Université de Moncton

Direction des communications, des affaires publiques et du marketing
Abonnez-vous à l’infolettre
Bookmark and Share
Mercredi 09 Octobre 2002

L’U de M décernera quatre grades honorifiques lors de la collation des diplômes d’automne

L’Université de Moncton décernera un doctorat d’honneur et accordera trois titres de professeur émérite lors de la collation des diplômes d’automne qui aura lieu le samedi 19 octobre à compter de 14 heures dans le gymnase du Ceps Louis-J.-Robichaud.

L’Université décernera à Céline Saint-Pierre, directrice du développement et chercheuse à la Chaire Fernand Dumont (INRS), le grade de docteure honoris causa en sociologie.

L’Université soulignera également le mérite exceptionnel de trois professeurs retraités en accordant l’éméritat à Clarence Jeffrey en psychologie, Edgar Léger en administration et Omer Robichaud en éducation.



CÉLINE SAINT-PIERRE, DOCTEURE D'HONNEUR EN SOCIOLOGIE

Possédant le Doctorat en sociologie de l’École des hautes études en sciences sociales de Paris et de l’Université de Paris X, Céline Saint-Pierre est renommée pour son enseignement universitaire à tous les cycles, sa recherche et ses nombreux engagements professionnels au Québec, ailleurs au Canada et en Europe. Elle a fait partie de plusieurs grands conseils canadiens et québécois de financement de la recherche.

Depuis 1992, elle occupe d’importants postes en gestion universitaire dont la présidence du Conseil supérieur de l’éducation du Québec dont le mandat a pris fin en août, vice-rectrice à l’enseignement et à la recherche et professeure au Département de sociologie de l’Université du Québec à Montréal.

En tant que sociologue, Mme Saint-Pierre a apporté une contribution notable dans le domaine scientifique tout comme en enseignement et en recherche dans le secteur du travail et des organismes, des mouvements sociaux, des nouvelles technologies et des changements sociaux.

Elle est l’auteure de plus d’une cinquantaine de publications en plus d’avoir dirigé la production de plusieurs numéros de revues scientifiques et d’ouvrages collectifs.

Elle a obtenu de nombreuses subventions de recherche et est fort bien connue pour ses activités de soutien à la diffusion scientifique tant au Québec que sur la scène internationale. Elle a notamment été éditrice associée de la revue International Sociology en plus de diriger la revue Cahiers de recherches sociologiques. Elle est membre du comité scientifique de la revue Technologies de l’information et société et de la Revue suisse de sociologie.

Nommée à la Commission des États généraux sur l’éducation au Québec, Mme Saint-Pierre a aussi été élue membre de l’Académie des lettres et des sciences humaines de la Société royale du Canada en 1989, et chevalier de l’Ordre national de mérite du gouvernement français en 1997.



CLARENCE JEFFREY, PROFESSEUR ÉMÉRITE EN PSYCHOLOGIE



Clarence Jeffrey a enseigné à l’École de psychologie de 1969 à 1998. Pendant cette période, il a été directeur du Département de psychologie et doyen de la Faculté des études supérieures et de la recherche de 1980 à 1985. Il a également participé à plusieurs associations professionnelles et siégé au sein de plusieurs comités universitaires en plus d’avoir publié dans diverses revues et présenté plusieurs rapports d’étude. En juillet 1978 et pour un an, il a occupé le poste de vice-recteur à l’enseignement à l’Université Sainte-Anne, de Pointe-de-l’Église, en Nouvelle-Écosse.

Il possède le Baccalauréat ès arts de l’Université Sainte-Anne, le Baccalauréat et la Maîtrise en éducation de l’Université de Moncton, la scolarité en psychologie expérimentale au niveau de la maîtrise de l’Université McGill, et le Ph.D. de l’Université d’Ottawa.

Le professeur Jeffrey a participé à la création d’un nouveau programme de Baccalauréat en psychologie en 1973 en plus de consolider les bases scientifiques du programme de maîtrise. Son travail témoigne fort bien du souci qu’il a toujours accordé à l’importance de la psychologie fondamentale dans la formation des psychologues.

Il est important de souligner la conscience professionnelle et l’esprit d’initiative dont il a fait preuve dans son enseignement. L’encadrement des projets en psychologie – au-delà de 30 thèses - est sans doute l’une des caractéristiques les plus appréciées par ses étudiants et étudiantes. Plusieurs d’entre eux ont par la suite poursuivi des études de cycles supérieurs dans diverses universités canadiennes et américaines.

M. Jeffrey fut également l’un des principaux instigateurs des programmes de recherche lors de la création du Département de psychologie à la fin des années 1960. Soucieux de l’importance de la psychologie fondamentale, il a organisé plusieurs laboratoires à l’École de psychologie.

Nommé en 1997 membre honoraire à vie du Collège des psychologues du Nouveau-Brunswick en guise de reconnaissance à la profession, M. Jeffrey compte à son actif plusieurs publications et rapports de recherche en plus d’avoir prononcé maintes conférences et bénéficié de plusieurs subventions de recherche. Il a aussi été évaluateur pour divers conseils au niveau national et plusieurs revues scientifiques. En 1989, il a rédigé Histoire du Département de psychologie.

Sur le plan professionnel, M. Jeffrey a écrit un ouvrage portant sur «L’Histoire du Collège des psychologues du Nouveau-Brunswick» dont il fut l’un des membres fondateurs. Il a occupé la présidence de l’Association des psychologues du Nouveau-Brunswick et celle du Atlantic Association of Graduate Deans, en plus d’avoir participé au comité de sélection des bourses de doctorat de Santé et Bien-être Canada.

M. Jeffrey est membre honoraire du Club des Aigles Bleus.



EDGAR LÉGER, PROFESSEUR ÉMÉRITE EN ADMINISTRATION



Pendant toute sa carrière, le professeur Edgar Léger s’est dévoué sans retenue comme pédagogue, chercheur et personne engagée dans la promotion de l’Université de Moncton, et comme bénévole dans beaucoup d’organismes à but non lucratif ayant comme mission l’avancement et le développement de la communauté acadienne.

Professeur à l’Université de Moncton de 1969 à 1996, il continue d’offrir ses services à la Faculté d’administration, agissant à la fois comme conseiller, responsable des campagnes de financement et mentor pour les étudiants et étudiantes. Beaucoup d’anciens et anciennes de la Faculté ont bénéficié de son enseignement, de ses valeurs, de son sens des responsabilités, de son leadership et de son implication.

Possédant le Baccalauréat en comptabilité de l’Université Saint-Joseph et la Maîtrise en commerce sur la gestion des entreprises de l’Université Laval, le professeur Léger a toujours souscrit à l’école de pensée favorisant la pédagogie actualisante. Sa facilité à transmettre les connaissances et à stimuler intellectuellement ses étudiants et étudiantes ont fait de lui un excellent professeur. Il a toujours su renouveler et adapter son enseignement en fonction de l’évolution de son champ d’expertise, notamment le domaine de la fiscalité. Toujours alerte, il s’adaptait rapidement aux changements imposés par la politique fiscale à chaque budget fédéral.

Convaincu de l’importance des activités de recherche-développement-création à la Faculté d’administration, il a participé activement dans l’organisation de colloques et conférences ayant comme thématique les activités de R-D-C.

Directeur du Département de comptabilité à deux reprises, M. Léger est le coauteur d’un recueil de problèmes et cas sur la taxation des particuliers et des corporations, et l’auteur de deux recueils de problèmes sur la taxation des biens et des particuliers. Ces ouvrages ont été utilisés par les membres du corps professoral dans les cours de fiscalité.

En 1987, M. Léger a réalisé une étude de faisabilité qui a mené à la création du Centre culturel Aberdeen. Cette étude a permis de regrouper des institutions culturelles acadiennes et son impact sur le développement communautaire a été à la fois durable et important.

À l’Université, M. Léger a été président de l’ABPUM, et, à l’extérieur, il a notamment été président du comité de fiducie de la Société historique acadienne, président du Bureau de direction des Éditions d’Acadie, président du comité de finance de la paroisse cathédrale Assomption et membre-fondateur et secrétaire-trésorier du Club Optimiste de Moncton. Depuis sa retraite en 1996, il a été président de la campagne de financement de la Faculté d’administration, membre du conseil du Quatuor Arthur-LeBlanc, membre de l’Association des professeures et professeurs retraités de l’U de M, et professeur ressource pour le Projet-impôt.



OMER ROBICHAUD, PROFESSEUR ÉMÉRITE EN ÉDUCATION



Omer Robichaud a transmis à plusieurs générations d’étudiants et étudiantes la passion d’apprendre qui n’avait d’égale que sa préoccupation constante de s’améliorer en tant que personne et en tant que professionnel de l’enseignement. Tout au long de sa carrière, il les a incité à la réflexion, à l’action et à l’engagement professionnel. Passionné de la pédagogie de la coopération, il a influencé tous ceux et celles qui ont eu le privilège de le côtoyer et d’apprendre avec lui.

Possédant le Baccalauréat ès arts et le Baccalauréat en éducation de l’Université de Moncton, la Maîtrise en éducation de l’Université d’Ottawa et le Ph.D. de la University of Minnesota, M. Robichaud a, à son actif, 19 publications arbitrées, 12 rapports de recherche et 35 communications scientifiques. Il a aussi été le bénéficiaire de subventions et contrats de recherche d’une valeur de 1 200 000 $ entre1964 et 1992.

Sa contribution au niveau national a été reconnue dans le domaine de la recherche portant sur l’intégration scolaire et l’individualisation du processus enseignement-apprentissage. Dans le milieu universitaire, il a joué un rôle de bâtisseur en éducation spéciale et en psychologie éducationnelle. Il a présidé à la mise sur pied du programme de Baccalauréat en éducation spéciale, considéré en 1979 comme l’un des sept meilleurs au pays.

En collaboration avec son collège Rodrigue Landry, il a œuvré au développement et à l’implantation d’un programme de Certificat en enseignement correctif et individualisé auquel fut associé un important programme de recherche subventionné par le CRSH. Il a œuvré à la mise sur pied du Centre de ressources en enseignement et en apprentissage dont il fut le premier directeur, mandat pendant lequel il développa un manuel, toujours en usage, à l’intention des nouveaux membres du corps professoral. Il a aussi mis sur pied et codirigé le Projet Entrepreneurship Project en recherche et développement, mené conjointement avec l’Université Mount Allison et subventionné par l’APÉCA, et destiné aux élèves du primaire et du secondaire des provinces atlantiques.

M. Robichaud a participé activement aux démarches qui ont mené à la création de la Faculté des sciences de l’éducation en 1973, Au cours des années, il a été responsable du programme d’éducation spéciale puis vice-doyen et doyen de la Faculté entre 1985 et 1992, mandats pendant lesquels il a notamment participé à l’instauration du programme de Baccalauréat en éducation en enseignement postsecondaire en plus d’avoir œuvré à la création du Centre de recherche et de développement en éducation.

Il a participé activement au sein des organismes de défense et de promotion des droits éducatifs des élèves à besoins particuliers dont président-fondateur d’un chapitre provincial francophone et création d’un chapitre étudiant du Conseil de l’enfance exceptionnelle.

M. Robichaud est reconnu tant au Canada qu’aux Etats-Unis dans le domaine de l’éducation spéciale surtout en ce qui a trait à l’intégration scolaire.
Source :
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Urgence  |  Assistance technique © 2018, Université de Moncton. Tous droits réservés.