Département d'arts visuels

Faculté des arts et des sciences sociales

Département d'arts visuels

Campus de Moncton

Département d'arts visuels

Faculté des arts et des sciences sociales

Département d'arts visuels

Campus de Moncton

Expositions - ailleurs

Expositions - ailleurs

Métamorphoses et mutations

Exposition de groupe en sculpture

Vernissage : Le 27 novembre 2015 de 17h00 à 19h00
Lieu : Galerie du 2e du Centre culturel Aberdeen, 140 rue Botsford, Moncton

 

La Galerie du 2e du Centre culturel Aberdeen de Moncton, est heureuse de présenter du 27 novembre 2015 au 29 janvier 2016 l’exposition de sculptures « Métamorphoses et mutations » qui regroupe le travail récent de six jeunes artistes du programme d’art visuel de l’Université de Moncton.

L’exposition des artistes, Paryse Daigle, Julie-Pier Friolet, Chloé Gagnon, Émilie Grace Lavoie, Marcel LeBlanc et Philip Mallory porte sur des thèmes de la sculpture actuelle.

Pour les coordonnateurs de l’exposition, André Lapointe professeur titulaire et Jacques Lanteigne chargé de cours au Département d’arts visuels de l’Université de Moncton, les œuvres présentées sont actuelles dans les thématiques qu’elles exploitent. « L’époque dans laquelle nous vivons est ponctuée par les changements génétiques sur les plantes, les animaux et les humains. Parallèlement nous n’avons jamais autant transformé notre corps : Tatouage, Body building, Chirurgie plastique, cure d’amaigrissement, épilation. Une question se pose. Dans quel type de véhicule la vie humaine verra son expansion dans le futur ?

Le vernissage de l’exposition Métamorphose et mutation se tiendra le 27 novembre 2015 à 17 h à la Galerie d’art du 2e du Centre culturel Aberdeen, située au 140 rue Botsford à Moncton. La galerie du 2e étage est ouverte du lundi au vendredi, de 9 h à 21 h ainsi que le samedi de 10 h à 16 h. Cette exposition est rendue possible grâce à l’appui de la Ville de Moncton, du département des arts visuels et de la Province du Nouveau-Brunswick.

Les artistes seront présents lors du vernissage et pourront vous présenter leur œuvre respective.

Informations : André Lapointe : 858-4375 ou Jacques Lanteigne : 858-4026

Renseignements au sujet du Centre : 857-9597

 

La Galerie du 2e du Centre culturel Aberdeen de Moncton, est heureuse de présenter du 27 novembre 2015 au 29 janvier 2016 l’exposition de sculptures « Métamorphoses et mutations » qui regroupe le travail récent de six jeunes artistes du programme d’art visuel de l’Université de Moncton.

L’exposition des artistes, Paryse Daigle, Julie-Pier Friolet, Chloé Gagnon, Émilie Grace Lavoie, Marcel LeBlanc et Philip Mallory porte sur des thèmes de la sculpture actuelle.

Pour les coordonnateurs de l’exposition, André Lapointe professeur titulaire et Jacques Lanteigne chargé de cours au Département d’arts visuels de l’Université de Moncton, les œuvres présentées sont actuelles dans les thématiques qu’elles exploitent. « L’époque dans laquelle nous vivons est ponctuée par les changements génétiques sur les plantes, les animaux et les humains. Parallèlement nous n’avons jamais autant transformé notre corps : Tatouage, Body building, Chirurgie plastique, cure d’amaigrissement, épilation. Une question se pose. Dans quel type de véhicule la vie humaine verra son expansion dans le futur ?

Le vernissage de l’exposition Métamorphose et mutation se tiendra le 27 novembre 2015 à 17 h à la Galerie d’art du 2e du Centre culturel Aberdeen, située au 140 rue Botsford à Moncton. La galerie du 2e étage est ouverte du lundi au vendredi, de 9 h à 21 h ainsi que le samedi de 10 h à 16 h. Cette exposition est rendue possible grâce à l’appui de la Ville de Moncton, du département des arts visuels et de la Province du Nouveau-Brunswick.

Les artistes seront présents lors du vernissage et pourront vous présenter leur œuvre respective.

Informations : André Lapointe : 858-4375 ou Jacques Lanteigne : 858-4026

Renseignements au sujet du Centre : 857-9597

 

Présentation de la démarche des artistes dont les œuvres seront exposées.

Paryse Daigle : Elle transforme le corps humain par une représentation abstraite en utilisant le dessin dans l’espace comme une écriture de la mémoire.

Julie-Pier Friolet : S’intéresse aux psychos comportements, à la balance, à l’équilibre et à la face cachée de la personnalité.

Chloé Gagnon : Elle travaille à partir du thème de l’exploitation et de la souffrance. À partir d’images percutantes, elle met en doute l’élevage intensif des animaux pour satisfaire les appétits.

Émilie Grace Lavoie : Elle s’interroge sur la relation intime que nous partageons avec la nature. Elle utilise le plus souvent la répétition d’une même forme ou d’un motif dans le but d’envahir l’image. Ces déformations voulues ont pour objectif l’obtention d’anamorphoses et d’antanaclases.

Marcel LeBlanc : Il crée des sculptures anthropomorphes et surréelles sur le thème de la surconsommation, de la déshumanisation et du matérialisme.

Philip Mallory : Il s’inspire du cirque, des contes de fées et de la fête foraine. Il utilise pour ses installations des oursons de peluche qui deviennent les principaux acteurs de diffusion de messages  tragicomiques.