’autres lieux historiques acadiens. La région géographique englobera les territoires qui longent la rivière Petitcodiac, la rivière Memramcook et la rivière Chipoudy ainsi que les établissements acadiens de Beaubassin et de Beauséjour.

Fouilles archéologiques à Beaubassin
Des représentantes et représentants de Parcs Canada y aborderont les fouilles archéologiques qui ont eu lieu dans l’ancien établissement de Beaubassin.

Atelier interactif
Connaissez-vous bien votre famille ?

Les participantes et participants des diverses familles seront invités à identifier leur premier ancêtre ainsi que les deux ou trois générations subséquentes.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19822
Concert de guitares romantiques avec le Trio Folia
Le Département de musique de l’Université de Moncton recevra le Trio Folia pour le concert « Guitaromanie ! » le samedi 30 septembre, à 19 h. De plus, une classe de maître sera ouverte au public le dimanche 1er octobre, à 13 h. Les deux activités se dérouleront à la salle Neil-Michaud, située au pavillon des Beaux-Arts du campus de Moncton.

Avec « Guitaromanie ! », le Trio Folia fera voyager le public dans le temps. Isabelle Héroux, Madeleine Owen et Pascal Valois font renaître la magie et la spontanéité du répertoire romantique grâce à la pratique de l’improvisation et de l’ornementation romantique, ainsi que par l’utilisation de guitares d’époque.

L’entrée est libre.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=19823
Accueil  |  Urgence  |  Assistance technique © 2019, Université de Moncton. Tous droits réservés.