Vol. 41, no 19
03 mars 2011
Agrandir l'image
La photo nous fait voir, de gauche à droite, Robert Grégoire, coordonnateur de projets pédagogiques et responsable du développement d’affaire, Technologies de l’apprentissage de l’Université de Moncton; Murielle Rioux-Poirier, productrice au studio Acadie de l’Office national du film; André Lee, directeur de la Direction générale des technologies de l’Université de Moncton; le sénateur Percy Mockler présent au nom de l’honorable James Moore, ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles; et Nassir El-Jabi, vice-recteur à l’administration et aux ressources humaines de l’Université de Moncton.
Le gouvernement du Canada apporte son soutien au projet « Parlez-vous encore français? » de l’Université de Moncton
L’Université de Moncton peut compter sur le soutien du gouvernement du Canada alors qu’elle se prépare à lancer son site Web « Parlez-vous encore français? »

Le financement de 477 200 $ de ce projet unique accordé dans le cadre du Fonds interactif du Canada du ministère du Patrimoine canadien a été annoncé le 25 février par Percy Mockler, sénateur du Nouveau-Brunswick, au nom de James Moore, ministre du Patrimoine canadien et des Langues officielles, lors d’une conférence de presse au Campus de Moncton.

Ces fonds aideront l’Université de Moncton à créer ce site Web interactif qui offrira un portail aux Canadiens et Canadiennes désireux de découvrir et visiter des expositions virtuelles portant sur la langue et la culture du Canada français, en plus de permettre aux utilisateurs de contribuer à la production du contenu.

« Notre gouvernement est heureux de participer à ce projet novateur qui mettra à la disposition de tous les Canadiens et Canadiennes un espace interactif où ils pourront expérimenter, s’exprimer et partager leur culture, a mentionné le ministre Moore. C’est justement ce que fait le site « Parlez-vous encore français? » en servant de portail pour obtenir des renseignements portant sur le patrimoine linguistique de la communauté canadienne-française. »

« Parlez-vous encore français? permettra aux Canadiens et Canadiennes d’avoir accès à la culture canadienne-française et de contribuer à son développement continu, a ajouté le sénateur Mockler. Le gouvernement du Canada est heureux de soutenir des projets leur permettant d’accéder à leur riche patrimoine culturel et artistique, où et quand ils le veulent. »

« Je me réjouis de l’engagement que manifeste le gouvernement du Canada en ce qui a trait à la langue française et à sa diffusion en ligne, a déclaré le recteur, Yvon Fontaine. Ce projet de valorisation du patrimoine lexical français sera réalisé par notre Groupe des technologies de l’apprentissage avec nos partenaires de l’Office national du film du Canada. Il s’adresse particulièrement aux jeunes sur qui nous comptons pour interpeller leur entourage ainsi que les francophones du pays pour leur faire découvrir les variations linguistiques et la richesse de leur langue. »

Ce Fonds interactif du Canada a pour objectif d’appuyer la création en ligne d’applications et de contenu culturels interactifs canadiens élaborés par les communautés de langue officielle en situation minoritaire, les organismes autochtones et ethnoculturels et d’autres organismes culturels sans but lucratif. Il vise également à soutenir des projets qui mettent en valeur les applications et le contenu culturels interactifs numériques et qui les présentent de façon originale et créative au moyen des technologies et plateformes les plus récentes.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=8509
Les enjeux et les défis des centres scolaires communautaires
La 5e journée de réflexion du Conseil pour l’aménagement du français au Nouveau-Brunswick (CAFNB) aura lieu le vendredi 18 mars au Carrefour Beausoleil de Miramichi.

Cette année, les discussions graviteront autour du thème « L’aménagement du français au Nouveau-Brunswick : articuler défis et situations » et porteront largement sur les enjeux et les défis des centres scolaires communautaires francophones de la province.

Les communautés francophones de Miramichi, Fredericton et Saint-Jean vivent des situations uniques. Elles doivent constamment développer des outils leur permettant d’assurer la vitalité du français au sein des centres scolaires communautaires, mais aussi ailleurs dans la communauté. Les questions sont nombreuses. Comment favoriser la participation de la population francophone aux activités de la communauté? Comment accroître la présence du français à l’extérieur des centres scolaires communautaires? Comment encourager la pratique du français dans les différentes situations de communication? Les responsables du CAFNB profiteront aussi de cette journée de réflexion pour faire le bilan des différentes activités menées à ce jour ainsi que pour fixer les priorités pour la prochaine année.

Toute personne désirant participer à cette 5e journée de réflexion du CAFNB est priée de s’inscrire avant le 11 mars en communiquant avec le Centre de recherche en linguistique appliquée par courriel au crla@umoncton.ca ou par téléphone au (506) 858-4057. L’activité est sans frais ainsi que le repas du midi.

Renseignements : Lise Landry, au 858-4057, crla@umoncton.ca
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=8484
Agrandir l'image
La photo nous fait voir, de gauche à droite, la juge Jolène Richard, de la Cour provinciale du Nouveau-Brunswick; David Cormier, de Moncton; la juge Brigitte Robichaud, de la Cour du Banc de la Reine du Nouveau-Brunswick; Ludmilla Jarda d’Ottawa; et la juge Yvette Finn, de la Cour provinciale du Nouveau-Brunswick.
David Cormier et Ludmilla Jarda remportent le Trophée Pierre-Amand-Landry 2011
David Cormier, de Moncton, et Ludmilla Jarda, d’Ottawa, ont remporté le trophée lors du tribunal-école Pierre-Amand-Landry qui a eu lieu à la Faculté de droit de l’Université de Moncton. Ils faisaient partie de l’équipe composée de trois étudiants et d’une étudiante qui ont participé à ce concours annuel qui remonte à 1980 et qui est réservé aux quatre meilleurs plaideurs et plaideuses à la Faculté de droit.

Le choix des deux meilleurs avocats plaidants, les récipiendaires du trophée P.-A.-Landry, est fait par les membres de la magistrature du Nouveau-Brunswick qui ont présidé la séance du tribunal-école. Cette année, la cour était composée de Mme la juge Brigitte Robichaud, de la Cour du Banc de la Reine du Nouveau-Brunswick, et Mmes les juges Yvette Finn et Jolène Richard, de la Cour provinciale du Nouveau-Brunswick.



Le trophée Pierre-Amand-Landry a été créé à la mémoire du premier Acadien à devenir avocat au Nouveau-Brunswick, juge de la Cour du comté du Nouveau-Brunswick et juge en chef de la Cour Suprême du Nouveau-Brunswick.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=8516
Le Vice-rectorat à l'enseignement et à la recherche sollicite des candidatures pour le Prix d’excellence en enseignement
Dans un souci de valorisation et de reconnaissance du volet enseignement, l'Université de Moncton désire remettre un prix d'excellence à un membre permanent de son corps professoral d'un des trois campus qui s'est distingué grâce à un rendement exceptionnel en enseignement. Ce prix est décerné à la cérémonie de remise des diplômes du printemps en mai au campus où enseigne la personne récipiendaire.

Accompagné d'un certificat de reconnaissance et d'une bourse de 1 000 $, laquelle somme peut notamment être utilisée pour payer des frais de participation à des congrès ou colloques ou encore pour l'achat ou le développement de matériel didactique et informatique. Elle pourrait aussi servir à financer d'autres activités reliées à l'enseignement. La personne choisie est invitée à faire une présentation sur un sujet de son choix à la communauté universitaire au cours de l’année qui suit l’obtention du prix.

Pour être admissible, la personne doit avoir sa permanence, enseigner à l'Université depuis plus de cinq ans et n'avoir jamais reçu ce prix. Elle doit être reconnue pour la qualité et l'impact de son enseignement auprès des étudiantes et étudiants, faire preuve de qualités relationnelles exceptionnelles dans ses activités d'enseignement et d'encadrement, être reconnue par ses collègues pour ses qualités exceptionnelles en enseignement, s'exprimer adéquatement dans la langue française, être capable de susciter une réflexion intellectuelle d'importance chez ses étudiantes et étudiants, démontrer sa capacité de mise à jour constante dans son domaine d'enseignement, faire preuve d’un souci d'innovation dans ses méthodes pédagogiques et démontrer qu'elle peut intégrer la recherche à son enseignement.

Elle doit aussi avoir participé pendant plusieurs années à la conception de cours, à la création et à l'élaboration de programmes d'études ou de nouvelles méthodes pédagogiques, au rayonnement de son programme, de son unité académique ou de l'Université de Moncton.

Le choix du candidat ou de la candidate est fait par un Comité de sélection composé de représentants du corps professoral, du corps étudiant, de la RDD et de la RVD et présidé par le vice-recteur adjoint à l’enseignement.

Les candidatures sont préparées et proposées par les unités académiques (facultés/écoles/départements/secteurs). Elles doivent être soumises par l'instance qui propose la candidature au plus tard le mardi 31 mars au Bureau du VRAE, pièce 207 du pavillon Léopold-Taillon.

Renseignements : 858-4137.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=8517
Agrandir l'image
La photo nous fait voir, de gauche à droite, Francis LeBlanc, doyen de la Faculté des sciences; Travis Melanson, maître de cérémonie; Lynn Courteau, présidente du comité organisateur; Maxime Boudreau, récipiendaire du prix d’excellence de la Faculté des sciences; Victor LeBlanc, ancien de l’année; Allison MacKay, maîtresse de cérémonie; et Neil Boucher, vice-recteur à l’enseignement et à la recherche.
Ancien de l'année à la Faculté des sciences
La Faculté des sciences a rendu hommage à son ancien de l’année, Victor LeBlanc, professeur à l’Université d’Ottawa, lors de son banquet annuel qui a réuni quelque 145 personnes à l’hôtel Crowne Plaza à Moncton. Organisé par le conseil étudiant, cette rencontre a pour objet de réunir étudiants et étudiantes, membres du personnel de la Faculté et personnes invitées dans un environnement convivial, en plus de souligner les faits saillants de l’année universitaire et de décerner des prix à des étudiants et étudiantes qui se sont distingués grâce à leur rendement académique et leur implication dans le milieu.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=8518
Fin de la campagne « Moi, j’embarque ! »
La campagne auprès du personnel « Moi, j’embarque ! », qui a été lancée le 15 novembre dernier, prendra fin demain.

La générosité de ceux et celles qui ont fait un don dans le cadre de cette campagne est à souligner. Merci aux membres du personnel du Campus de Moncton pour avoir participé de façon importante. Les étudiants et étudiantes ainsi que les facultés vous en sont très reconnaissants.

Il est important de rappeler que beaucoup de souscripteurs à la campagne ont décidé de s’engager sur une période indéterminée. Ces gestes sont très appréciés par toute la communauté universitaire.

Plus de 60 pour cent des membres du personnel qui ont choisi de faire un don ont opté pour le Fonds de bourses du personnel du Campus de Moncton. Un fonds qui depuis 1987 a offert plus de 650 000 $ en bourses à plus de 540 étudiantes et étudiants. Les autres donateurs et donatrices ont choisi de faire un don aux diverses facultés de notre établissement. Un geste tout aussi important et tout aussi apprécié.

Si la campagne a réussi à sensibiliser le personnel à l’importance de faire un don, il est important de rappeler que les dons sont acceptés en tout temps. Il y a plusieurs façons de participer, que ce soit par des retenues sur le salaire au don planifié ou testamentaire, et le personnel du Bureau du développement universitaire est toujours à votre disposition pour discuter de ces différentes options.

Vous pouvez communiquer avec le Bureau du développement universitaire au 858-4130 ou par courriel à l’adresse developpement@umoncton.ca.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=8520
Yves de Champlain lance son livre intitulé «Agir dans l'incrédulité»
Yves de Champlain, professeur d’éducation au Campus de Shippagan, a procédé au lancement de son livre, intitulé « Agir dans l’incrédulité», lors de la première Journée de la recherche qui a eu lieu le 25 février au Campus de Shippagan.

L’une des principales hypothèses de travail de sa recherche est que tout apprentissage significatif entraîne des changements chez l'apprenant et que tout changement implique des résistances.

« Or, explique l’auteur, si on convient généralement que l'enseignant se trouve lui-même continuellement en situation d'apprentissage, on sous-estime presque à coup sûr l'importance des résistances, liées à ses propres apprentissages, que l'enseignant rencontre à l'intérieur de sa pratique. Ces apprentissages de l'enseignant sont d'ailleurs rarement conscientisés et constituent pourtant une clé de voute de son développement professionnel. »

Publié aux Éditions universitaires européennes, cet ouvrage est le témoignage d'un enseignant en musique au primaire qui tente d'investir ses chemins intérieurs de manière à inventer un lieu qui soit réellement pédagogique pour lui et ses élèves, c'est-à-dire un lieu d'accompagnement mutuel des résistances.

Cette démarche s'appuie sur la présence comme attitude aidant à mieux comprendre de quoi sont faits ces chemins intérieurs, comment ils fonctionnent et ce qu'ils peuvent nous apprendre, le tout dans l'optique d'un équilibre entre l'investissement intérieur et extérieur de l'enseignant.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=8519
ACP : conférence du professeur Adrian Lupascu

Dans le cadre de la tournée de conférenciers de l'Association canadienne des physiciens et des physiciennes (ACP), le Département de physique et d’astronomie vous invite à assister à une conférence prononcée en anglais par le professeur Adrian Lupascu, de l'University of Waterloo, intitulée « Quantum Electrical Circuits », le mercredi 16 mars à 9 heures dans le local A-232 du pavillon Jeanne-de-Valois au Campus de Moncton. Bienvenue à tous et à toutes.

Renseignements : Jean Desforges, au 858-4254.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=8521
L’environnement et les changements climatiques
L’Université du 3e âge et l’Éducation permanente de l’Université de Moncton invitent le grand public à assister à une rencontre en deux volets portant sur l’environnement et les changements climatiques en compagnie du professeur Omer Chouinard, les mercredis 17 et 24 mars de 19 heures à 21 heures dans le local 136 du pavillon Léopold-Taillon au Campus de Moncton.

Le coût est de 20 $ et vous devez vous inscrire en appelant au 858-4410.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=8523
Rémi Boudreau est lauréat du prix Entrepreneur étudiant de l’année au Nouveau-Brunswick
Rémi Boudreau, de Saint-Antoine, étudiant à temps complet au baccalauréat en administration des affaires à l’Université de Moncton, a reçu le prix Entrepreneur étudiant de l’année pour le Nouveau-Brunswick lors du Concours national d’entreprenariat étudiant parrainé par la banque CIBC.

Propriétaire de son entreprise, le magicien-illusionniste âgé de 21 ans passe donc à la deuxième ronde du concours qui aura lieu le 11 mars à Halifax et qui permettra de sélectionner deux personnes lauréates sur la scène atlantique. Puis, la gagnante ou le gagnant national recevra la somme de 10 000 dollars et représentera le Canada au concours international.

« Ce premier prix au niveau provincial représente pour moi le fruit d’un long cheminement et la suite d’une belle aventure comme magicien-illusionniste, j’en suis convaincu, souligne M. Boudreau avec enthousiasme. De plus, je tiens à partager cet honneur avec toutes les personnes qui m’ont appuyé dans la poursuite de mon rêve. »

Dès l'âge de 10 ans, Rémi avait un rêve qui l'appelait et le dirigeait vers le monde merveilleux de la magie. Trois ans plus tard, il décide de poursuivre ce rêve et s'applique à le réaliser.

Ce qui a d'abord commencé par une passion s'est tranquillement transformé en entreprise qui offre maintenant une centaine de spectacles de magie par année. Parsemés d'humour, les spectacles sont présentés lors de toutes sortes d'événements comme des festivals, des assemblées corporatives et des rencontres sociales. Magicien aux mille et un tours, Rémi s'assure toujours d'établir un lien privilégié avec ses spectatrices et spectateurs et s’efforce d’adapter sa présentation à son public.

Rémi s'est notamment produit au Relais pour la vie et pour un public étudiant au Collège communautaire du Nouveau-Brunswick à Dieppe. Il s'est produit aux Iles-de-la-Madeleine devant une foule de plus de 560 personnes. Il a aussi participé au spectacle de Noël de Hert LeBlanc au Théâtre Capitol de Moncton auquel 850 personnes ont assisté.

Également lauréat d'un prix en entreprenariat jeunesse d’Entreprise Kent et nommé artiste de l’année à l’École secondaire Clément-Cormier de Bouctouche en 2007, Rémi a tout ce qu'il faut pour faire vivre à son public une expérience inoubliable.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=8522
Avez-vous votre passeport podomètre?
Voulez-vous participer au deuxième Triathlon du Mieux-être ? Êtes-vous prêts à vous engager à marcher ou à courir l’équivalent de 8 000 à 10 000 pas par jour?

Puisque le dernier triathlon avec podomètre a connu un énorme succès, le Comité de mieux-être universitaire organise à nouveau l’activité « en mouvement » d’une durée de 12 semaines (mars à juin). Chaque trajet du triathlon dure quatre semaines et on souhaite avoir 20 équipes composées de dix membres du personnel (au moins une équipe par édifice). Chaque équipe identifiera un ou une capitaine qui inscrira les pas faits par l’équipe à chaque trajet.

Un podomètre sera fourni au besoin ainsi que des renseignements en guise de préparation pour cette nouvelle aventure. Des prix de participation seront présentés à la fin du triathlon lors de la cérémonie de clôture. Nouveauté cette année, il y a l’offre de trois sessions éducatives (une session par trajet). Afin d’inscrire votre équipe ou pour savoir comment s’inscrire à une équipe, joindre Suzanne Harrison par courriel à suzanne.harrison@umoncton.ca au plus tard le 10 mars. Premiers arrivés, premiers servis!
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=8524
Banquet annuel de la Faculté d’ingénierie
Le banquet annuel de la Faculté d’ingénierie aura lieu le vendredi 18 mars à compter de 18 heures à l’hôtel Ramada du Palais Crystal, à Dieppe.

Cet événement permettra de regrouper les étudiants et étudiantes, les membres du corps professoral et du personnel avec les anciens et anciennes de la Faculté, les gens de la communauté universitaire et de l’industrie.

Cette année, le conférencier d’honneur sera Bruno Lagacé, président de Sparta Innovations Inc., qui partagera son expérience professionnelle avec les futurs ingénieurs et ingénieures.

Lors de cette soirée, la Faculté remettra des prix aux étudiants et étudiantes qui se sont distingués et rendra hommage à son ancien ou ancienne de l’année. L’Association des étudiantes et étudiants de génie (AEEGUM) remettra également des prix de reconnaissance. Le tout se terminera avec la partie divertissante de la soirée organisée par les finissants et finissantes.

Les billets, 30 $ pour les étudiants et 40 $ pour les autres, seront disponibles auprès du conseil étudiant et du secrétariat de la Faculté d’ingénierie du 1er au 15 mars.

Renseignements : 858-4300.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=8497
Agrandir l'image
La photo nous fait voir, de gauche à droite, le professeur Egbert McGraw, directeur du CCI; Fatoumata Oularé, étudiante; Christopher Braeuel, conférencier; et Gaston LeBlanc, doyen de la Faculté d’administration.
L'engagement du gouvernement canadien en Afghanistan
À l’invitation du Centre de commercialisation internationale (CCI) de la Faculté d’administration de l’Université de Moncton, Christopher Braeuel, officier senior à l’Agence canadienne de développement international (ACDI), a prononcé une conférence au Campus de Moncton, intitulée «Développement et reconstruction en Afghanistan : la contribution du Canada». M. Braeuel a passé une année à titre de premier secrétaire à l’ambassade canadienne à Kaboul en Afghanistan, et a travaillé en collaboration avec le ministère afghan de l’Éducation et d’autres partenaires internationaux pour le développement d’écoles et du système d’éducation dans ce pays.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=8500
Dévoilement d’une nouvelle œuvre de Raymonde Fortin au Théâtre Capitol
Une nouvelle œuvre de l’artiste Raymonde Fortin, bachelière en arts visuels de l’Université de Moncton, sera dévoilée au Théâtre Capitol le mardi 1er mars. L’œuvre, intitulée « En trois actes », sera installée au-dessus de l’escalier principal du hall d’entrée Irving pour deux ans.

Le vernissage de l’exposition de l’artiste Dave Skyrie aura également lieu à compter de 17 heures.

Originaire de la Gaspésie, Raymonde Fortin habite et travaille à Moncton depuis 1984. Elle a présenté une dizaine d’expositions en solo et elle a participé à plus d’une quinzaine d’expositions collectives et événements artistiques depuis 2004. Ses expositions de 2006 et 2007 lui ont valu le prix Éloizes pour artiste de l’année en arts visuels.

Récipiendaire du premier prix BMO Financial Group’s 1st Art Work pour le Nouveau-Brunswick en 2007 et du Prix en arts visuels de la francophonie du Festival des arts visuels en Atlantique en 2005, Mme Fortin a aussi reçu deux subventions à la création du Conseil des arts du Nouveau-Brunswick/ArtsNB.

Parallèlement à sa carrière, elle s’implique activement dans le milieu des arts et dans sa communauté. Membre de l’Association acadienne des artistes professionnels du Nouveau-Brunswick, elle a siégé au conseil d’administration de 2005 à 2010. Elle a aussi été membre du conseil de la Galerie Sans Nom de 2004 à 2008. Deux collaborations avec la troupe de théâtre expérimental Moncton Sable et deux résidences en milieu scolaire enrichissent ses expériences artistiques. Elle est présentement en résidence d’artiste au Centre des arts et de la culture de Dieppe. Son atelier de peinture situé au centreville de Moncton est ouvert au public sur rendez-vous.

L’œuvre « En trois actes » (72 pouces sur 72 pouces) a été créée à l’automne 2010 avec médiums mixtes sur toile. L’artiste explique l’œuvre comme suit : « Telle une action soudaine, un geste improvisé surgissant de nulle part, fruit d’une réflexion spontanée et de répétitions énergisantes, « En trois actes » cherche à placer l’essentiel à l’avant-scène, sous les feux du plateau. La peinture n’est qu’illusion; il suffit d’une diagonale, d’une tonalité pour suggérer espace optique et profondeur. »

L’exposition « Relative », de Dave Skyrie, sera en montre à la Galerie d’art du Théâtre Capitol jusqu’au 29 avril. L’entrée est libre.

Renseignements : 383-6711 ou 859-0918.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=8493
Agrandir l'image
La photo nous fait voir le groupe en compagnie de Kelon Jones, étudiant du Campus d’Edmundston originaire de Trinité-et-Tobago (deuxième à partir de la droite), et de Karine Croteau, agente de projet de développement en recrutement (à l’extrême droite).
Visite d'étudiants internationaux au Campus d'Edmundston
Une trentaine d’étudiantes et étudiants internationaux et d’accompagnateurs de Mount Allison University à Sackville se sont familiarisés pendant deux jours avec les activités hivernales du nord-ouest du Nouveau-Brunswick. Avant de retourner dans le sud-est de la province, ils ont fait un arrêt au Campus d’Edmundston pour visiter les nouveaux espaces ultramodernes, dont la bibliothèque Rhéa-Larose.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=8494
Du nouveau au Conseil de la langue française
Les membres du Conseil de la langue française annoncent la mise en ligne de leur nouveau site Web à l’adresse Internet ci-dessous.

Sur ce site, en plus de l’énoncé du mandat du Conseil et de la politique linguistique, les membres de la communauté universitaire trouveront un document important à inclure dans les plans de cours : il s’agit des normes linguistiques applicables pour l’ensemble des cours. En outre, les personnes qui désirent améliorer leur langue écrite trouveront des références intéressantes à cette adresse : http://www.umoncton.ca/clf/node/5.

Le Conseil a également mis en ligne des explications visuelles (diaporamas PowerPoint) ou audiovisuelles (diaporamas PowerPoint commentés par Sylvie Blain) des 14 règles de l’orthographe rectifiée : http://www.umoncton.ca/clf/node/14. Il est important de savoir que les membres du personnel académique ne peuvent pas pénaliser les étudiantes et étudiants qui utilisent les graphies rectifiées dans leurs travaux même si on trouve un mélange des deux types d’orthographes dans un même document.

Une membre du Conseil a publié un article dans le volume 16, numéro 2 de la revue Correspondance. Cet article est intitulé « L'enseignement du français à l'Université de Moncton : une formation axée sur les genres de l'écrit et de l'oral ». La professeure Marie-Élaine Lebel, du Campus d’Edmundston, y discute des changements apportés à la formation linguistique de notre Université. Vous trouverez le lien de l’article à cette adresse http://www.umoncton.ca/clf/node/3.

D’autres nouveautés sont à venir au Conseil de la langue française. Les membres vous invitent à communiquer avec eux à leur nouvelle adresse courriel clf@moncton.ca relativement à l’application de la politique linguistique aux trois campus.
Pour plus de renseignements, cliquez sur ce lien.

Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=8490
Le Projet-impôt aura lieu pendant trois jours consécutifs en mars
Pendant trois jours consécutifs en mars, des étudiants et étudiantes de troisième et quatrième années de la Faculté d’administration de l’Université de Moncton rempliront sans frais des déclarations de revenus qui sont inférieures à 30 000 $ et dont la situation financière est simple.

Pour cette 41e édition du Projet-impôt, le service sera offert le vendredi 18 mars de 13 heures à 19 heures, le samedi 19 mars de 11 heures à 17 heures, et le dimanche 20 mars de 11 heures à 17 heures au pavillon Jean-Cadieux du Campus de Moncton.

Afin de faciliter leur tâche, les étudiants et étudiantes utiliseront encore une fois un logiciel informatique fiscal.

Les étudiants et étudiantes bénévoles ne rempliront cependant pas les déclarations de revenus et de prestations pour les personnes décédées, pour les particuliers en faillite ou encore pour ceux et celles qui ont des gains en capital/pertes ou des revenus et dépenses d’entreprise ou de location et des revenus de placement de plus de 1 000 $.

Grâce à un accord conclu entre la Faculté d’administration et l’Agence du revenu du Canada, ce projet s’inscrit à l’intérieur d’un programme communautaire de personnes bénévoles en matière d’impôt avec le Collège communautaire du Nouveau-Brunswick à Moncton et certains clubs d’âge d’or de la région.

Comme par le passé, les étudiants et étudiantes de la Faculté accepteront pendant le mois de mars de remplir des déclarations de revenus pour les personnes habitant des foyers de soins.

Les dons reçus seront remis à des organismes de charité ou utilisés pour des projets étudiants.

Depuis les 41 dernières années, le Projet-impôt a permis a 1 600 étudiants et étudiantes de remplir au-delà de 30 500 déclarations de revenus. Renseignements : 858-4273 ou 858-4383.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=8483
ONF en Acadie : du grand large aux Grands Lacs
Prochainement aux Rendez-vous de l’ONF en Acadie, vous partirez sur les traces de Jacques Cartier avec « Du grand large aux Grands Lacs », en compagnie du biologiste et navigateur Jacques-Yves Cousteau (réalisation de Jacques-Yves Cousteau et Jacques Gagné, 1982 – 1 heure 36 minutes), le lundi 7 mars à 19 heures dans la salle de projection 163 du pavillon Jacqueline-Bouchard.

Le court métrage « Histoire de perles », du réalisateur Ishu Patel (1977 – 5 minutes 39 secondes) précédera la projection principale.

Du grand large aux Grands Lacs
Le documentaire explore cette magnifique voie d’eau qui, du Saint-Laurent au lac Supérieur, pénètre jusqu’au cœur de l’Amérique du Nord. Suivant le cours qu’emprunta Jacques Cartier il y a plus de 400 ans à la recherche d’un passage vers la Chine, l’équipe de Cousteau évalue ce qui a changé sur les rivages et sous les eaux de cet unique système hydrologique après quatre siècles d’occupation intensive par les humains.

Les images du film, tour à tour captivantes et dramatiques, vérifient la beauté de ce site remarquable, tout en soulignant les transformations qu’il a subies depuis l’arrivée des pionniers européens.

Histoire de perles
Court métrage d’animation sans paroles réalisé à l’aide d’une multitude de perles colorées. On y montre les lois de la nature ainsi que les besoins de domination et de pouvoir des différentes espèces. Entre combats et guerres, ce film nous fait assister à de chaudes luttes où les plus forts se battent contre les plus faibles afin d’assurer leur survie et nous porte à réfléchir sur la véritable nature humaine.
Pour plus de renseignements, cliquez sur ce lien.

Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=8525
L’IEA collabore à un projet sur l’archéologie, l’environnement et l’histoire de Beaubassin et de l’isthme de Chignectou
Depuis le printemps 2010, l’Institut d’études acadiennes (IEA) de l’Université de Moncton collabore à un projet de recherche qui vise à mieux faire connaître l’archéologie, l’environnement et l’histoire de Beaubassin et de l’isthme de Chignectou.

Ce projet, coordonné par Acadia University de Wolfville, en Nouvelle-Écosse, comprend également comme partenaires Canards Illimités Canada et les Pétroles Irving.

Lors de la phase initiale du projet, l’IEA a réalisé une bibliographie commentée portant sur l’histoire du village acadien de Beaubassin et de l’isthme de Chignectou à l’époque coloniale française à partir de sources primaires et secondaires disponibles, notamment au Centre d’études acadiennes Anselme-Chiasson. Ce travail a été fait par Guylaine Doucet, étudiante de quatrième année à la Faculté des sciences de l’éducation, et coordonné par Sylvie Ladouceur et Marc Robichaud, de l’IEA.

Ce projet vise ultimement à produire un site Web portant sur l’histoire environnemental du site historique de l’ancien village acadien de Beaubassin, un ouvrage de vulgarisation scientifique en français et en anglais sur cette histoire, en plus de l’organisation d’un colloque explorant les nouvelles orientations de recherche mises à jour lors de ce projet, appelé communément « Projet Beaubassin ».

Renseignements : 863-2086.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=8526
Réunion d’information pour les finissants et finissantes
Une réunion d’information portant sur la collation des diplômes du 21 mai au Campus de Moncton aura lieu le jeudi 17 mars à 19 heures dans la salle 221 du pavillon Rémi-Rossignol.

Cette rencontre permettra aux finissants et finissantes de se renseigner au sujet du déroulement des cérémonies et des activités entourant la collation des diplômes en plus d’obtenir des cartons d’invitation pour leurs parents et amis.

Après la réunion d’environ une heure, l’Association des anciens, anciennes et amis de l’U de M offrira une petite réception.

Pour obtenir plus de renseignements, communiquez avec Jean-Marc Arseneau, coordonnateur des cérémonies, au 863-2210, jean.marc.arseneau@umoncton.ca.
Adresse Web de la nouvelle : https://www.umoncton.ca/nouvelles/info.php?id=8527
Accueil  |  Urgence  |  Assistance technique © 2019, Université de Moncton. Tous droits réservés.