Nouvelles

Soyez toujours informé

Abonnez-vous dès aujourd’hui à notre infolettre pour recevoir des nouvelles ainsi que des renseignements sur des activités et des événements à venir qui se déroulent à l’Université de Moncton.

Nouvelles

Soyez toujours informé

Abonnez-vous dès aujourd’hui à notre infolettre pour recevoir des nouvelles ainsi que des renseignements sur des activités et des événements à venir qui se déroulent à l’Université de Moncton.

Nouvelles

Soyez toujours informé

Abonnez-vous dès aujourd’hui à notre infolettre pour recevoir des nouvelles ainsi que des renseignements sur des activités et des événements à venir qui se déroulent à l’Université de Moncton.

Nouvelles

Soyez toujours informé

Abonnez-vous dès aujourd’hui à notre infolettre pour recevoir des nouvelles ainsi que des renseignements sur des activités et des événements à venir qui se déroulent à l’Université de Moncton.

Vendredi 14 Juin 2019

Vendredi 14 Juin 2019

Michelyne Paulin, Lise Ethier et Odette Landry Goguen étaient les invitées de l’ABPPRUM à son dîner de juin 2019

Lors de son repas mensuel de juin, l’Association des bibliothécaires, professeures et professeurs retraités de l’Université de Moncton (ABPPRUM) a eu le plaisir d’accueillir Michelyne Paulin, vice-présidente de L’alUMni, ainsi que Lise Ethier et Odette Landry Goguen, membres de Symbiose +.

Lors de son allocution, Mme Paulin a fait une présentation de L’alUMni. Elle a d’abord expliqué pourquoi on a remplacé le nom « Association des anciens et anciennes de l’Université de Moncton » par « L’alUMni ». Elle a par la suite fait part de la mission, des objectifs et des projets actuels de l’organisme. Elle a mentionné que L’alUMni invite les anciens diplômées et diplômés à se procurer la nouvelle bague, qui est un symbole de fierté et de réussite et un signe de persévérance vers l’atteinte des objectifs de l’organisme. Mme Paulin a invité les membres de l’ABPPRUM à afficher fièrement leur appartenance à l’Université de Moncton.

Dans le cadre de la Semaine canadienne de l’environnement, qui se tenait du 2 au 8 juin derniers, Mme Ethier et Mme Landry Goguen ont quant à elles discuté de la cause environnementale.

Mme Ethier a présenté un résumé du travail fait par l’organisme Symbiose + depuis mars dernier pour réunir les gens qui veulent agir pour la protection de l’environnement. Symbiose + regroupe étudiantes et étudiants de l’Université, élèves du secondaire, professeures et professeurs et membres de la communauté. Cette association intergénérationnelle a organisé plusieurs actions à Moncton dans les dernières semaines, notamment :
  • l’adoption d’une déclaration d’urgence climatique à la Ville de Moncton;
  • l’opposition à des centaines de stationnements supplémentaires au centre-ville;
  • l’organisation de deux grandes manifestations pour la planète;
  • l’adoption prévue d’un règlement municipal visant à empêcher l’utilisation des sacs de plastique à usage unique.
Mme Ethier a également abordé Le Pacte du Nouveau-Brunswick : De la parole aux actes. Elle a souligné qu’en signant Le Pacte du Nouveau-Brunswick, on prend l’engagement d’agir pour réduire l’empreinte écologique et carbone, tout en exigeant des pouvoirs publics qu’ils agissent de façon responsable face à l’urgence climatique. Symbiose + invite les gens à signer ce pacte ainsi qu’à le faire signer. Le comité Symbiose + organise des rencontres 5-7 de type « discussion-environnement » un jeudi par mois avec une conférencière ou conférencier au bar Le Coude. De plus, le comité se réunit chaque mardi sur le campus pour discuter des prochaines actions à entreprendre.

Mme Landry Goguen a quant à elle parlé du travail que fait le Conseil de conservation du Nouveau-Brunswick et d’une lettre qui peut être acheminée au gouvernement Higgs pour demander que le gouvernement en fasse davantage pour sauver l’environnement. Elle a expliqué à quel point le gouvernement Higgs est néfaste pour l’environnement, notamment avec sa position sur la taxe carbone. Elle a invité les membres de l’ABPPRUM à écrire dans les journaux et à envoyer des lettres aux députées et députés.

Source Direction des communications, des affaires publiques et du marketing
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -

Retourner aux nouvelles