Université de Moncton
Précédent Pause Suivant
 
Une formation universitaire unique au Canada

Les diplômés du baccalauréat en développement durable et zone côtière sont en mesure de promouvoir le développement et la prospérité économique d'une région, dans le respect des valeurs sociales et environnementales. Le baccalauréat en développement durable et zone côtière à l'Université de Moncton, campus de Shippagan est une formation universitaire unique au Canada.

Nous sommes heureux de vous informer que le nom du programme de Baccalauréat en gestion intégrée des zones côtières (GIZC) portera désormais le nom de Baccalauréat en développement durable et zone côtière. Ce changement trouve ses raisons dans l’expérience des professeures et des professeurs sur le terrain avec les communautés et l’expérience de l’équipe de recrutement dans les écoles. En effet, les commentaires recueillis soulignent clairement que l’expression « développement durable » est beaucoup mieux comprise par la population que le concept « Gestion intégrée » qui est souvent confondu avec la gestion administrative. De même, lors de la conférence des Nations-Unies sur l’environnement et le développement, à Rio en 1992, la plupart des travaux scientifiques reprendront la GIZC comme la déclinaison du développement durable au niveau des zones côtières (SÉGALINI, C., 2011).  La mise en œuvre du développement durable implique la prise en compte des enjeux côtiers sous tous leurs aspects : économiques, sociaux et environnementaux.  Cette expression respecte donc le contenu et l’esprit du baccalauréat et facilitera le recrutement.

D'ici à ce que la transition soit complète, soyez avisé qu'il est possible que certains textes ou sections de ce site affichent encore l'ancienne appellation du programme. 

 

Réalisé par : Bosco Médias

Témoignage
Johane Gillet

Johane Gillet
Stagiaire
Étudiante de master 2 - Était à l'UMCS pour un stage de cinq mois avec les professeures Julie Guillemot et Élise Mayrand pour travailler sur le projet ARUC-DCC : adaptation aux changements climatiques.

« Mon stage de quatre mois et demi à l’Université de Moncton, campus de Shippagan, s’est extrêmement bien déroulé et a été suffisamment long pour que je m’immerge dans la vie locale acadienne. Mes deux professeures, Julie Guillemot et Élise Mayrand, m’ont encadrée avec beaucoup d’enthousiasme et étaient très disponibles, ce qui a facilité mon apprentissage et mon adaptation. Elles m’ont offert l’opportunité de vivre une vraie expérience dans le domaine de la recherche. J’ai même participé à des activités à l’extérieur de la Péninsule. Une formation sur les changements climatiques à Moncton ou encore le 81e congrès du savoir francophone (Acfas) à Québec ainsi que divers webinaires en sont quelques exemples. J’ai eu la chance d’assister mes professeurs dans leur travail auprès des communautés côtières, ce qui m’a permis de rencontrer de nombreuses personnes et de trouver l’expérience très enrichissante.

D’autre part, l’accueil des professeurs et du personnel de l’Université a été fantastique et très chaleureux, et ce sans exception et dès le premier jour, tant à la cafeteria, à la résidence universitaire et autres. Il faut dire aussi que je suis arrivée pendant l’ouverture du carnaval des glaces et que les sports de neige, le patin à glace, les raquettes et le ski de fond ont été des activités qui resteront à jamais inoubliables, sans oublier la dégustation de sirop d’érable et du homard!  Merci à toutes et à tous! »

 

Partager
 
Accueil  |  Salle des médias  |  Urgence  |  Assistance technique © 2014, Université de Moncton. Tous droits réservés.