Université de Moncton

Direction des communications, des affaires publiques et du marketing
Abonnez-vous à l’infolettre
Bookmark and Share
Dimanche 20 Mai 2018

Tania Lepage a découvert l’amour de la philosophie

Tania Lepage, à gauche, a développé des liens d’amitié très forts pendant ses études avec les autres étudiantes et étudiants du campus d’Edmundston et avec les membres du corps professoral comme en témoigne cette photo prise avec la professeure de littérature, Pénélope Cormier. Photo Michel Carrier
Agrandir l'image
Tania Lepage est une jeune femme de 22 ans comblée. Samedi, elle est montée fièrement sur la scène afin de recevoir son diplôme du baccalauréat d’études individualisées du campus d’Edmundston de l’Université de Moncton (UMCE).

Rencontrée dans les minutes qui précédaient la tenue de la collation des grades universitaires, Tania a bien accepté de partager son histoire à succès.

« Au début, je me suis inscrite dans le baccalauréat ès arts multidisciplinaires avec des concentrations en études françaises, en psychologie et en philosophie. Je vous dirais que je suis tombée amoureuse de la philo très rapidement », a-t-elle raconté.

Celle qui a passé sa jeunesse à Saint-Quentin et à Kedgwick a décidé de changer de baccalauréat en cours de route (pour le bac d’études individualisées) afin de se concentrer davantage sur la philosophie.

« C’est drôle comme les études finissent par vous changer. J’ai amélioré ma façon de penser et de m’exprimer, de transmettre mes connaissances. Quand je regarde un film, c’est rendu que j’analyse tout! », a-t-elle souligné candidement.

Ce qui a le plus marqué Tania durant ses quatre ans à Edmundston, ce sont les liens qu’elle a créés avec ses condisciples et les professeurs. « Les profs nous poussent vraiment à être les meilleurs possible. Si je le pouvais, je resterais encore longtemps à l’UMCE où personne n’est un numéro », a-t-elle spontanément analysé.

Maintenant bachelière, Tania entamera des études de maitrise en philosophie à l’Université Laval en septembre. Elle rêve de devenir professeure pour enseigner, qui sait, au campus d’Edmundston un jour, son « deuxième chez-soi », comme elle l’a si affectueusement qualifié.

- 30 -

Source : Hugues Chiasson, coordonnateur des communications (506 737-5034 – b)
Autres photos (haute résolution) :Photo 1
Source : Service des communications, Campus d'Edmundston
Communiqué de presse - Pour diffusion immédiate -
Bookmark and Share
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Accueil  |  Urgence  |  Assistance technique © 2018, Université de Moncton. Tous droits réservés.