Département d'arts visuels

Faculté des arts et des sciences sociales

Département d'arts visuels

Campus de Moncton

Département d'arts visuels

Faculté des arts et des sciences sociales

Département d'arts visuels

Campus de Moncton

Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin

Archives 2002

Archives 2002

Expositions

Lien à la GAUM

Les étudiantes et étudiants de quatrième année du Département des arts visuels vous invitent à leur exposition qui se tiendra du 5 au 28 avril 2002 à la Galerie d'art de l'Université de Moncton.

Catherine Fortin, Paul Hardy, Éric Lafontaine, Tracy Lavoie, Freeda LeBlanc, Vicky LeBlanc, Elaine Lévesque, Marie-Hélène Nardini, Craig Ouellette, Alexandre Robichaud et Lise Rocher vous en mettront plein la vue avec des oeuvres en céramique, en estampe, en peinture, en photographie et en sculpture. Le vernissage aura lieu lors d'un " cinq à sept " à la GAUM le vendredi 5 avril 2002. Voilà une occasion idéale pour rencontrer les artistes de demain.

Être artiste : Discours prononcé par Herménégilde Chiasson l'or de l'ouverture de l'exposition.


Exposition de jeunes sculpteurs à la Bibliothèque publique de Moncton, Jusqu'au 4 avril 2002

La Bibliothèque publique de Moncton présente la quatrième édition de l'exposition "Jeunes sculpteurs". Vingt-deux exposants et exposantes de l'Université de Moncton et de Mount Allison University présentent leurs travaux récents, une quarantaine de sculptures aux formes, aux propos et aux matérieux très variés. Ces jeunes artistes ont récemment gradué ou sont en voie d'obtenir un diplôme en arts visuels de l'une des deux universités. Le vernissage a lieu le mercredi 13 mars, à 19 h 00. La Bibliothèque publique de Moncton est située au 644, rue Main, et les heures d'ouverture sont du mardi au jeudi de 9 h 00 à 20 h 30 et les vendredis et samedis de 9 h 00 à 17 h 00./


Invitation

L'atelier IMAGO, la Galerie Sans Nom, le Département des arts visuels et son conseil étudiant vous invitent à une table ronde : la vie d'artiste. Animateur : Herménégilde Chiasson. Le mercredi 27 février 2002, à 14 h 00, salle 306-B (beaux-arts)


Exposition

Du 23 février au 7 mars Francis Coutellier et Herménégilde Chiasson tout deux professeurs au Département des arts visuels de l'Université de Moncton exposent une série d'œuvres où photographie et littérature s'allient dans une collaboration unique. L'exposition qui a pour titre Miniatures de Barachois est constituée d'une série de photos de Coutellier dans lesquelles Chiasson a inséré des textes poétiques un peu à la manière des reportages que nous proposent les grands magazines.

Les dernières expositions de Coutellier ont surtout été consacrées à la peinture et ce retour à la photographie lui a été inspiré par la caméra numérique qui permet une correction immédiate au niveau du cadrage et de la lumière. De cette manière le photographe peut travailler sur place jusqu'à ce qu'il obtienne l'image souhaitée. Ce retour à la photographie s'est aussi accompagné d'une méthode d"impression par jet d'encre, ce qui, encore là, est assez nouveau à comparer aux techniques classiques qui préconisaient un travail de laboratoire parfois très long et souvent approximatif.

Coutellier qui enseigne la photo au Département des arts visuels de l'Université de Moncton s'est allié ici à Herménégilde Chiasson qui, dans les années soixante-dix, a lui aussi étudié à la même école que Coutellier soit l'Université de New-York, école dont ils détiennent tous les deux une maîtrise en beaux-arts. Cette collaboration fait donc appel à une longue fréquentation de la photographie et à une connaissance mutuelle de l'œuvre de chacun.

Pour cette exposition, Coutellier a photographié chez Chiasson de petits objets qui ont sollicité son attention dans la maison que ce dernier habite à Grand Barachois d'où le titre : Miniatures de Barachois. Une fois la sélection des images opérée Coutellier a remis à Chiasson les images numériques dans lesquelles l'auteur a inséré de petits textes en prenant soin de les faire entrer dans la composition de l'image au moyen d'un logiciel de mise en page. Ces textes varient en longueur ne contenant parfois que quelques mots mais peuvent aussi occuper d'assez grandes surfaces de l'image. Cette idée reprend un peu la légende journalistique que l'on dispose au bas des images pour expliquer leur provenance excepté qu'ici le texte n'explique pas l'image. Il s'agit plutôt d'impressions diverses que l'auteur a exprimées et qui proposent une sorte de vision parallèle.

Herménégilde Chiasson a toujours été fasciné par la photographie. C'est un art qui l'inspire beaucoup. L'un de ses plus célèbres textes, Eugénie Melanson, relate sa rencontre avec une photographie minuscule au musée acadien de l'Université de Moncton et il a publié, à l'automne 2000, Légendes, un livre inspiré par des images de photographes de la ville de Québec. Pour lui la photographie est, avec le cinéma, l'art qui aura le plus marqué le XXe siècle. Nul doute que cette forme d'expression aura influencé son parti-pris pour la modernité dont il est l'un des représentants marquant de la littérature acadienne.

Miniatures de Barachois est en montre à la Galerie 12 du 23 février au 7 mars. La galerie, située au rez-de-chaussée du Centre culturel Aberdeen, 140 rue Botsford à Moncton, est ouverte de 10h00 à 17h00 du lundi au vendredi.

Vernissage le samedi 23 février à 19h00. Pour information : 577 642 ou 858 4028