Bulletin Cyber-Bulletin
Université de Moncton
Précédent Pause Suivant
  Campus de Moncton  
 
Aigles Bleus et Aigles Bleues
Suivez-nous
 


SUA - Sport universitaire de l'Atlantique
SIC - Sport interuniversitaire canadien Physiothérapie SportMed Physiotherapy

Résultats

Septembre 2014

14 Septembre
Les Aigles et les Capers se partagent les honneurs au soccer
MONCTON -- Les Aigles de l'Université de Moncton et les Capers de Cape Breton University se sont partagés les honneurs de deux parties, dimanche, au soccer de Sport universitaire de l'Atlantique, au Stade Moncton 2010 Stadium.
Les Capers ont eu trois buts de Karolyne Blaine en route vers un gain de 5 à 1 sur les Aigles Bleues au soccer féminin. Tamara Brown et Alyssa Armstrong ont complété le pointage. Alexandra Maltais a obtenu le premier et seul but de la partie pour les Aigles Bleues dans la 7e minute de jeu pour égaliser le compte à 1 à 1.
Le but de Bamba Fall dans la 59e minute de jeu sur une frappe de la tête devant le filet a donné une victoire de 2 à 1 aux Aigles Bleus contre les Capers, au soccer masculin. Daniel Mallet avait nivelé les chances à 1 à 1 dans la 35e minute de jeu ayant reçu une belle passe de Miguel Bryar devant le filet. C'était son premier but en carrière universitaire. Justin Maheu avait donné une priorité de 1 à 0 aux visiteurs dans la 11e minute de jeu. Maxime Cormier et Patrick Huard ont chacun joué une demie devant le filet des Aigles Bleus.
«Il faut que l'équipe travaille ensemble pour connaître le succès, a dit la capitaine Anik Gautreau après la partie. On a commis des erreurs sur les buts et il faut arrêter de faire des erreurs. La ligue n'est pas facile, on avance.»
Alexandra Maltais a ajouté que l'équipe s'améliore avec chaque partie. «On n'aime pas perdre, c'était le fun de marquer le premier but et bon feeling que j'espère que je pourrai revivre cette année.»
Bamba Fall indiqué que la première victoire des Aigles Bleus première a été difficile. «On était fébrile au début et on a encaissé un but sur une faute, a-t-il dit. On s'est rattrapé pour notre première victoire à domicile. Ma taille a certainement aidé pour marquer le but gagnant.»
L'entraîneur Angelo Jean-Baptiste a dit que les gars ont joué un très bon match avec du caractère. «On n'aurait pas du perdre contre Acadia, samedi. On a mis les points sur les i et cela a payé aujourd'hui. Notre système 4-3-3 fonctionnait bien. Pour les filles, il a été difficile d'avaler la défaite, samedi, comparé à aujourd'hui alors qu'on a mieux joué ensemble. On a une jeune équipe pour apprendre et construire pour les deux prochaines années.
Daniel Mallet était heureux de son premier but en carrière universitaire.«J'ai fait une course dans la boîte et Miguel (Bryar) m'a fait une passe parfaite sur le pied. C'était une belle victoire pour l'équipe. J'ai eu ma chance d'aider mon équipe. Les trois points au classement sont importants.»
Les deux équipes de l'Université de Moncton sont à Sackville, vendredi soir, pour y affronter les Mounties de Mount Allison University, à 17 h et 19 h 15.


13 Septembre
Une 7e et une 6e place au cross-country à Acadia
WOLFVILLE -- Les équipes de l'Université de Moncton ont eu leur premier bain de la saison 2014 de cross-country de Sport universitaire de l'Atlantique, samedi, lors de la course d'Acadia University, à Wolfville, en Nouvelle-Écosse.
Les vétérans Anouk Pelletier et Raphaël Choquette ont été les plus rapides des Aigles dans les courses féminine de 5 km et masculine de 8 km.
«Je suis très satisfait de la performance de l'équipe, a dit le nouvel entraîneur Jean-Marc Doiron. Pour plusieurs, c'était une première course cross-country à vie. Nos vétérans Anouk Pelletier et Raphaël Choquette ont mené la charge. Pelletier a très bien exécuté sa course et a réussi un record personnel sur 5 km. Pour Choquette, ça fait longtemps qu'on sait qu'il a le potentiel d'être le meilleur de l'équipe et il l'a prouvé.»
Plusieurs des athlètes ont terminé très près les uns des autres. «Pour nos recrues, la course a été un peu un choc de voir le calibre élevé. C'est beaucoup plus fort qu'au niveau scolaire ou que les courses sur routes. Notre première course a été une belle réussite.»
Les filles ont pris le 7e rang au classement du 5 km avec 175 points. Les Tigers de Dalhousie ont fini premières avec 22 points. Anouk Pelletier a été la plus rapide des Aigles Bleues avec le 28e rang et un temps de 20m48s513. Sandra Durand était 39e, Dominique Mallet, 49e, Roopa Mulherkar, 51e, Caroline Bujold, 58e et Marie-Andrée Mourant, 61e. Ellen Chappell, des Tigers, a fini première avec un chrono de 18m08s176.
Chez les gars, les Aigles Bleus ont obtenu la 6e place au classement du 8 km avec 177 points alors que les X-Men de St. Francis Xavier ont fini premiers avec 16 points. Le plus rapide des Aigles Bleus a été Raphaël Choquette, au 42e rang, avec un temps de 31m20s946. Daniel Saucier était 45e, Justin Fournier, 47e, Vincent Leclair, 48e et Jean-Michel Robichaud, 50e. Lee Wesselius, des X-Men, a fini premier avec 25m30s750.
La prochaine course sera samedi, à Fredericton.

Les Aigles s'inclinent au soccer
MONCTON -- Les équipes de l'Université de Moncton n'ont pu s'imposer, samedi, contre les formations d'Acadia University au soccer de Sport universitaire de l'Atlantique, au Stade Moncton 2010 Stadium.
Les Axewomen d'Acadia ont blanchi les Aigles Bleues, 6 à 0, au soccer féminin. Megan Earle a réussi trois buts dans l'effort offensif des visiteuses. Jenna Howell en a ajouté deux et Jenna Blackmun, un. Le pointage était de 3 à 0 à la mi-temps.
Des buts de Sean Langille et de Cooper Coates, en deuxième demie, ont donné un gain de 2 à 1 aux Axemen sur les Aigles Bleus. Christian Yapi avait donné une avance de 1 à 0 aux Aigles Bleus dans la 15 minute de jeu. Patrick Huard était le gardien de but perdant.

Mars 2014

16 Mars
Les Aigles Bleues terminent au 5e rang de SIC
FREDERICTON -- Les Aigles Bleues de l'Université de Moncton ont défait les Tommies de St. Thomas University 2 à 1, dimanche, pour ainsi terminer au 5e rang du Championnat de hockey de Sport interuniversitaire canadien Banque Scotia qui a pris fin dimanche au Centre Grant-Harvey, dans la ville capitale.
Félicia Anctil (sans aide), à 14:57 en première période et Marika Lacroix (Karine Roy, Manon Lamarre), à 9:36 de la troisième période en avantage numérique, ont trouvé la cible pour les Aigles Bleues qui mettent fin à leur saison 2013-2014 sur une note gagnante. La formation avait perdu ses deux parties en ronde préliminaire. Teah Anderson avait donné un espoir aux Tommies en nivelant les chances à 1 à 1 dans la 18e minute de la période médiane. Gabrielle Forget, la joueuse du match, a fait face à 28 lancers devant la cage pour remporter la victoire contre 21 pour Kristen Wolfe dans la défaite. Les Tommies prennent la sixième position.
«Cela fait du bien de gagner cette dernière, on a eu des hauts et des bas dans ce match comme lors du tournoi et de la saison, mais on termine sur une note gagnante, a dit la capitaine Marika Lacroix. Le championnat a été fantastique, c'était une première expérience pour tout le monde et on va rapporter cela avec nous l'an prochain. On a profité de chaque moment. Je veux revenir avec plus de leadership l'an prochain, ma dernière année. J'espère que tout continuera l'an prochain avec les grosses foules de la fin de saison.»
Félicia Anctil s'est dit heureuse d'avoir ouvert la marque. «Il n'y a pas d'autre feeling plus intéressant que de marquer, d'être heureuse de venir au championnat national et de gagner notre dernier match, a-t-elle dit. On a hâte à la prochaine saison. On a eu un bel appui de la part du public et on était heureuse de cela. On a connu une saison quand même intéressante malgré nos hauts et nos bas. J'aimerais contribuer d'avantage à l'offensive l'an prochaine.»
«Je n'ai pas aimé les deux défaites, surtout celle contre Laurier, a dit l'entraîneur Denis Ross. On aurait voulu mieux démontrer notre talent. La victoire d'aujourd'hui est bien reçue. On a connu une saison assez intéressante, assez difficile avant Noël, mais je suis fiers de l'équipe après Noël. On a eu une réunion d'équipe après les fêtes et les joueuses se sont rendues comptes de la nécessité de mieux jouer ensemble. L'appui des gens a été appréciée. On a encore du travail à faire pour améliorer le spectacle. Il nous manque de la constance, encore démontré aujourd'hui et l'exécution des passes a fait défaut. Je prévois cinq ou six recrues l'an prochain parce que j'avais seulement trois lignes plus une joueuse cette année. Je prévois quatre trios et je cherches des joueuses pour leur jeu offensif pour l'an prochain.»
La finale pour la médaille de bronze a vu Wilfrid Laurier s'incliner 5 à 3 devant la Saskatchewan. McGill et Montréal ont joué pour l'or.
2014/03/16


15 Mars
Les Aigles Bleues jouent pour la 5e position

FREDERICTON – Les Aigles Bleues de l’Université de Moncton devront se contenter de jouer pour la cinquième position, dimanche, suivant un revers de 8 à 2 face aux Martlets de McGill University au Championnat canadien de hockey féminin de Sport interuniversitaire canadien Scotiabank, samedi, au Centre Grant-Harvey, de la ville capitale.
Les Aigles Bleues vont rencontrer les Tommies de St. Thomas University, dimanche, à 10 h. McGill et Montréal vont s’affronter en grande finale pour l’or et Saskatchewan et Laurier, pour la médaille de bronze.
Les marqueuses ont été Élisa Savoie (sans aide), en première période et Natacha Bergeron (Félicia Anctil), en troisième, pour les Aigles Bleues. Gabrielle Davidson, avec deux buts et Stéfanie Pohlod, Chelsey Saunders, Jordan McDonell, Brittaney Fouracres, Leslie Oles et Katia Clément-Hydra, un chacun, ont déjoué les gardiennes des Aigles, Gabrielle Fourget et Émilie Bouchard. McGill a dominé 36 à 13 dans les tirs au but. Taylor Hough a inscrit la victoire.
«On a marqué le premier but, mais ça s’arrête là, a dit l’entraîneur Denis Ross. Notre force cette saison a été nos gardiennes, mais elles n’ont pas été là aujourd’hui. On a donné des buts et il aurait fallu obtenir des arrêts. J’ai joué un peu à la chaise musicale avec les gardiennes en les alternants, recevant 33 lancers et accordant huit buts. Nos défenseurs n’ont pas été à la hauteur et il n’y avait pas de soutien à l’attaque. Il y avait une différence de calibre, McGill a une très bonne équipe qui bouge bien la rondelle et les joueuses se trouvent sur la glace.
«On a affronté deux bonnes équipes et on savait que la tâche ne serait pas facile, a-t-il poursuivi. C’est un apprentissage, je n’ai aucune fille qui a joué au national. On a beaucoup à apprendre de cela. On a été mou dans notre zone et on se faisait prendre la rondelle. On se prépare pour revenir dans le vestiaire avec un sourire et jouer du meilleur hockey, dimanche.»
«On a eu un match difficile, a ajouté la joueuse de la partie des Aigles, Marie-Pier Arsenault. Il n’y a pas une équipe qui espère jouer un match comme cela (8 à 2). On s’attendait d’avoir une meilleure partie qu’à Noël (perdu 9 à 0) et démontrer notre talent, mais cela n’a pas travaillé pour nous. Les Martlets ont travaillé fort et ont mérité la victoire. C’est une expérience incroyable ce championnat canadien. On a connu une bonne fin de saison et on espérait poursuivre dans cet aspect de confiance. On a voulu rattraper les retards dans les buts, mais on n’a pas réussi. Notre deuxième but est venu trop tard. On a affronté des équipes talentueuses et opportunistes, il faut partir à zéro demain (dimanche) et donner notre maximum et vouloir gagner. C’est notre dernière partie de l’année et il faut tout donner.»


14 Mars
Les Aigles Bleues s'inclinent 6 à 0 au SIC
FREDERICTON – Le défi entre les aigles et les faucons dorés était immense, mais les membres de l’équipe des Aigles Bleues de l’Université de Moncton ont connu des ratés et les Golden Hawks de Wilfrid Laurier University ont en profité pour les blanchir par la marque de 6 à 0, lors du premier match du Bleu et Or au Championnat canadien de hockey féminin de Sport interuniversitaire canadien Scotiabank, vendredi, au Centre Grant-Harvey, de la ville capitale.
Le premier but de Jessie Hurrell, dès la première minute de la période d’ouverture, a jeté une douche froide aux partisans des Aigles Bleues. Megan Howe, à 2 :41 de la deuxième, Montana Merante, sept minutes plus tard, Jessie Hurrell, son deuxième à 17 :46 et Erika Kiviaho, en deuxième et Robyn Degagne vers la fin de la troisième, ont réussi à placer la rondelle derrière la gardienne recrue Gabrielle Forget sur 38 lancers. Les Aigles ont réussi 22 tirs, malgré une égalité de 11 à 11 après 20 minutes. Amanda Smith a inscrit la victoire devant le filet.
«En première période on a dominé sauf les deux ou trois premières minutes qui ont été plus difficiles, a dit l’entraîneur, Denis Ross. Leur gardienne a réussi de bons arrêts et on n’a pas réussi à marquer. Elles sont revenues avec un but rapide en deuxième aussi, on a travaillé dur, mais un problème de passes sur la palette échappée a créé des revirements et on n’a pas joué aussi souvent qu’on aurait dû dans leur zone. On n’a pas marqué quand il aurait fallu et on échappait la rondelle. Cela n’est pas acceptable. Au début du match, on a voulu trop bien faire, l’exécution a souffert et cela a donné les deux débuts de périodes difficiles. Laurier a plus d’expérience au national alors qu’aucune de nos filles n’a vécu cela.»
Le mentor tourne maintenant son attention sur la partie de samedi qui doit être gagnée si l’équipe veut une chance pour la ronde des médailles. «Gabrielle Forget sera de retour devant le filet, a dit Ross. Les filles doivent se regarder et décider si elles peuvent vivre avec cela. Je ne le crois pas, donc il faudra revenir en force.»
«L’esprit n’est pas le meilleur dans le vestiaire, mais on ne baisse pas la tête pour autant, a dit la capitaine Marika Lacroix. Il faut placer le focus pour la partie de demain. On a eu de bonnes chances de marquer sans en prendre avantage. Le stress, l’excitement, la grosse foule et le fait d’être au national ont probablement affecté notre début de match. On a changé de vitesse dans la cinquième minute et on a bien joué. Il faudra être meilleur dans les petits détails comme les lancers sur le filet, recevoir nos passes et utiliser notre vitesse et nos défenseurs.»
«Il faudra bâtir sur les bas et apprendre de nos erreurs et en profiter, a ajouté la joueuse du match des Aigles, Karine Roy. On a eu un manque de concentration et il faudra travailler sur nos petites erreurs d’aujourd’hui pour mieux jouer samedi. On a perdu 9 à 0 contre McGill lors d’un tournoi après Noêl, mais cette saison est finie. Il faudra être la première sur la rondelle et bien commencer la partie contre elle. On peut réussir.»
La deuxième rencontre des Aigles Bleues sera samedi, à 14 h, face aux Martlets de McGill University, une équipe qui joue un jeu physique. Un gain de McGill leur permettra d’atteindre la grande finale, dimanche soir. Les Huskies de Saskatchewan University et les Tommies de St. Thomas University ont également joué vendredi soir, dans le groupe A.
Les autres équipes au championnat sont les Carabins de l’Université de Montréal (classées 1re), les Huskies de Saskatchewan University (classées 4e) et les Tommies de St. Thomas University (classées 6e), la formation hôtesse.


09 Mars
Les Aigles Bleues sont championnes du hockey féminin de SUA
MONCTON -- Les Aigles Bleues de l'Université de Moncton ont remporté le championnat de hockey féminin de Sport universitaire de l'Atlantique pour une troisième fois de leur histoire.

La gardienne recrue Gabrielle Forget a repoussé 27 lancers et Amélie Larivière (Marika Lacroix, Manon Lamarre), en première période et Catherine Dumas (sans aide), en deuxième, ont marqué pour permettre aux Aigles Bleues de l'emporter 2 à 0 sur les Mounties de Mount Allison University lors de la troisième partie de la série 2 de 3 de la finale de Sport universitaire de l'Atlantique Subway, samedi soir, devant plus de 1 300 spectateurs à l'aréna J.-Louis-Lévesque.

Les Aigles vont maintenant se rendre à Fredericton, à compter de mercredi, pour représenter le SUA au Tournoi du championnat Scotiabank de Sport interuniversitaire canadien (SIC) avec les Tommies de St. Thomas University comme équipe hôtesse.

Forget a inscrit la victoire devant le filet et Kate O'Brien, la défaite avec 28 lancers. La partie a été chaudement disputée devant une foule record et animée pour le hockey féminin des Aigles Bleues. Les partisans des deux formations s'en sont données à coeur joie pour encourager leur équipe toute la soirée. Il n'y a eu aucun pointage en troisième période, mais chaque équipe a raté de belles occasions. Les gardiennes ont fait leur travail. Les Aigles ont raté trois filets ouverts dans la dernière minute, ratant le filet de quelques centimètres. L'équipe a gagné 16 de 19 parties au deuxième semestre et se trouvait hors des séries, en 7e position, avant Noël.

Il y avait belle lurette que l'aréna n'avait pas vibré aux sons et trempettes de tant d'amateurs qui ont souvent ovationné les Aigles et surtout lors des dernières secondes de la partie. Les amateurs sont également demeurés en place pour la présentation de la bannière et du trophée de championnat. C'est le troisième titre SUA des Aigles Bleues qui ont gagné la dernière fois en 2008-2009 et la première, en 2006-2007. Moncton avait gagné la médaille de bronze au SIC, en 2009.

«On avait confiance en nos moyens, a dit la gardienne recrue, Gabrielle Forget, la joueuse du match Subway et la joueuse par excellence des séries. Il était un peu difficile de se concentrer au début du match, mais tout a bien été. J'avais confiance dans mon équipe et surtout lors des désavantages. Le vouloir et l'intensité étaient présents. Un blanchissage en finale n'est pas facile, mais je l'ai eu. Le titre de joueuse par excellence vient récompenser mes efforts. Le championnat nous nous donne la confiance pour la prochaine étape et on est contente.»

«On était chez-nous pour gagner ce championnat, a dit Marie-Pier Arsenault. On était confiante ce soir, on n'a pas prit la dernière défaite et on savait que ce n'était pas fini. On a travaillé fort et on a donné notre maximum toute la saison. Le tout a été plus concluant en deuxième moitié et on n'a jamais abandonnée.»

«Le tout est inexplicable, a déclaré la capitaine, Marika Lacroix. C'est le meilleur feeling qu'il y a et en plus, de gagner dans notre nids. On a joué une des meilleures parties et notre gardienne a été excellente. On ne pouvait demander mieux, la foule a été incroyable, on avait un sentiment d'appartenance et de fierté. Ce soutien de leur part, on l'a bien senti. Cela nous a donné une deuxième poussé. Il n'y a pas de mot pour décrire le fait que toute la communauté était derrière nous. La différence ce soir, on a travaillé plus fort qu'elles et notre gardienne a bien mérité son titre de joueuse des séries. Le mot d'ordre était de ne pas jouer stressé et avoir du plaisir dans cette partie du championnat. On a joué comme on l'a fait depuis les fêtes et cela nous a portés fruit.»

L'entraîneur Denis Ross a savouré un deuxième championnat de SUA en sept ans derrière la banc. «On a passé à côté deux fois lors des quatre dernières années, a -t-il avancé. Je dois avouer que j'étais très nerveux tout au long de la série, connaissant la force des Mounties. On a pu mieux contrôler la zone neutre ce soir. C'est mon deuxième championnat et c'est bien mieux que le premier. C'était fou de voir l'ambiance de la foule, c'était un sixième attaquant sur la glace pour nous. On avait le soutien et on ne pouvait pas passer à côté, c'était incroyable et il faut les remercier.»

Stéphanie Doiron termine 6e et établit un record de l'UdeM
EDMONTON -- L'athlète Stéphanie Doiron, de Collette, a établi un record personnel et de l'Université de Moncton avec un saut de 1m73, samedi, aux Championnats d'athlétisme de Sport interuniversitaire canadien, à Edmonton, Alberta.
Doiron a établi cette marque au saut en hauteur. Elle a pris le 6e rang et a récolté trois points pour les Aigles. Naomie Maltais avait fini 13e au lancer du marteau, jeudi avec 13m19.
L'entraîneur Steve LeBlanc s'est prononcé heureux du résultat de ses deux athlètes. Il a été reconnu comme entraîneur de l'année des filles.

Les Aigles Bleues classées 3e au SIC
OTTAWA (SIC) – Les Carabins de l’Université de Montréal, championnes canadiennes en titre, ont été établies favorites en vue du championnat de hockey féminin de SIC Banque Scotia 2014 qui se déroulera à Fredericton.

SITE WEB DU CHAMPIONNAT: http://francais.cis-sic.ca/championships/wice/index

Le tirage et les groupes ont été dévoilés dimanche pour la compétition regroupant six équipes, organisée pour la toute première fois par l’Université St. Thomas. Le tournoi se met en branle jeudi et culminera dimanche prochain à 18h30 (heure de l’Atlantique) avec la présentation de la grande finale, en direct sur Sportsnet 360.

Les neuf rencontres du championnat seront diffusées en direct sur le web à www.CIS-SIC.tv.

Les Carabins, couronnées pour la première fois l’an dernier à leur quatrième campagne seulement sur le circuit, lutteront à Fredericton face aux Golden Hawks de Wilfrid Laurier (No. 2 / championnes SUO), aux Aigles Bleues de Moncton (No. 3 / championnes SUA), aux Huskies de la Saskatchewan (No. 4 / championnes Canada-Ouest), aux Martlets de McGill (No. 5 / finalistes RSEQ) et aux Tommies de St. Thomas (No. 6 / hôtes).

Lors de la ronde préliminaire, les représentantes de l’U de M patineront au sein du Groupe A avec la Saskatchewan et St. Thomas. Les Carabins entameront la défense de leur titre jeudi à 19h HA contre les Huskies. Les Tommies affronteront les perdantes de ce duel vendredi et les gagnantes samedi.

Dans le Groupe B, Laurier et McGill en viennent aux prises en levée de rideau jeudi à 14h. Moncton se frottera aux perdantes le lendemain et aux gagnantes samedi.

Les Carabins ont gravi les échelons dans un temps record depuis leurs débuts sur le circuit universitaire en 2009-2010, atteignant la finale nationale à leur troisième campagne avant de décrocher une première bannière de SIC l’hiver dernier. Cette saison, Montréal a vaincu ses éternelles rivales de McGill en trois matchs lors de la finale 2 de 3 du RSEQ, qui s’est terminée hier.

Les Martlets sont le programme le plus décoré parmi les équipes en lice cette année avec trois titres de SIC. Laurier compte un sacre, alors que Moncton, la Saskatchewan et St. Thomas sont toujours à la recherche d’un premier trophée.

NOTES: Un aperçu complet du championnat suivra mardi... Une rencontre de presse avec les équipes participantes est prévue mercredi à midi HA au Centre Grant Harvey... Les récipiendaires des honneurs individuels de SIC et les étoiles canadiennes seront dévoilés lors d’un banquet mercredi soir.

TIRAGE & GROUPES

1. Carabins de Montréal (Championnes RSEQ: 17-3-0 saison régulière / 4-1 séries)
2. Golden Hawks de Wilfrid Laurier (Championnes SUO: 18-3-3 saison régulière / 6-2 séries)
3. Aigles Bleues de Moncton (Championnes SUA: 14-9-1 saison régulière / 6-2 séries)
4. Huskies de la Saskatchewan (Championnes Canada-Ouest: 18-4-6 saison régulière / 4-2 séries)
5. Martlets de McGill (Finalistes RSEQ: 18-2-0 saison régulière / 3-2 séries)
6. Tommies de St. Thomas (Hôtes: 12-7-5 saison régulière / 0-2 séries)

Groupe A
1. Montréal
4. Saskatchewan
6. St. Thomas

Groupe B
2. Wilfrid Laurier
3. Moncton
5. McGill

HORAIRE DU CHAMPIONNAT (heure de l’ATLANTIQUE)

Mercredi 12 mars
19:00 Gala des étoiles canadiennes (Hôtel Fredericton Inn)

Jeudi 13 mars
14:00 Groupe B #1: No. 5 McGill vs No. 2 Wilfrid Laurier (www.CIS-SIC.tv)
19:00 Groupe A #1: No. 4 Saskatchewan vs No. 1 Montréal (www.CIS-SIC.tv)

Vendredi 14 mars
14:00 Groupe B #2: Perdantes Groupe B #1 vs No. 3 Moncton (www.CIS-SIC.tv)
19:00 Groupe A #2: Perdantes Groupe A #1 vs No. 6 St. Thomas (www.CIS-SIC.tv)

Samedi 15 mars
14:00 Groupe B #3: Gagnantes Groupe B #1 vs No. 3 Moncton (www.CIS-SIC.tv)
19:00 Groupe A #3: Gagnantes Groupe A #1 vs No. 6 St. Thomas (www.CIS-SIC.tv)

Dimanche 16 mars
10:00 5e Place (www.CIS-SIC.tv)
14:00 Bronze (www.CIS-SIC.tv)
18:30 Finale (Sportsnet 360 & www.CIS-SIC.tv)

* Des frais seront exigés pour visionner la finale sur le web.


07 Mars
Naomie Maltais ternmine 13e
Naomie Maltais des Aigles Bleues a pris le 13e rang au championnat d'athlétisme de Sport interuniversitaire canadien, à Edmonton, Alberta, avec un jet de 13m19.


06 Mars
Il y aura un 3e match au hockey féminin
SACKVILLE -- Le but de Megan Entwhsitle, à 1:42 de la période de prolongation, a procuré une victoire de 3 à 2 aux Mounties de Mount Allison University sur les Aigles Bleues de l'Université dans le deuxième match de la série finale 2 de 3 de hockey féminin de Sport universitaire de l'Atlantique Subway, disputé devant 800 spectateurs à Sackville, jeudi.
La série est égale 1 à 1 avec la troisième et partie ultime, samedi soir, à 19 h à l'aréna J.-Louis-Lévesque.
Courtney King (Emily van Diepen, Lindsay James) a nivelé les chances, à 2 à 2, à 5 :57 de la troisième période lors d’un avantage numérique. Catherine Dumas et Marie-Pier Arsenault ont raté des échappées en troisième pour les Aigles Bleues. Les Mounties ont eu l'avantage 28 à 27 dans les lancers. Gabrielle Forget a subi un deuxième revers en séries et Kate O'Brien s'est méritée la victoire.
Jennifer Bell (Shelby Colton), à 15 :11, avait réduit l’avance à 2 à 1 avec le seul filet de la deuxième période pour l’équipe locale. Moncton a mené 11 à 10 dans les lancers. Manon Lamarre (Natacha Bergeron), à 8:24 et Karine Roy (Véronic Thibeault, Marika Lacroix), à 13:26, les deux lors d’avantages numériques, ont donné une avance de 2 à 0 aux Aigles Bleues en première période. Les Mounties ont eu l’avance 8 à 6 sur les lancers au but.
«Je suis déçu de la défaite, mais on va se reprendre samedi, a dit l'entraîneur Denis Ross. Les deux équipes ont joué du bon hockey. Ce sera une partie ultime. Leur jeu a bien fonctionné dans la zone neutre. Ce sont des séries et n'importe quoi peut arriver. Si on avait pu marquer sur quelques une de nos chances, même Dumas qui a frappé le poteau en deuxième, l'issue aurait été différent, mais c'est le hockey.»


04 Mars
Les Aigles Bleues mènent 1 à 0 au hockey féminin
MONCTON -- Le but de Manon Lamarre, suivant un lob de la ligne rouge, a permis aux Aigles Bleues de l'Université de Moncton de remporter une victoire serrée de 2 à 1 sur les Mounties de Mount Allison University dans la première partie de la finale 2 de 3, de hockey féminin de Sport universitaire de l'Atlantique Subway.
Les partisans se sont soulevés dans la neuvième minute de jeu de la troisième période sur ce but réussi devant près de 600 spectateurs à l'aréna J.-Louis-Lévesque, du campus de Moncton. La deuxième rencontre sera disputée jeudi soir, à 19 h à la patinoire Tantramar Veterans Memorial Civic Centre, à Sackville.
Lamarre, qui voulait retourner au banc, a simplement soulevée la rondelle haut dans les airs en direction du but opposé qui a pris par défaut la gardienne, Kate O'Brien. Karine Roy (Marika Lacroix) avait donné une avance de 1 à 0 aux Aigles Bleues dans la neuvième minute de la première période. L'avance a duré jusqu'à la neuvième minute de la deuxième lorsque Kate Anthony a nivelé les chances pour le visiteuses. Les Aigles ont eu chaud dans la dernière minute de jeu de la troisième alors que les Mounties ont retiré leur gardienne pour une attaquante. Elles ont marqué, mais la période avait pris fin.
«C'était une partie assez stressante, a dit la gardienne Gabrielle Forget. La deuxième période a été plus difficile pour nous, mais on a viré cela de bord en troisième. C'était serrée et on n'a pas lâché.»
«Rendu à ce stage, c'est l'intensité et l'équipe qui en donne le plus qui va l'emporter, a dit Karine Roy, auteure du premier but. On a eu un petit relâchement en deuxième, il faudra s'assurer de ne pas répéter cela. On est revenu en troisième avec un deuxième effort et un coup de coeur. On a raté des filets ouverts, mais on travaille encore pour éliminer les erreurs et donner plus d'intensité.»
«On est heureux de cette victoire, a dit l'entraîneur Denis Ross. Les Mounties ont profité de nos largesses en zone neutre en deuxième et on a ajusté cela en troisième. On a eu des chances en troisième. L'équipe était plus nerveuse en deuxième et on avait un meilleur focus en troisième. Il faudra jouer notre meilleur hockey, jeudi soir pour l'emporter.»
La joueuse de la partie, la gardienne Gabrielle Forget, a fait face à 19 lancers (11 en deuxième) contre 24 pour Kate O'Brien, dont 11 en première période.


02 Mars
Les Aigles Bleus éliminés par les Axemen au hockey masculin
MONCTON -- Le but de Dustin Ekelman, à 15:03 de la période médiane en avantage numérique, a prouvé être le gagnant alors que les Aigles Bleus de l'Université de Moncton se sont inclinés 3 à 2 face aux Axemen d'Acadia University dans la quatrième partie de la série demi-finale 3 de 5 de hockey masculin de Sport universitaire de l'Atlantique Subway, dimanche soir, à l'aréna J.-Louis-Lévesque, du campus de Moncton, devant plus de 1 200 spectateurs.
Les Axemen remportent la série 3 à 1 suivant leurs victoires lors des deux premières parties à Wolfville, 5 à 2 et 6 à 5 en prolongation. Ils vont affronter les Huskies de Saint Mary's University en grande finale. Ils ont éliminé les Varsity Reds de University of New Brunswick, 3 à 1 suivant leur gain de 1 à 0, dimanche.
Mike Cazzola, à 11 secondes du début de la partie et Chris Owens, cinq minutes plus tard, avaient donné une avance rapide de 2 à 0 aux visiteurs. Les Aigles n'avaient cependant pas dit leur dernier mot, Alex Emond (Rémi Blanchard, Eric Faille) réduisant l'écart à 15:09 suivant un beau jeu de passes et un lancer. Luc Williams (Eric Faille) a ensuite égalisé le pointage à 8:26 de la période médiane suivant une belle montée rapide d'Eric Faille qui a contourné le but pour envoyer la rondelle devant à Williams qui n'a pas hésité. La foule était en délire. Le but gagnant est venu à 15:03. Les deux équipes n'ont ou trouver le fond du filet en troisième. Adrien Lemay a fait face à 28 tirs contre 21 pour Evan Mosher, des visiteurs. Les défenseurs des Axemen ont bloqué plusieurs lancers devant leur filet tout au long de la soirée.
«Leur défensive a bien bloqué les lancers devant leur filet et ils ont trois lignes qui travaillent fort défensivement, a dit l'entraîneur Serge Bourgeois. Je suis fier du travail de mes gars, on a perdu (Simon) Lacroix en première, et cela a exigé plus d'énergie des autres. On perdait 2 à 0 et on est revenu. C'est encore un but en avantage qui nous a eus. Le match s'est joué au moment de la blessure de Lacroix. Les gars ont tout donné. C'est une demie finale qui fait mal, on aurait pu gagner, la partie perdue en prolongation à Acadia alors qu'on menait 5 à 2 nous aurait donné l'élan alors qu'on revenait jouer à domicile. On a gagné plusieurs périodes, mais pas les parties. Leur but en avantage a fait la différence.»
«C'était une partie des séries, a ajouté Eric Faille qui termine sa carrière universitaire. La partie aurait pu aller d'un bord comme de l'autre. On a travaillé fort. Ils ont une bonne équipe et on leur a donné une chance. On méritait de gagner autant qu'eux. On aurait pu aller plus loin, c'est dommage de terminer ma carrière comme cela.»
«On n'a pas pu capitaliser sur nos chances, a ajouté le défenseur de quatrième année, Christopher Guay. La deuxième partie nous a fait mal avec la défaite de 6 à 5 en prolongation. On a eu un départ lent ce soir, et on est revenu, mais pas assez pour gagner. J'espère revenir encore plus fort l'an prochain.»
Eric Faille, Alexandre Quesnel et Simon Lacroix sont les trois premiers joueurs recrutés par Bourgeois et il a tenu à les remercier pour leur travail pour rehausser la qualité du programme de hockey masculin.


01 Mars
Les Aigles Bleues en finale de SUA au hockey féminin
HALIFAX -- Les Aigles Bleues de l'Université de Moncton passent à la finale de hockey féminin de Sport universitaire de l'Atlantique contre les Mounties de Mount Allison University. Le Bleu et Or a vaincu les Huskies de Saint Mary's University, 6 à 2 dans la troisième et ultime partie de la série demi-finale 2 de 3 de SUA Subway, samedi, à Halifax.
L'équipe de Denis Ross a marqué quatre buts sans riposte en troisième période pour remporter le gain et la série, deux parties à une. Les Aigles Bleus (14-9-1=29pts, 3e position en saison) vont maintenant rencontrer les Mounties de Mount Allison University (10-14-0=20pts, 5e position en saison) en série finale 2 de 3. Les Mounties ont éliminé les X-Women de St. Francis Xavier University en deuxième période de prolongation, samedi soir, 3 à 2 pour remporter la série 2 à 1.
«On est bien excitée d'avoir terminé cette série, a dit l'entraîneur Denis Ross suivant la partie. Notre poussée offensive a commencé en deuxième période et on a marqué cinq buts sans riposte. On va maintenant se préparer pour la finale contre le Mounties. La série ne sera pas facile, mais on va avoir l'avantage de la glace. On a commencé lentement aujourd'hui et c'était un peu laborieux. On a effectué des changements et on était sur une lancée. On a maintenant passé à travers deux séries et la troisième sera aussi difficile. On a eu un bon échec avant et on a bien patiné. On ne leur a pas donné de chances de s'organiser. Je crois aussi que la fatigue les a affectées.»
«On est très contente, a dit Véronic Thibault. On a travaillé fort toute la partie et on la voulait. Notre travail d'équipe a prévalu et on a joué notre partie. C'était une grosse joute et même si nos jambes étaient un peu fatiguées, on la voulait tellement qu'on n'y pensait pas. On va maintenant se reposer un peu avant de reprendre les pratiques pour se préparer pour la finale. On prévoit une autre série difficile comme les autres.»
Natacha Bergeron a souligné que les Aigles ont pu ouvrir la machine en troisième pour une bonne poussée offensive. «C'est cela qu'on voulait faire et on a réussi, a-t-elle dit. C'est incroyable d'avoir réussi comme ceci. On a tout donné ce qu'on avait.»
Les Aigles ont éliminé en quart de finale les Panthers de UPEI en deux rencontres qui ont duré 11 périodes et la première partie contre les Huskies a aussi été décidée en cinquième période.
Karine Roy (Natacha Bergeron) et Marie-Pier Arsenault (Andréa Bélanger) ont marqué à une minute l'une de l'autre à mi-chemin de la troisième période pour lancer l'offensive. Élisa Savoie (sans aide) et Amélie Larivière (sans aide-filet ouvert) ont aussi nourri la poussé offensive de quatre buts en troisième des Aigles Bleues pour cette victoire.
Félicia Anctil (Kaitlyn Gallaway), lors d'une échappée et Amélie Dion (Gallaway) sur un lancer du revers, ont marqué pour les Aigles Bleues en deuxième période. Caitlyn Schell a réussi les premier filet des Huskies, en en première et Shelby Jessiman, l'autre en deuxième. Moncton a mené 29 à 24 dans les lancers au but. Gabrielle Forget a inscrit une autre victoire et Sienna Cooke, la défaite.
Les joueuses des Aigles étaient bien heureuses de cette victoire. Elles ont bien célébrée sur la glace, ayant remporté 14 de 16 parties depuis Noël.

Victoire des Aigles Bleus au hockey masculin- 4e match dimanche soir
MONCTON -- Les Aigles Bleus de l'Université de Moncton ont remporté une victoire de 4 à 1 sur les Axemen d'Acadia University dans la troisième partie de la série demi-finale 3 de 5 de hockey masculin de Sport universitaire de l'Atlantique Subway, samedi soir, à l'aréna J.-Louis-Lévesque, du campus de Moncton devant plus de 1 000 spectateurs.
Les Axemen mènent la série 2 à 1 suivant leurs victoires lors des deux premières parties à Wolfville, 5 à 2 et 6 à 5 en prolongation. La quatrième rencontre sera jouée dimanche, à 19 h, sur le campus de Moncton.
Samuel Groulx (Simon Lacroix, Alex Noël), en première période et Simon Belliveau (sans aide), but gagnant, Alex Emond (Eric Faille, Danny Chiasson) et Alex Noël (Steve LeBel, Rémi Blanchard), en troisième, ont réussi à loger la rondelle derrière le gardien Evan Mosher qui a fait face à 21 lancers. Mike Cazzola, en première, en avantage numérique de deux joueurs, a assuré la riposte des visiteurs qui ont envoyé 23 tirs contre Adrien Lemay devant le filet du Bleu et Or. Il n'y a eu aucun pointage en période médiane.
«On a fait notre travail ce soir, a dit l'entraîneur Serge Bourgeois. On a montré du caractère et c'est intéressant de voir notre performance après la défaite de jeudi soir. Notre surface a glace a probablement fait une différence parce qu'ils ont moins d'espace à manoeuvrer. Ils ont une excellente équipe. Le trio de Faille a très bien joué contre leur grosse ligne et il faut donner le crédit aux joueurs.»
«J'ai vu une ouverture et j'ai monté la rondelle. C'est une expérience que je n'oublierai jamais, a dit Simon Belliveau. C'était une de nos meilleures parties. On n'est pas fini, ni mort, on peut réussir. J'ai seulement lancé au filet. C'était la première fois que je marquais devant une grosse foule comme cela.»
Imprimer cette page
Calendrier
Nouvelles
Bottin
Partager
Accueil  |  Salle des médias  |  Urgence  |  Assistance technique © 2014, Université de Moncton. Tous droits réservés.