Université de Moncton

Direction des communications, des affaires publiques et du marketing
Abonnez-vous à l’infolettre
Bookmark and Share
Lundi 22 Octobre 2018

Troisième mise au point concernant le processus de sélection de la prochaine rectrice et vice-chancelière ou du prochain recteur et vice-chancelier

Dans le but de rétablir la confiance du public dans le processus de sélection de la prochaine rectrice et vice-chancelière ou du prochain recteur et vice-chancelier, l’Université de Moncton a décidé d’entreprendre un deuxième processus de sélection au printemps 2019.

Cette décision a été prise aujourd’hui lors d’une réunion extraordinaire du Conseil des gouverneurs. Cette réunion extraordinaire a été rendue nécessaire en raison d’une violation de la confidentialité constatée pendant le processus de sélection actuel qui remet en question l’intégrité de ce processus. Cette violation de la confidentialité avait été l’objet de deux mises au point le 16 et le 18 octobre 2018.

Puisqu’il s’agit d’un deuxième processus de sélection visant à rétablir la confiance de la communauté universitaire et du public, le Comité consultatif de sélection sera composé de nouveaux membres. Sa mise sur pied est prévue pour le printemps de 2019.

La violation de la confidentialité observée lors du processus de sélection actuel a été l’occasion pour le Conseil des gouverneurs de réfléchir sur l’importance de renforcer les mesures de confidentialité entourant le processus de sélection des cadres supérieurs. « Il est de notre devoir de créer et de maintenir un lien de confiance avec les membres de la communauté universitaire, nos partenaires, nos fournisseurs, nos intervenants et le public en général. Il est donc très important de revoir constamment nos processus en gardant cet impératif en tête », indique la présidente du Conseil des gouverneurs, Edith Doucet.

Par ailleurs, le Conseil des gouverneurs donne le mandat au recteur et vice-chancelier par intérim, Jacques Paul Couturier, d’assurer une continuité dans le traitement des dossiers universitaires actuels et de compléter la mise en œuvre du plan stratégique de l’Université jusqu’au 30 juin 2020. « Le Conseil des gouverneurs remercie le recteur et vice-chancelier par intérim pour tout le travail effectué au cours de la dernière année, ajoute Mme Doucet. Le fait qu’il accepte de remplir ce mandat démontre son grand engagement à la poursuite de la mission de l’Université de Moncton. Il saura mener les troupes avec brio d’ici l’arrivée d’une nouvelle rectrice et vice-chancelière ou d’un nouveau recteur et vice-chancelier. »

Le processus de sélection de la prochaine rectrice et vice-chancelière ou du prochain recteur et vice-chancelier pourrait prendre en moyenne jusqu’à 15 mois après le début de ce deuxième processus de sélection.
Source : Service des communications, affaires publiques et marketing
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Urgence  |  Assistance technique © 2018, Université de Moncton. Tous droits réservés.